YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

44 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Comic-books

Sidekick (T1) Descente aux Enfers
Joe Michael Straczynski et Tom Mandrake
Delcourt

Toute sa vie durant, Barry Chase, alias Flyboy, a été dans l’ombre du grand Red Cowl, le héros de Sol City. S’il a brillé aux yeux des citoyens le jour où il a sauvé la ville d’une bombe, c’est surtout son aîné qui est adulé. Le jour où celui-ci meurt assassiné sous ses yeux, il jure de retrouver son meurtrier. Toutefois, sans son mentor et sans fortune pour financer ses recherches, il piétine. La ville ne lui fait pas confiance et après quelques erreurs, il tombe en disgrâce.


L’idée de donner la vedette d’un comics à un « sidekick », le jeune partenaire d’un super-héros, est vraiment bonne car il souffre en général de problème que son mentor ne connaît pas. Notamment le fait d’être considéré au mieux comme un faire-valoir, au pire comme un « giton » (sic). Dans “Sidekick”, Joe Michael Straczynski nous plonge dans le quotidien d’un Flyboy tourmenté, boudé par les habitants et les médias qui font et défont les héros au gré de leurs envies.

JPEG - 69 ko

Graphiquement, cet ouvrage est plutôt beau. Fort en contraste, le travail des ombres sert une histoire sombre et les moments de solitude dépressive du héros ne sont pas sans rappeler les films noirs des années cinquante. On notera d’ailleurs, chez Tom Mandrake, un très bon sens du cadrage qui donne au récit une dimension très dynamique.

“Sidekick” est un histoire de personnages, c’est à dire que l’intérêt premier de l’ouvrage ne se trouve pas dans les situations, péripéties ou twist final. Bien que présents, ils sont relégués au second plan pour laisser place à la psychologie complexe des héros ou, pour le cas présent, des anti-héros. L’angle choisit par Straczynski est intéressant : qu’est ce qui fait un héros et quelles sont leurs motivations réelles ? Hormis bien sûr quand ils ont une tragique histoire avec leur parents, qu’est-ce qui, à un moment donné, pousse un homme à devenir un super-héros ? La gloire ? La richesse ? L’orgueil ? Et au-delà de ces raisons, qu’est-ce qui fait l’amour de la population pour un héros ? Ses succès ? Sa personnalité ? Ses pouvoirs ?

Comme toujours dans les bons comics, l’auteur nous renvoie une image de notre société et au travers de héros et de luttes de pouvoir, c’est de notre société dont il est question. Ainsi dans “Sidekick”, ce sont les médias qui font et défont les héros, ils n’existent qu’à travers la vision que les gens ont de lui et leur vision est décidée à travers les médias. Les héros sont également soutenus financièrement par certaines grandes compagnies qui ressemblent à s’y méprendre à des lobbies. Si les superhéros étaient financés par des sociétés, quelles seraient les contreparties exigées par celles-ci pour maintenir leur soutien ? Ou bien est-ce qu’il s’agit d’une image comme ces sportifs ou acteurs qui incarnent l’esprit d’une marque ?

La thématique est intéressante et très riche et pour ce premier tome, Straczynski aborde toutes ces questions alors qu’il aurait pu les disséminer au fil des opus. Le bon côté est que cet ouvrage est fourni et fourmille d’idées, il faudra attendre les prochains pour savoir s’il y a un mauvais côté. Espérons donc que l’auteur n’ait pas dit tout ce qu’il avait à dire dans ce tome.


(T1) Descente aux enfers
- Série : Sidekick
- Scénario : Joe Michael Straczynski
- Dessins : Tom Mandrake
- Couleurs : Hifi
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande]
- Format : 17,5 x 26,5 cm
- Pagination : 160 pages couleur
- Dépôt légal : 21 janvier 2015
- Numéro ISBN : 978-2-7560-4783-6
- Prix public : 15,95 €


Illustrations © Tom Mandrake et Éditions Delcourt (2015)



Gianni Zablot
24 octobre 2015







JPEG - 38.8 ko



JPEG - 56.1 ko



JPEG - 59.3 ko



JPEG - 54.7 ko