YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

41 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Lucika Lucika (T6)
Yoshitoshi Abe
Ki-oon

On est dimanche et Lucika regarde une émission culinaire à la TV. Marou la rejoint et Yukiki se moque d’eux. Lorsqu’elle leur demande ce qu’ils veulent déjeuner, ils lui répondent en chœur « des nouilles », puisque l’émission qu’ils regardent parlent des meilleures nouilles du Japon. Mais Marou est un fin gourmet et trouve qu’il manque des raviolis au plat préparé par Yukiki. Marou et Lucika vont donc en préparer et c’est l’occasion pour Marou de raconter encore des histoires à sa petite sœur. En effet, lorsqu’elle lui demande ce qu’il y a dans les raviolis, il lui explique que les raviolis sont des fruits qui poussent dans un pays très très lointain. Lucika rêve alors qu’elle est Alice, Hamlet le lapin blanc toujours en retard et le pays des raviolis serait le pays des merveilles.


Marou et Lucika sont dans un magasin pour trouver un chapeau à Lucika. Marou n’a aucune idée du type de chapeau à offrir à une petite fille. Il les lui fait donc essayer mais pour cela, lui enlève son serre-tête. A partir de ce moment-là, Lucika ne bouge plus, elle semble complètement figée. Puis, elle annonce : « vous avez appuyé sur l’interrupteur, système endommagé ». Marou ne semble même pas surpris et essaie de la remettre en marche. Lucika serait en réalité... un robot ! (ou pas)

JPEG - 116.1 ko

Entre l’imagination de Lucika et celle de Marou, le lecteur se régale ! On voit qu’il y a une grande complicité entre eux, même si Marou passe son temps à raconter des bêtises à sa soeur. Heureusement que Yukiki est là pour jouer l’adulte et calmer un peu ses deux énergumènes. Ce tome est donc davantage focalisé sur la relation Marou-Lucika. Un nouveau personnage fait son apparition dans le dernier chapitre, il s’agit de Yûho, une amie de Yukiki. Apparemment, elle a un caractère aussi espiègle que Marou puisque, comme lui, elle se joue de Lucika.

JPEG - 141.2 ko

Sur la page de couverture, on voit Lucika toute seule, les deux pieds dans une immense flaque d’eau. Heureusement, elle a des bottes ! Elle semble se réjouir en regardant l’arc en ciel. Qui sait ce qu’elle est encore en train d’imaginer ? Comme d’habitude, ce tome est intégralement en couleur (il faut dire que l’on aurait du mal maintenant à passer à une version noir et blanc). Enfin, et c’est la grande nouvelle, il y a un bonus à la fin du tome ! L’auteur aurait-il entendu mes prières ?

JPEG - 150.4 ko

J’ai adoré ce tome même s’il a eu des effets désastreux sur ma ligne ! Il m’a donné envie de manger des Gyozas (raviolis japonais) pendant deux bonnes semaines ! C’est impressionnant à quel point l’auteur a bien dessiné la nourriture. Par ailleurs, je suis stupéfaite de constater qu’il est réussi à me fidéliser en me racontant les aventures de cette petite fille bourrée d’imagination ! J’ai pourtant passé l’âge de ce genre d’histoires depuis longtemps mais il a su réveiller la petite fille qui sommeillait en moi ! Espérons que je fasse moins de bêtises que Lucika !

A suivre !


Lucika Lucika (T6)
- Auteur : Yoshitoshi Abe
- Traducteur : Fédoua Lamodière
- Editeur français : Ki-oon
- Format : 132 x 178 mm, couleur - sens de lecture original
- Pagination : 208 pages
- Date de parution : 25 septembre 2014
- Numéro ISBN : 9782355927287
- Prix : 9,65 €


A lire sur la Yozone :
Lucika Lucika (T1)
Lucika Lucika (T2)
Lucika Lucika (T3)
Lucika Lucika (T4)
Lucika Lucika (T5)


© yoshitoshi Abe / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Florence B.
9 janvier 2016







JPEG - 76.4 ko



JPEG - 96.5 ko



JPEG - 97.8 ko



JPEG - 111.9 ko