YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lucika Lucika (T5)
Yoshitoshi Abe
Ki-oon

Yukiki commet l’erreur de laisser traîner le sac de courses et évidemment, Lucika le trouve et fouille dedans ! A l’intérieur, elle y trouve un ONI (Objet Non Identifié) qui lui semble pourtant familier. Pas de tic tac, donc ce n’est pas une bombe, trop dur pour être une brioche... Qu’est-ce donc que cet objet ? Commençant l’apprentissage de la lecture, elle s’attaque à l’étiquette des gâteaux de riz empilés (qui sont son fameux ONI) mais ne parvient qu’à déchiffrer le mot « vide » de la phrase « emballage sous vide ». Déçue qu’il soit vide, elle essaie de se rappeler d’où elle connait cet objet et finit par se rappeler. Lorsque Yukiki se rappelle avoir oublié de ranger les courses, elle découvre le travail de Lucika : elle a dessiné un visage ! En tentant d’obtenir des explications de Lucika, cette dernière lui explique que c’est « Héhéhé ».



Lucika regarde son grand frère Marou jouer aux jeux vidéos et elle s’émerveille devant son personnage, Lucifer. Mais lorsque Yukiki demande à Marou d’aller faire les courses, Lucika est chargée de continuer la quête à la place de son frère. En revanche, Lucifer ne doit en aucun cas traverser le pont car il y a des monstres trop forts pour lui de l’autre côté de ce pont. Mais Lucika n’en fait, comme d’habitude, qu’à sa tête et fait traverser le pont au personnage de Marou. Un horrible démonombril apparaît, puis un dragon infernal qui mène la vie dure à Lucifer. Lucika est désespérée. Comment Lucifer va-t-il s’en sortir ?

JPEG - 114.8 ko

Il y a plusieurs moments dans ce volume où Lucika passe du temps avec son père. J’ai trouvé cela attendrissant car il est de plus en plus présent. En revanche, la mère est toujours absente. Je me demande si on finira par la voir un jour. Peut-être dans le dernier tome ? En attendant, Yukiki et Marou font toujours de leur mieux pour canaliser leur redoutable petite soeur. J’ai trouvé le passage où Lucika cherche les « gings » de son père extrêmement drôle. Par ailleurs, le moment où son père lui explique le travail des vers de terre était également très attendrissant. On assiste donc à un rapprochement de leur relation père-fille dans ce volume.

JPEG - 78.3 ko

Sur la page de couverture, on retrouve Lucika en train de regarder une libellule qui passe. Cette image illustre parfaitement la curiosité de la petite fille ainsi que l’émerveillement qu’elle a pour tout ce qui l’entoure. Dommage qu’il n’y ait pas de bonus mais étant donné que la série est en elle-même une succession d’anecdotes, ce serait difficile. En tout cas, je trouve qu’il est toujours très agréable de lire le manga en couleur.

JPEG - 96.2 ko

On aime toujours autant. Je ne peux que féliciter l’auteur pour sa grande imagination. J’espère qu’il continuera à nous faire découvrir le monde à travers les yeux de Lucika ! Ceci dit, ce serait bien de rajouter des enfants de l’âge de Lucika, puisqu’elle n’a jusqu’à présent que rencontrer des personnages plus âgés qu’elle.

A suivre !


Lucika Lucika (T5)
- Auteur : Yoshitoshi Abe
- Traducteur : Fédoua Lamodière
- Editeur français : Ki-oon
- Format : 132 x 178 mm, couleur - sens de lecture original
- Pagination : 208 pages
- Date de parution : 26 juin 2014
- Numéro ISBN : 9782355926853
- Prix : 9,65 €


A lire sur la Yozone :
Lucika Lucika (T1)
Lucika Lucika (T2)
Lucika Lucika (T3)
Lucika Lucika (T4)


© yoshitoshi Abe / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Florence B.
19 décembre 2015






JPEG - 69.8 ko



JPEG - 92.3 ko



JPEG - 76.9 ko



JPEG - 75.7 ko



WebAnalytics