YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

48 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Wolfsmund (T6)
Mitsuhisa Kuji
Ki-oon

La forteresse de Wolfsmund est tombée ! La Confédération des trois cantons est enfin parvenue à prendre possession de ce rempart jusqu’alors infranchissable et qui mettait en danger l’organisation de la rébellion contre le duc Léopold. Seulement, Wolfram se révèle introuvable... mais pas pour tout le monde. Walter et Hilde sont parvenus à le retrouver dans une alcôve secrète, construite dans une des gigantesques cheminées de la forteresse. Malheureusement, Hilde va payer le prix d’être la première à découvrir la cache de l’Amman. Walter est alors seul face à Wolfram. Toutefois, le bourreau de Wolfsmund n’est pas qu’un simple petit dictateur, c’est aussi un expert dans le maniement des armes blanches et très vite, il prend le dessus sur le jeune rebelle. Déjà gravement lacéré au ventre, Walter est désarmé, le poignet droit tranché. Ses chances de pendre le dessus sur l’Amman paraissent alors bien faibles...


Il ne faut jamais sous-estimer un homme désespéré. Il trouve alors toujours une énergie insoupçonnée pour s’en sortir plus ou moins bien. Et Walter est le genre d’homme à écouter son instinct, quitte à mettre sa vie en danger, surtout quand de toute façon, il a très peu de chance de s’en tirer. Mais grâce à son courage, Wolfram est tombé entre les mains de la Confédération. Pourtant, l’Amman reste toujours aussi confiant. Il est convaincu que les renforts du duc ne vont pas tarder et alors, il sera le seul capable de décider qui mérite de vivre ou de mourir. Mais en insultant Hilde sur son lit de mort, Wolfram ne fait qu’augmenter la colère des Confédérés. Et la sanction ne se fait pas attendre. Il n’y aura pas de procès car d’ailleurs, qui souhaiterait défendre un pourri de son espèce ? La sentence est sans appel : il subira le supplice du pal. Allongé sur une poutre, quatre hommes vont peu à peu lui enfoncer un pieu dans l’anus jusqu’à ce que ce dernier lui sorte par la bouche. Les quatre bourreaux représentent les quatre régions s’étant rebellées contre le duc Léopold et leur haine pour Wolfram les transcende : oui, l’Amman va souffrir.

JPEG - 43.9 ko

Ce tome 6 de “Wolfsmund” n’est pas, contrairement à ce qu’il pourrait paraître, le dernier de la série. Et pourtant, tout semblait vouloir l’indiquer. Le duel entre Walter et Wolfram avait tout du duel final pour terrasser le méchant de l’histoire. Et son déroulé ne fera que nous le prouver. Mitsuhisa Kuji va laisser place à l’action, n’hésitant pas à nous offrir des planches muettes où le lecteur suivra les feintes et contre-attaques des deux adversaires. Comme à son habitude, le combat sera sanglant mais cette fois, les deux ennemis en sortiront en bien mauvais état. Et surtout, enfin, Wolfram mord la poussière. Tels de véritables hyènes, nous attendons avec impatience de savoir quel sera le châtiment que subira Wolfram pour ses crimes, car un être aussi abject ne peut s’en sortir sans une punition à la hauteur de ses méfaits. Et le verdict tombera tel un couperet, sans jugement. Bon, il faut bien avouer que cela ne choquera personne de par l’époque et de par le fait que tous les lecteurs attendent de voir Wolfram souffrir... Et il va souffrir avec le supplice du pal. La scène sera crue, très violente et pour certain à la limite du soutenable, Mitsuhisa Kuji n’épargnant ni son lecteur ni son personnage, mais ce déversement de rage et de haine était inévitable.

Mais alors What else ? comme dirait George. La fête au village ! Non, plus sérieusement, nous avons droit à une interlude présentant de nouveaux personnages ou plutôt faisant un focus sur ceux que nous allons suivre quelques temps. Et ce sera à travers la fête célébrant la victoire de la Confédération que de petites saynètes nous feront patienter... mais pour quoi ? Car avec la mort de Wolfram, l’intérêt pour la série baisse très fortement. L’Amman était réellement une incarnation du mal que l’on aimait détester et maintenant que ce dernier n’est plus de ce monde, il est difficile de voir comment le scénario pourrait rebondir et trouver un nouvel intérêt. Mitsuhisa Kuji nous fera attendre près des deux tiers du tome pour nous révéler la suite de sa série : la bataille qui marquera la grande victoire de la Confédération sur le duc Léopold, la bataille de Morgaten. Avec trois fronts ouverts, nous suivrons certainement les trois généraux avant l’ultime affrontement contre le duc. Mais déjà, l’intérêt de l’histoire tombe, car le lecteur n’ayant plus de méchant charismatique devant lui, la progression des Confédérés est loin de s’avérer passionnante.

Difficile de montrer un grand enthousiasme pour le futur tome 7 de “Wolfsmund”, mais espérons que ce ne soit pas le tome de trop.


Wolfsmund (T5)
- Auteur : Mitsuhisa Kuji
- Traducteur  : Florent Gorges
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 224 pages
- Date de parution : 26 février 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-784-3
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Wolfsmund (T1)
Wolfsmund (T2)
Wolfsmund (T3)
Wolfsmund (T4)
Wolfsmund (T5)


© 2010 Mitsuhisa Kuji
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
10 mai 2015







JPEG - 27.5 ko



JPEG - 28.9 ko



JPEG - 34 ko



JPEG - 28.3 ko