YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Afterschool Charisma (T10 et 11)
Kumiko Suekane
Ki-oon

Hitler est parvenu à totalement discréditer St Kléio aux yeux du monde. Pendant ce temps, Shiro a découvert la vérité sur son original mais surtout sur le destin tragique des autres clones. Il lui faut maintenant prendre son destin en main, mais ce ne sera pas celui qu’on lui imposera. S’il doit sauver St Kléio, ce sera pour lui et les autres clones de sa génération. Il est temps pour Shiro de revenir à l’académie et faire en sorte que les clones reprennent l’avantage sur Striker, ce groupuscule cherchant à les détruire et utilisant Adolf pour arriver à leurs fins. Seulement, Shiro ne sera pas seul sur le chemin du retour, Elisabeth sera aussi du voyage. Mais peut-on véritablement lui faire confiance, elle qui les a déjà trahis ? Avant cela, Hitler va tenter une ultime tentative pour que Shiro les rejoigne car finalement, la cause de Khi est juste, St Kléio est l’incarnation du mal et pour cela, elle doit être détruite. Mais Shiro ne pense qu’une seule chose : Hitler ne peut échapper au destin de son original, peu importe ce qu’il tente.



Shiro tente le tout pour le tout en mettant les clones sur le devant de la scène, en commençant par Napoléon. Et la petite performance du jeune homme a plutôt séduit le public, mais pas encore assez pour faire pencher la balance de leur côté. Et quand Shiro fait son possible pour sauver St Kléio, Rockswell continue à n’en faire qu’à sa tête. Pourquoi retient-il donc prisonnier un des deux frères ayant cherché à tuer des clones, ou plus exactement le clone de Florence Nightingale ? Pour eux, elle incarne celle qui a euthanasié leur mère sans demander l’avis de ses proches, alors qu’elle aurait dû la sauver. Seule la vengeance guide leurs gestes. Malheureusement, St Kléio est parfaitement gardée et si Colin est parvenu à s’enfuir, Glenn, blessé à la jambe, est retenu prisonnier. Ce n’est pourtant pas le moment de faire des vagues. Shiro est parvenu à organiser une émission télé qui mettrait en scène toute sa génération de clones, ou du moins, les survivants, mais encore une fois, rien ne va se passer comme prévu.

JPEG - 48.7 ko

La fin approche pour “Afterschool Charisma” dont le douzième tome sera le dernier. L’opération de destruction de St Kléio se fait, dans un premier temps, du point vue médiatique. Kumiko Suekane démontre dans un premier temps que les mots sont parfois plus violents et plus puissants que les armes. Et l’orateur ne sera autre que Hitler. Il est intéressant de voir que le parcours de ce clone qui veut rompre le destin des siens est particulièrement similaire à l’original. D’ailleurs, il est étonnant qu’aucun rapprochement ne soit fait par les médias ou les opposants à Striker. La stratégie de St Kléio est même surprenante à ce niveau. En mettant en avant Shiro, Kumiko Suekane joue la facilité, rendant d’ailleurs la réaction de St Kléio peu réaliste et peu efficace. Shiro est rapidement montré comme quelque peu instable, il est difficile de le voir en leader et d’ailleurs, sa stratégie sera vouée à l’échec. Les conflits intérieurs et sa recherche de personnalité n’aident pas vraiment à trouver la meilleure solution pour St Kléio. D’ailleurs, Shiro attaque la publicité pour St Kléio par un angle quelque peu scabreux et incompréhensible. La séance de photos de Napoléon est une aberration en terme de communication,compte tenu de la sape déjà réalisée par Hitler. Comme je l’évoquais précédemment, il est incompréhensible que l’histoire de l’original ne soit pas utilisée contre lui.

Le tome 11 marquera la fin de l’indépendance de St Kléio et la mangaka n’hésite pas à laisser planer l’ombre des camps de concentration quand elle montre l’avenir qui attend les clones dans le monde où Hitler serait arrivé à ses fins. D’ailleurs, Kumiko Suekane s’amuse à représenter le jeune garçon dans certaines attitudes colériques pour le rapprocher de l’original. Mais la descente aux enfers ne sera pas uniquement l’oeuvre d’Hitler, car un duo de frères va également semer le chaos à l’académie. En fait, ce ne sera pas celui qui s’est fait prendre dans l’enceinte qui sera le plus dangereux mais bien celui étant parvenu à s’enfuir. Ce sera plus un danger médiatique encore une fois, même s’il va kidnapper Florence Nightingale. Difficile de savoir quel rôle la mangaka réserve au frère prisonnier à St Kléio, mais on sent que le dernier tome sera chaotique et risque de nous réserver bien des surprises. Espérons, par contre, que le scénario ne soit pas trop téléphoné comme celui de ces deux tomes qui manque franchement de réalisme. Certes, Adolf Hitler est un grand orateur et montrer son clone séduire les foules est un point. Seulement, à la différence de l’original, le public devrait également être méfiant en celui qui est potentiellement un dictateur pratiquant le génocide sans le moindre scrupule.

Le dernier tome de “Afterschool Charisma” sera pour novembre et si la vision du futur qui nous a été donné se réalise, il devrait en surprendre plus d’un.


Afterschool Charisma (T10 et 11)
- Auteur : Kumiko Suekane
- Traducteur  : Yohan Leclerc
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208 pages
- Date de parution : 26 juin 2014 et 15 mai 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-686-0 ; 978-2-35592-824-6
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Afterschool Charisma (T1)
Afterschool Charisma (T2 et 3)
Afterschool Charisma (T4 et 5)
Afterschool Charisma (T6 et 7)
Afterschool Charisma (T8 et 9)


HOUKAGO NO CHARISMA © 2009 Kumiko SUEKANE / Shogakukan Inc.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
13 juin 2015






JPEG - 28.7 ko



JPEG - 21 ko



JPEG - 28.1 ko



JPEG - 23.8 ko



JPEG - 25.2 ko



WebAnalytics