YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

49 visiteurs en ce moment


YozoneCinéma Sorties en salle

Lost River
Film américain de Ryan Gosling (2014)
Le 8 avril 2015

***


Genre : Drame

Durée : 1h35

Avec Christina Hendricks (Billy), Saoirse Ronan (Rat), Iain De Caestecker (Bones), Matt Smith (Bully), Reda Kateb (le chauffeur de taxi), Barbara Steele (Grand-Mère), Eva Mendes (Cat), Ben Mendelsohn (Dave)……

L’histoire

Dans une ville qui se meurt, Billy, mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas- fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones, son fils aîné, découvre une route secrète menant à une ville engloutie. Billy et son fils devront affronter bien des obstacles pour que leur famille s’en sorte.

JPEG - 39.2 ko

Oublions le casting impeccable ! Oublions la beauté de la photographie ! Oublions le talent de Ryan Gosling comme réalisateur pour s’arrêter dans les décors et des lieux. Jim Jarmush nous l’avait fantasmée et rendue énigmatique, Ryan Gosling nous la livre crue, nue, fragile, elle est si sauvage que Detroit vous subjuguera. Une merveille. Cette ville immergée perdu au milieu de nulle part. Où peut se trouver la rédemption dans un lieu essoufflé de ses dernières âmes ? La ville est un personnage à part entière dans cette descente aux enfers que nous relate Lost River.

L’autre lieu emblématique est le club qui s’inspire du Grand Guignol et je n’ai pas tenu dix lignes pour vous parler du casting. Ce club fonctionne grâce au génie et à la générosité des femmes qui y travaillent. La plus glamour d’entre toute est ahurissante. Eva Mendès compose une performeuse complétement perchée mais si sexy, que l’on ne peut rester indifférent à cette courte apparition.
En évoquant cette boîte de nuit, cela me conduit à la femme forte du film, Billy. La mère courage : Christina Hendricks (les fans de la série Mad Men la connaissent pour son interprétation de Joan Holloway) compose une partition entre le tragique et la bravoure. Une femme prête à tout pour sauver de la misère ses enfants. Elle trouvera un soutien inattendu, qui lui permettra d’apercevoir la vie sous un nouvel angle.

JPEG - 19.5 ko

Ryan Gosling, dans cette histoire qu’il a lui-même créé, livre deux autres rôles féminins forts. Rat, la jeune fille fragile, perdue, une sorte de fée qui permet au héros de voir la vie en « rose » et sa grand-mère, interprétée par la reine de l’horreur, Barbara Steele, totalement muette cloitrée dans son mutisme et ses souvenirs. Saoirse Ronan (Rat) est la lumière dans les ténèbres que confectionne Bully dans cette ville désertique. Un échappatoire pour Bones. Bully est le caïd du film. Il se prend pour le roi de la cité perdue, pour le Tony Montana des décombres. Il terrorise les derniers habitants de cette ville à,l’agonie. Bones, ne se laisse pas faire, il résiste. Ce film est une ode aux avenirs qui chantent.

JPEG - 39.4 ko

FICHE TECHNIQUE

Réalisateur : Ryan Gosling
Scénario : Ryan Gosling
Décors : Beth Mickle
Direction artistique : Erick Donaldson
Costumes : Erin Benach
Montage : Valdís Óskarsdóttir
Musique : Johnny Jewell
Photographie : Benoît Debie
Producteurs : Ryan Gosling, David Lancaster, Michel Litvak, Marc Platt, Adam Siegel et Jeffrey Stott
Producteurs exécutifs : Bold Films, Marc Platt Productions et Phantasma
Distribution : France The Jokers / Le Pacte

LIEN(S) YOZONE

=> La Bande-Annonce


Images © The Jockers




Ingrid Etienne







JPEG - 10.4 ko



JPEG - 31.4 ko



JPEG - 12.9 ko



JPEG - 12.9 ko



JPEG - 14.7 ko



JPEG - 15.8 ko