YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Accel World (T1)
Reki Kawahara, Hiroyuki Aigamo et Hima
Ototo

2055, depuis 15 ans, les évolutions techniques ont créé un monde hyper connecté. Grace aux Neuro-linkers et au réseau général, n’importe quel être humain a accès à sa base de données personnelles en réalité augmentée. Mais dans ce monde, les boucs-émissaires sont des cibles encore plus faciles à atteindre. Haruyuki fait malheureusement partie des victimes de harcèlement. Petit, gros, il est une cible facile pour les brutes comme Araya. Dépensant son argent du déjeuner pour payer celui de ses bourreaux, Haru préfère se cacher dans le monde virtuel. Là, il peut être lui-même, même si son avatar n’est qu’un petit cochon. Il peut être le meilleur quelque part comme à ce jeu de squash. Pourtant, il pourrait compter sur son amie Chiyu, qui s’inquiète de le voir dans cet état. Seulement, Haru ne veut pas qu’on le prenne en pitié et Chiyu a déjà un petit ami, alors il refuse comme un imbécile ses attentions... Jusqu’au jour où il découvre que son score au jeu de squash a été battu.



Et pas par n’importe qui : par la rincesse Kuroyuki, la présidente du conseil des élèves. La jeune fille est d’une grande beauté et son avatar la représente en papillon noir. Mais si elle a pris contact avec lui, ce n’est pas un hasard, elle lui propose de lui faire découvrir la véritable accélération, l’emmener dans un monde où il pourrait enfin s’épanouir comme il le souhaite. Mais pour cela, il doit déjà prendre son courage à deux mains et la rejoindre. Etre invité par la princesse est déjà un honneur mais se retrouver connecté directement à elle est un incroyable privilège. Il se retrouve alors à devoir télécharger un étrange programme, qui l’entraîne dans l’Accelerated World. Haru ne va pas mettre longtemps à apprendre ce qu’est ce monde car Araya déboule dans la salle et suite à une pique de Kuroyuki, il s’apprête à lui mettre son poing dans la figure. La jeune fille le force alors à provoquer le Burst Link. L’Accel World est en fait un monde où le temps est accéléré et la réalité parait alors passer au ralenti. Si Kuroyuki lui a proposé ce programme, c’est qu’elle a besoin de son aide dans ce monde et que pour cela il doit accepter de passer un cap dans sa vie et se débarrasser d’Araya en se prenant son coup de poing...

JPEG - 67.9 ko

“Accel World” est l’adaptation d’un roman de Reki Kawahara, l’auteur de Sword Art Online. Attention, le manga est sorti en 2010 au Japon, peu de temps après le roman, dont le premier tome fut publié en 2009, alors que l’animé issu du même livre est sorti en 2012. Je conseille fortement à ceux qui n’ont pas encore vu l’animé, de se le réserver après la lecture du manga, je vous expliquerai pourquoi un peu plus loin quand nous parlerons du dessin.

Reki Kawahara poursuit son analyse des jeux vidéos et surtout des joueurs en passant du MMORPG au bon vieux jeu de baston. Car l’Accel World est un vulgaire jeu de baston, pour ainsi dire. Toutefois, cette vérité n’est révélée qu’en milieu de tome, pour garder un peu de suspens sur le type de shonen auquel nous allons avoir affaire. L’Accel World a surtout un intérêt : pouvoir maîtriser le temps car le monde réel apparaît alors être au ralenti. Reki Kawahara va garder la logique qu’il avait établi dans Sword Art Online : l’intérêt de jouer est de pouvoir finir le jeu, quelles qu’en soit les conséquence car gagner peut apporter une connaissance supérieure. Dans “Accel World”, les risques apparaissent moindres que dans SAO puisque le seul danger en cas de perte de tous ses points, c’est la désinstallation définitive du programme. Nous sommes loin des dangers mortels au premier sens du terme de SAO. Reki Kawahara nous présente des joueurs accros à Accel World, se délectant de ce pouvoir de ralentir le temps. Sans trop en révéler, il ira jusqu’à pervertir au plus haut point l’utilisation du Burst Link, mais ce sera pour plus tard. Pour le moment, ce sont surtout les avantages de ce monde accéléré qui sont présentés dans le premier tome.

Qui dit jeu de baston, dit combat et l’intégralité des axiomes de base des shonen. Et c’est là que ma remarque du début d’article prend toute son importance car, soyons franc, la comparaison est rude avec l’animé. Ce dernier est réellement très réussi aussi bien dans le rendu des combats que dans le design des avatars. Et la comparaison est violente sur deux aspects dès le premier combat : les indicateurs de niveau de vie avec leur bruit de scie circulaire à chaque baisse de jauge sont des éléments importants de l’animé, totalement inexistants dans le manga. Les décors sont évidemment plus impressionnants dans l’animé et même un peu faible dans le manga, alors que c’est un élément de base très important dans un jeu de baston, il suffit de regarder leur évolution dans des jeux comme Soulcalibur. Comme souvent dans ce genre d’adaptation, les rapports entre les personnages sont principalement mis en avant, au détriment des combats. L’avantage se situe alors dans les détails de l’univers, des objectifs des différents protagonistes, qui apparaissent plus clairement dans le manga. Sans l’influence de l’animé (surtout ne faites pas comme moi, ne le regarder pas avant !), “Accel World” s’en sort pas trop mal sur le rythme des combats mais reste toutefois un peu léger sur les avatars et les décors.

Allez, attendons de voir comment Hiroyuki Aigamo va s’en tirer par la suite, quand les combats vont devenir plus nombreux et plus intenses. “Accel World” a encore beaucoup de mystères à nous dévoiler.


Accel World (T1)
- Scénario : Reki Kawahara
- Dessin : Hiroyuki Aigamo
- Character design : Hima
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 180 pages
- Date de parution : 22 mai 2015
- Numéro IBSN : 9782351809228
- Prix : 6,99 €


A lire sur la Yozone :
Sword Art Online à l’honneur en 2014
Sword Art Online, intégrale arc 1 : Aincrad
Sword Art Online - Aincrad (T1 et 2)
Sword Art Online, intégrale arc 2 : Fairy Dance - Alfheim Online
Sword Art Online - Fairy Dance (T1)
Sword Art Online - Fairy Dance (T2)
Sword Art Online - Fairy Dance (T3)


ACCEL WORLD © REKI KAWAHARA /HIROYUKI AIGAMO Edited by ASCII MEDIA WORKS First published in Japan in by KADOKAWA CORPORATION, To
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
26 mai 2015






JPEG - 48.4 ko



JPEG - 30.9 ko



JPEG - 32 ko



JPEG - 20.9 ko



WebAnalytics