YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Masiko
Florent Maudoux
Ankama - Label 619

A l’origine ces trois histoires ont été écrites pour le fanzine “Doggybag” aux éditions Ankama. Inspirée par les bandes dessinées sulfureuses de la jeunesse de l’auteur, “Masiko” s’inscrit dans des ambiances de films de gangsters hongkongais.



Florent Maudoux est l’un des auteurs phare du label 619 d’Ankama. A l’origine de la série à succès Freaks’ Squeele, il décline ses personnages avec talent. Né en 1979 et issu de l’école des Gobelins, il puise ses références aussi bien de films hongkongais que de mangas ou encore d’art classique. Avec son expérience d’animateur 3D chez Eden Game, il développe l’art de la mise en scène et une magnifique palette de couleurs.

“Masiko” est donc un recueil de trois histoires qui avait pour but de rentrer dans l’univers sexy et violent des Doggybag.
Florent Maudoux arrive, dès la première scène, à nous captiver grâce à une histoire rythmée qui nous tient en haleine. Avec ses répliques chocs et de l’humour, on se croirait dans un film de série Z. L’histoire d’une jolie femme se battant contre toute une bande de méchants pour sa fille n’est pas sans rappeler Kill Bill. C’est vrai qu’il y a un peu de Tarantino dans ce scénario. Tout s’enchaîne merveilleusement bien et on frissonne de plaisir pour la belle. Bien que les scènes de violence soient très présentes, l’ensemble de l’histoire garde une telle grace que l’on se laisse emporter de sympathie pour cette mère sans peur.

Côté dessin, Florent Maudoux, comme à son habitude, excelle. Sa couleur nous plonge tout de suite dans son univers poisseux et humide, illuminé aux néons flashy. Les plans sont dignes d’un graphisme de cinéma et il n’en faudrait pas plus pour s’imaginer dans une salle noire, bien calé dans un gros fauteuil rouge. Chaque personnage est bien réel, avec une « gueule » travaillée et étudiée.
Masiko, parlons d’elle, oulalala. Masiko est une magnifique femme dans la fleur de l’âge, courageuse et romantique mais contrainte de se battre pour sauver sa peau et celle de sa fille. L’auteur nous livre une délicieuse héroïne ultra sexy, tout en rondeur qui est capable de tenir tête aux nombres d’hommes qu’elle voudra. Un personnage, féminin et féministe aussi marquant, n’est pas sans rappeler la grandiose Furiosa de « Mad Max : Fury Road ». Les trois histoires vont crescendo en sensualité pour finir par de grands dessins pleine page de Masiko vêtue uniquement de ses tatouages.

Je ne sais pas si « Masiko » est un ouvrage en hommage aux femmes qui se battent pour garder leurs droits ou simplement un récit de série Z avec une héroïne sexy mais toujours est-il que ça marche et ça marche bien. On en ressort séduit et des étoiles (ou un peu plus) dans les yeux.


Masiko
- Scénario et dessin : Florent Maudoux
- Éditeur : Ankama
- Collection : Label 619
- Dépôt légal : 6 février 2015
- Pagination : 96 pages couleurs
- Numéro ISBN : 978-2-35910-744-9
- Prix public : 14,90 €


© Ankama - Tous droits réservés


Madha
12 juin 2015






JPEG - 13.1 ko



JPEG - 19 ko



JPEG - 18.5 ko



JPEG - 36.6 ko



JPEG - 23.1 ko



WebAnalytics