YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

57 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Cage of Eden (T1 et 2)
Yamada Yoshinobu
Soleil Manga

Cela devait être une sortie scolaire comme les autres, pour que les classes de troisième année se détendent. L’établissement avait choisi Guam et tout ce petit monde, élèves et professeurs, était dans l’avion les ramenant au Japon. Seulement, celui-ci ne devait jamais atteindre un aéroport nippon. Akira n’est pas vraiment l’élève modèle, bien au contraire, il est loin du niveau de son ami Kohei. Il y a surtout Rion, son amie d’enfance toujours là pour l’aider, même si elle a tendance à le traiter comme un boulet. Mais quand l’avion a soudain été pris de turbulences, la logique et la vie de tous les élèves s’apprêtaient à subir des changements irrémédiables. Quand il se réveille dans une étrange forêt, Akira n’a pas idée qu’il va devoir se battre pour sauver sa vie à chaque instant car la faune de cette mystérieuse île est composée d’espèces ayant normalement disparues depuis des millions d’années.


Après la chute de l’avion et les attaques par des carnivores gigantesques de temps préhistoriques, les élèves se sont éparpillés, se rassemblant derrière des meneurs naturels. Toutefois, Rion est restée en arrière, cachée dans l’avion et c’est là que Akira, accompagné du petit génie Mariya et de l’hôtesse de l’air Nanako Omori, l’a retrouvée. Mais un autre élève se cachait non loin et ce dernier a totalement perdu la raison. Masqué, se faisant appeler Hadès, le dieu de la mort, il n’a comme but que de tuer tous les survivants du crash. Toutefois, ce ne sera pas pour cette fois, le destin ayant choisi son camp. Seulement, le danger est loin d’être écarté car des paresseux géants s’attaquent à l’avion où se sont enfermés les trois autres survivants. Mais que peut faire Akira face à ses bêtes gigantesques ? Pourtant, une idée jaillit dans son esprit. Faisant une torche avec son T-shirt, il parvient à faire exploser un des moteurs de l’avion, faisant fuir les prédateurs... mais mettant ses amis dans une bien difficile position car les entrées de l’avion se retrouvent bloquées par les flammes...

JPEG - 71.2 ko

“Cage of Eden” est la série qui fit connaitre Yamada Yoshinobu au-delà du Japon où il avait déjà publié quelques mini-séries. Le mangaka entre dans la cour des grands et pour cela, il fallait un scénario qui frappe fort et vite. Et “Cage of Eden” ne va pas la jouer mise en situation tranquille, bien au contraire. Avec un début à la Lost, le mangaka va vite nous amener vers un mixte entre Jurassic Park et “Battle Royale”. Le côté Lost sera amené par le mystère qui tourne autour du crash de l’avion où se retrouvaient Akira et ses camarades de classe. Ce sera un point important du scénario de cette série. Le mangaka joue sur le mystère et l’incompréhension de ses personnages pour créer une atmosphère très tendue. Sur l’île perdue où finissent nos héros vivent des créatures ayant disparu depuis des millions d’années. Yamada Yoshinobu a l’intelligence de ne pas ressasser les sempiternels dinosaures, mais d’utiliser de nouvelles espèces tout aussi dangereuses : l’andrewsarchus mongoliensis, le megatherium americanum, j’en passe et des meilleures. Des petites fiches en fin de tome nous précisent quand vivaient ces animaux et quelles sont leurs principales caractéristiques. De quoi réjouir les lecteurs avides d’un peu de nouveauté.

Côté personnages, Yamada Yoshinobu reprend des grands classiques : le gentil héros un peu naïf mais au très grand cœur, l’amie d’enfance qu’il considère comme seulement une camarade mais qui s’avère bien plus. Le duo amoureux classique mis dans une situation qui sort de l’ordinaire. Akira montre rapidement un vrai charisme et des qualités de meneur qu’il est seul à ne pas remarquer comme le signale Mariya, l’intello du groupe. Il ne sera pas le seul, mais il sera celui qui gardera les pieds sur terre et qui comprendra le premier ce qui se passe sur l’île. Yamada Yoshinobu nous a aussi préparé une sacrée bande de tarés, à commencer par l’étrange Hadès, le gamin qui a trop regardé de “Vendredi 13”, mais qui permet de mettre en scène un Némésis pour notre héros, même s’il ne fait pour le moment qu’un passage éclair dans la série, il a tout le temps pour se faire remarquer. Yarai est un personnage plus complexe, difficile à cerner pour le moment. Il est présenté comme un garçon hyperviolent, mais au charisme ravageur. Il pourrait être le vrai méchant de l’histoire. Enfin, nous avons Kohei, le garçon qui a tout pour être le gendre parfait, mais qui en fait ne parvient pas vraiment à controler son stress au point de commettre inconsciemment des actes irréversibles. Pourrait-il sombrer du côté obscur ?

Côté graphismes, c’est assez classique avec un style shonen qui atténue la violence sans la cacher. On peut parfois s’interroger sur la capacité qu’a Akira de se trouver des T-Shirts sortis de nulle-part, certes des points de détails mais qui peuvent être facilement évités. Le point fort de la série est la représentation des différentes espèces disparues qui sont très réalistes. Avec l’avancée du manga, les petites imprécisions dans les traits des personnages devraient s’estomper, surtout qu’elles sont déjà loin d’être rédhibitoires.

“Cage of Eden” s’avère être une série pleine de promesses, avec des personnages haut en couleur qui pourraient malheureusement disparaître rapidement vu les créatures à affronter et les guerres intestines entre camarades, façon “Battle Royale”.


Cage of Eden (T1 et 2)
- Auteur : Yamada Yoshinobu
- Traducteur  : Florent Gorges
- Éditeur : Soleil Manga
- Collection : Seinen
- Format : 120x175 mm
- Pagination : 200 pages
- Dépôt légal : 23 octobre 2013
- Numéro ISBN : 978-2302031357 ; 978-2302031364
- Prix public : 6,99 €


© Edition Soleil- Tous droits réservés



Frédéric Leray
31 mars 2015







JPEG - 32.6 ko



JPEG - 37.7 ko



JPEG - 34.4 ko



JPEG - 28.4 ko



JPEG - 36.3 ko



JPEG - 34.4 ko