YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Sensei (T1) L’école des loups solitaires
Di Giorgio, Vax
Soleil

Au coeur d’une Chine en proie au chaos, des meurtres de prostituées se multiplient. L’enquête menée est biaisée car le principal suspect n’est autre que le fils d’un ministre et les équipes sur l’affaire sont noyautées par des espions du riche personnage. Et quand quelqu’un s’approche un peu trop de la vérité ou le laisse supposer, sa longévité en est largement impactée, surtout que l’homme en charge de protéger les secrets du ministre, Diang, n’est pas du genre à avoir des scrupules sur les méthodes à utiliser. Seulement, leur dernier assassinat ne s’est pas déroulé comme prévu : un jeune couple est témoin de son exaction et plus grave encore, le jeune homme le connait très bien vu qu’il est devenu un exilé par la faute de Diang. Malheureusement, le jeune couple n’est pas des plus discrets et ils sont vite repérés par les hommes de Diang. Et il n’y a qu’une seule règle dans cette situation : ne laisser aucun témoin.



Blessée par une flèche empoisonnée, la jeune Nuo n’est plus qu’un poids mort pour Kang Jie. Devant la supériorité de ses ennemis, l’avenir du couple est bien noir quand intervient alors une jeune ronin qui va rapidement montrer aux assaillants que son katana n’est pas une décoration de son costume. Elle se nomme Yukio, de l’école des loups solitaires et elle devient par défaut le sauveur de Kang et Nuo. Mais l’urgence est surtout de trouver un médecin pour soigner la jeune fille. Pour Diang, la chasse à l’homme commence et celle-ci est confiée à son meilleur guerrier : Shuisheng. De son côté, Diang doit annoncer la mauvaise nouvelle au ministre tout en tenant secret le nom du témoin car Kang n’est autre que le frère de la femme du ministre. A l’époque, Diang fut charge de se débarrasser du garçon pour que la jeune fille appartienne corps et âme au ministre. Pendant ce temps, les fugitifs se sont cachés dans un vieux temple en attendant que Nuo se remette de sa blessure.

JPEG - 34.2 ko

“Sensei” est la nouvelle série de Jean-François Di Giorgio, que nous suivons sur la série Samurai. Avec “Sensei”, les lecteurs ne seront pas dépaysés puisque nous nous retrouvons à peu près à la même époque mais en Chine. Le titre nous amenait pourtant sur la voie du Japon, qui ne sera toutefois pas très loin. Et comme Di Giorgio aime les femmes fortes, il met ici en scène une jeune ronin dont le passé reste bien mystérieux. En fait, seul un flash-back nous renseignera un peu sur ce passé. En fait, l’histoire commence comme une affaire policière impliquant le fils d’un ministre. Nos jeunes héros se retrouvent au mauvais endroit au mauvais moment et devront commencer une course contre la montre pour sauver leur vie. La jeune ronin apparaît presque comme un personnage de second plan. Le véritable héros semble alors être Kang, le témoin du meurtre avec son amie. Mais le passé du garçon le rattrape et surtout beaucoup de gens semblent connaitre la ronin Yukio, laissant le lecteur avec bien des interrogations.

Pour mettre en images cette aventure à cent à l’heure, Di Giorgio est associé à Vax, connu pour son travail sur le spin off de la série de Tehy, Yiu : Premières Missions. S’il y a une certaine facilité dans l’utilisation d’un même style de traits pour les visages de ses personnages, son dessin est très propres, avec une mise en scène dynamique, parfois même haletante pour le lecteur qui dévore les pages à vitesse grand V. Son style est moins réaliste que celui de Frédéric Genêt sur Samurai, mais il est aussi abordable par un plus large public, plus jeune. Les couleurs de Bertrand Denoulet aident parfaitement à l’immersion, le coloriste réalisant un excellent travail, collant au style de Vax et mettant en valeur les détails des tenues et des paysages. La couverture est symbolique du travail de ce duo et nous donne réellement une idée de ce qui nous attend en tournant la première page, un vrai régal. L’atmosphère de cette Chine rurale médiévale est bien rendue, le lecteur trouve facilement ses repères et peut savourer l’histoire de Di Giorgio avec plaisir.

Ce premier tome de “Sensei” est prometteur et nous attendons avec impatience les prochaines aventures de Yukio.


(T1) L’école des loups solitaires
- Série : Sensei
- Scénario  : Jean-François Di Giorgio
- Dessin : Vax
- Couleurs : Bertrand Denoulet
- Éditeur : Soleil
- Dépôt légal : 1er avril 2014
- Format : 323 x 234 mm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782302044807
- Prix public : 13,95 €


A lire sur la Yozone :
Samurai (T4) Le Rituel de Morinaga
Samurai (T5) L’Ile sans Nom
Samurai (T6) Shobei
Samurai (T7) Frères d’armes
Samurai (T8) Frères de sang
Samurai (T9) Ogomo


© Editions Soleil - Tous droits réservés


Frédéric Leray
4 mai 2015






JPEG - 25.2 ko



JPEG - 34.3 ko



JPEG - 46.4 ko



JPEG - 41.3 ko



WebAnalytics