YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

49 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Seven Deadly Sins (T4 et 5)
Nakaba Suzuki
Pika

Drôle de retrouvailles entre King et Ban. Le roi des fées a tout simplement transpercé son ancien ami de sa lance, pour ensuite le transformer en pierre. En réalité, il le tient pour responsable de la mort de sa sœur Ellaine et ne s’est allié aux chevaliers sacrés uniquement pour pouvoir se venger. Mais alors qu’il devait se satisfaire de cette triste fin, l’âme d’Ellaine s’interpose et redonne la vie à celui qu’elle a aimé, et comme punition, elle ne se montre qu’à Ban au grand désespoir de son frère aîné. Pourquoi a-t-elle pardonné ainsi à son meurtrier ? King se serait trompé ? Il ne peut aller contre la volonté de sa sœur et son destin est de rejoindre les trois autres Seven Deadly Sins, surtout qu’ils semblent en bien mauvaise posture face Guila, une étrange représentante de la nouvelle génération de chevaliers sacrés. Même Meliodas ne peut rivaliser avec la rapidité de celle-ci. Tout à coup, King prend conscience d’un détail loin d’être anodin : contrairement à lui, ses amis n’ont plus la relique leur permettant d’utiliser à leur maximum leur pouvoir magique.


Finalement, la recherche des reliques de Meliodas, Diane et Ban devient la priorité du petit groupe, avant de trouver les trois derniers Seven Deadly Sins. Et une rumeur raconte qu’à Vaizel se trouverait une arme que personne ne peut soulever. Chaque année, s’organise un tournoi pour déterminer celui qui pourra tenter sa chance avec la fameuse arme. Arrivés sur place, nos héros découvrent qu’il s’agit de Gidéon, le marteau de géant appartenant à Diane. Voila une très bonne raison pour s’inscrire au fameux tournoi, ce qui amusent d’ailleurs certains concurrents, en voyant deux gamins se présenter parmi les nombreux participants. Une bataille royale doit permettre de déterminer les huit courageux qui s’affronteront en un contre un. Les règles sont simples pour cet éliminatoire, il faut envoyer ses adversaires à l’extérieur des limites de l’arène pour se qualifier, peu importe la manière mais sans faire usage d’une arme. Et si nos trois amis se qualifient sans grande difficulté, un chevalier sacré, le garde du corps de la sœur d’Elisabeth et une mystérieuse femme coiffée d’un gigantesque couvre-chef sont parmi les huit concurrents pouvant continuer le tournoi...

JPEG - 60.1 ko

Le tome 4 de “Seven Deadly Sins” sera dédié à la relation plutôt tendue entre King et Ban. Pendant tout le tome, Ban est présenté comme un assassin et sa victime n’est pas n’importe qui : la sœur de King, Ellaine. King est en réalité le roi des fées et c’est par vengeance qu’il s’est allié aux chevaliers sacrés. Sa présence parmi les Seven Deadly Sins peut alors paraître étrange puisque l’on apprendra en fin de tome, que la mort de Ellaine date d’avant la formation du clan des sept. King ignorait-il le nom de l’assassin de sa sœur pendant toutes les années où ils ont combattu ensemble ou Nakaba Suzuki nous garde encore quelques flash-backs pour que l’on puisse réellement comprendre tous les liens, parfois plus compliqués qu’il ne semble, entre les différents personnages. Ce tome est très complet puisque le bonus de fin raconte tout simplement la vérité sur la mort d’Ellaine. Evidemment, étant un shonen certes très violent mais restant tout de même moral, la réalité est loin d’être aussi simple que le pense King, mais cet épisode va aussi ouvrir le lien sur l’explication du nombre important de chevaliers sacrés. Le tome 4 est aussi l’occasion d’introduire un nouveau personnage : la grande sœur d’Elisabeth. Encore une fois, le mangaka joue sur les alliances entre les différents clans et prévient ainsi son lecteur que son petit monde n’est pas aussi manichéen qu’il pourrait le laisser croire. Tant mieux !

Le tome 5 commence un énorme classique du shonen : un tournoi. Peut-on réaliser un shonen de baston sans le moindre tournoi dans l’histoire ? A croire que non, mais celui-ci est intelligemment amené car le prix de ce tournoi est en lien direct avec l’histoire puisqu’il s’agit de la relique de Diane. Le tome 4 a créé un intérêt particulier : quelle est la relique de chacun de nos héros ? King a sa lance, on suppose que Meliodas possède une épée, et nous savons maintenant que celle de Diane est un marteau de guerre. Alors quelle est celle de Ban ? Il faudra attendre un petit peu. Et le mangaka va même trouver une astuce pour permettre à Diane de participer au tournoi, avec Elisabeth, même si son rôle est très relatif. En tout cas, nous avions rapidement le nom de quatre qualifiés pour le deuxième tour du tournoi. Parmi les participants, nous retrouvons logiquement un chevalier sacré, un proche de la chère sœur d’Elisabeth, un abruti qui ne fait que passer et un personnage qui ne sera pas sans rappeler celui qu’incarnait Tortue Géniale dans les tournois de “Dragon Ball”. Le mystère sur son identité permet de garder un participant qui laisse planer le doute sur l’identité des deux finalistes. En tout cas, le duel entre Ban et Meliodas est somptueux et ce tome vaut d’être lu uniquement pour ce combat magistral qui séduira tous les amateurs de shonen de baston. Tous les éléments cruciaux pour un bon shonen y sont et c’est même un cas d’école de ce que doivent être des combats dans un shonen.

Vous l’avez compris, je suis totalement séduit par cette série qui mérite d’être parmi les meilleures du moment dans sa catégorie.


Seven Deadly Sins (T4 et 5)
- Auteur : Nakaba Suzuki
- Traducteur  : Fédoua Lamodière
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 20 aout et 1er octobre 2014
- Numéro IBSN : 9782811615444
- Prix : 6,95 €


A lire sur la Yozone :
Seven Deadly Sins (T1 et 2)
Seven Deadly Sins (T3)


NANATSU NO TAIZAI © 2013 Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
2 avril 2015







JPEG - 64.1 ko



JPEG - 19.3 ko



JPEG - 57.2 ko



JPEG - 23.6 ko



JPEG - 31.5 ko



JPEG - 27 ko