YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

68 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Vinland Saga (T13)
Makoto Yukimura
Kurokawa

Ketil a dû fuir la capitale en découvrant que le roi cherchait à lui voler ses terres. Considéré comme un traître, c’est en lâche qu’il a fui, sauvé uniquement par la présence d’esprit de son fils, Thorgeir. Mais ce n’est que reculer l’échéance car Knut a levé immédiatement une centaine de ses meilleurs guerriers pour donner une bonne leçon à ces paysans. Toutefois, s’il pouvait récupérer ces terres sans verser la moindre goutte de sang, Knut n’hésiterait pas une seconde. Seulement Thorgeir est un vrai guerrier et une petite guerre ne lui fait pas peur. Par contre, Ketil est devenu une véritable loque, mais il n’a pas encore reçu le coup de grâce. Quand il apprend que Arneis a tenté de s’enfuir avec son ancien mari, sa raison finit de vaciller. En voyant la jeune femme, il ne parvient plus à se contrôler et commence à la ruer de coups et il faudra l’intervention de Serpent pour l’empêcher de la tuer.


Ketil a totalement perdu la raison et il ne pense plus qu’à une chose : tuer tous les voleurs qui en veulent à ses biens. Regroupant tous les hommes valident de son village, il leur offre de faire une croix sur leur dette en échange de leur participation au combat. Mais des paysans à peine armés espèrent-il vraiment vaincre les troupes du roi ? Serpent a de sérieux doutes sur leur efficacité. Mais dans sa folie aveugle, Ketil n’est même pas conscient qu’il s’apprête à les envoyer au massacre. Surtout que Knut n’aura pas affronter de vraie résistance en débarquant sur les terres qu’il souhaite posséder. Il envoie toutefois un messager afin de donner une ultime chance à Ketil de se rendre. Car que pourrait-il faire face au terrible Jomsvikings ? En retrait, Einar et Thorfinn découvrent le corps de la pauvre Arneis couverte de meurtrissures. Ce qui inquiète le plus Patel, resté à son chevet, est que la jeune femme n’a pas repris conscience suite à son passage à tabac et son enfant a de grande chance de finir mort-né.

JPEG - 59.4 ko

L’introduction de ce tome 13 avait de quoi allécher le lecteur : le roi Knut voguant vers les terres de Ketil et par là même vers Thorfinn. Serait-ce l’occasion de retrouvailles pour les deux hommes qui ont un terrible histoire commune ? Le suspense tiendra pendant l’intégralité du volume, mais notre jeune héros ne sera pas mis réellement en avant dans ce tome. En fait, le personnage central sera Ketil. Makoto Yukimura nous montre comment ce guerrier, qui semblait fier mais juste, va soudain sombrer dans la folie en voyant son univers sombrer. La première image est symbolique de ce qu’est devenu Ketil : jeter à terre par son fils, à l’intérieur d’un tonneau. Tragique Diogène qui deviendra totalement paranoïaque en apprenant la tentative de fuite de son esclave préférée Arneis. Seulement Ketil n’est pas le fier guerrier qui nous est vanté depuis sa présentation. Serpent aura une terrible anecdote à nous apprendre, qui finira de nous dépeindre un homme peu estimable, qui va sacrifier ses gens dans une soif aveugle de vengeance. Une très belle analyse du comportement humain et de sa fragilité. Car Ketil est bel et bien un faible. Une faiblesse qui sera apparente dès sa confrontation avec Arneis.

Arneis, femme martyr, triste réalité de la maltraitance des esclave dont la vie n’a de valeur que marchande. La jeune femme sera non seulement le fil rouge, mais celle qui sauvera Einar et Thorfinn de la guerre qui fera rage sur la plage. La confrontation entre Thorfinn et Knut sera pour une autre fois car si le jeune esclave sera conscient de la présence du roi, ce dernier n’a que faire de l’ancien guerrier, devenu esclave mais qui finit par retrouver sa liberté. Une liberté malheureusement dont l’origine est de deux sortes pour un esclave : en la payant ou en mourant. Makoto Yukimura nous surprend toujours non seulement par ce don quasiment inné de conteur mais surtout par le réalisme de ses personnages et des situations, dans un contexte qui est très loin du Japon, même médiéval. Le mangaka semble avoir parfaitement assimilé la mentalité de ces si fiers vikings. Une fierté très proche de l’orgueil comme avec cette bataille sans espoir lancée par Ketil. En voyant le rêve de Arneis, le lecteur pensera immédiatement à “Gladiator” et n’aura pas de doute sur le futur de la jeune femme. Décidément, Ridley Scott aura définitivement marqué les esprit avec ces saynètes esthétiquement très belles et qui marquent à jamais le spectateur.

Maintenant, plus rien ne semble empêcher Thorfinn de partir pour cette mystérieuse terre de l’ouest où une vie sans guerre et sans esclave semble possible, cette mythique Vinland...


Vinland Saga (T13)
- Auteur : Makoto Yukimura
- Traducteur  : Xavière Daumarie
- Éditeur français : Kurokawa
- Format : 128 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 13 novembre 2014
- Numéro ISBN : 2-368-52079-1
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Vinland Saga (T1)
Vinland Saga (T2)
Vinland Saga (T3)
Vinland Saga (T4)
Vinland Saga (T5)
Vinland Saga (T6)
Vinland Saga (T7)
Vinland Saga (T8)
Vinland Saga (T9)
Vinland Saga (T10)
Vinland Saga (T11)
Vinland Saga (T12)


© Edition Kurokawa - Tous droits réservés



Frédéric Leray
13 avril 2015







JPEG - 33.8 ko



JPEG - 29.6 ko



JPEG - 31.3 ko



JPEG - 31.7 ko