YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

59 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Sword Art Online - Fairy Dance (T2)
Reki Kawahara et Tsubasa Haduki
Ototo

Kirito et Leafa sont pris au piège par un groupe de Salamandres. Leur objectif est très clair : tuer les deux avatars. Si Leafa est prête à mourir en combattant, Kirito ne veut pas devoir recommencer tout le parcours. Il décide d’affronter seul le groupe pendant que Leafa le soignera avec des sorts de soins. Seulement, l’attaque a été soigneusement préparée et pendant que des soldats lui bloquent le passage, des magiciens le noient sous leur feu magique. La partie semble en défaveur des deux héros quand Kirito décide de lancer un sort d’illusion le transformant en gigantesque minotaure, une créature qu’il vainquit durant son séjour sur Aincrad. Et cette action s’avère très efficace, les soldats succombant rapidement à la peur et les magiciens ne faisant pas le poids en corps à corps avec une telle créature. Toutefois, en gardant un de leurs assaillants en vie, Leafa et Kirito en apprennent plus sur cette embuscade. Ils peuvent maintenant entrer dans la ville de Lugru.


Leafa, ou plus exactement Suguha, finit par avoir le fin mot de l’histoire grâce à Recon, membre lui aussi de la même guilde que la jeune fille, mais surtout un de ses camarades de classe amoureux d’elle. Sigurd, le chef, a trahi les Sylphes pour les Salamandres. Sa soif de pouvoir ne faisait que croître depuis longtemps et les Salamandres devenant le groupe le plus puissant de ALO, il a rapidement trahi les siens pour faire partie du clan dominant. Le point final de sa trahison est d’avoir dévoilé aux Salamandres le lieu et l’heure de la rencontre secrète entre la cheffe des Sylphes et celle des Cait Siths. Cette rencontre devait marquer une alliance permettant aux deux groupes de s’armer suffisamment pour tenter l’ascension de l’arbre-monde. Il ne reste que peu de temps à Leafa pour prévenir les siens que des Salamandres menées par le général Eugène s’apprêtent à les massacrer. Le temps joue contre eux. Mais Kirito décide d’aider Leafa et lui promet qu’il ne laissera plus aucun de ses amis mourir. Toutefois, le plan du jeune héros est risqué : se faire passer pour l’émissaire des Spriggans et tenter de faire croire à Eugène que quatre races ont décidé de s’unir et qu’il provoquera leur colère s’il s’attaque aux émissaires des Sylphes et des Cait Siths.

JPEG - 46.7 ko

Nous retrouvons pour ce deuxième tome de « Sword Art Online - Fairy Dance » nos héros dans une bien probématique situation. La technique que va utiliser Kirito sera directement en lien avec son expérience dans Aincrad. D’ailleurs, les intrusions de son expérience dans l’autre univers de réalité virtuelle se font de plus en plus fréquentes. Encore une fois, le scénario colle littéralement à l’animé mais avec toujours des petits plus qui permettent à celui qui a déjà vu déjà l’animé, de ne pas s’ennuyer, même s’il connait déjà les conclusions de tous les rebondissements. Ce qui est impressionnant, c’est la qualité de l’adaptation au niveau scénaristique. Le lecteur averti a l’impression qu’il ne manque strictement aucune scène. Il faut avouer que la mise en image de Tsubasa Haduki est particulièrement fluide et permet un déroulé tout naturel du récit. Le duel entre Kirito et Eugène est d’ailleurs particulièrement réussi,

Encore une fois, la qualité des dessins de Tsubasa Haduki surpasse celle de l’animé. C’est clairement l’atout majeur de cette adaptation. Le lecteur non averti pourrait même penser qu’il s’agit d’une série à part entière, vu le détail des cases et le design soigné des personnages. Certes, Eugène aura des petits soucis d’homogénéité dans les traits, mais c’est vraiment histoire d’avoir quelque chose à dire sur le dessin du mangaka. Les scènes de combat sont très dynamiques et ne laissent nullement penser qu’il s’agit d’un résumé des combats de l’animé. Leur durée dans le manga est en fait proportionnelle à celle dans l’animé, ce qui explique que le lecteur ne ressent nullement l’impression qu’il manque des planches comme dans Sword Art Online - Aincrad. Le cliffhanger du deuxième tome est parfaitement bien senti et permet de retrouver Asuna. La jeune femme n’est plus qu’un personnage secondaire qui n’apparait que pour clore le tome et aussi nous rappeler la raison de la présence de Kirito dans ALO.

« Sword Art Online - Fairy Dance » nous laisse sur un très bon suspense mais qui annonce malheureusement la fin dans le prochain tome.


Sword Art Online - Fairy Dance (T2)
- Scénario : Reki Kawahara
- Dessin : Tsubasa Haduki
- Character design : Abec
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 200 pages
- Date de parution : 12 mars 2015
- Numéro IBSN : 9782351809020
- Prix : 6,99 €


A lire sur la Yozone :
Sword Art Online à l’honneur en 2014
Sword Art Online, intégrale arc 1 : Aincrad
Sword Art Online - Aincrad (T1 et 2)
Sword Art Online, intégrale arc 2 : Fairy Dance - Alfheim Online
Sword Art Online - Fairy Dance (T1)


SWORD ART ONLINE FAIRY DANCE © REKI KAWAHARA/TSUBASA HADUKI Edited by ASCII MEDIA WORKS First published in Japan in 2012 by KADOKAWA CORPORATION, Tokyo
© Edition Ototo - Tous droits réservés



Frédéric Leray
30 mars 2015







JPEG - 51.9 ko



JPEG - 28.8 ko



JPEG - 26.5 ko



JPEG - 28 ko