YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Beaux Livres 2015 (1) : Entre les Lignes, L’Encyclopédie des revenants, Le cabinet du docteur Black...
Ces Beaux Livres et Art Books qui vous draguent éhontément chez les libraires...
La première sélection des Beaux Livres de fin d’année 2015

La production de Beaux Livres en fin d’année est juste incroyable. Star Wars, Le Trône de Fer, Harry Potter, Docteur Who, les grosses affiches Ciné ou TV ouvrent en grand leurs archives pour rivaliser parmi les ouvrages sur la peinture (que de livres sur Hokusai !), sur le Centenaire de la Guerre 14-18, quelques productions musclées sur les comics, ou une évocation des grandes aventurières et femmes fatales de la bande dessinée. Pour les éditeurs, il faut être dans l’ingéniosité et la diversité car leur chiffre d’affaires se joue là, en très grande partie.
Nous, c’est notre porte-monnaie qui se creuse vite, alors on va la jouer entre luxe et petits cadeaux malins... et quelques livres que nous sommes avons dénichés en fouinant un peu.

JPEG - 50.5 ko

Comme pour la sélection en bandes dessinées, cette chronique sera évolutive sur la Yozone... suivez le guide jusqu’en fin d’année...



Pour cette première : la Guerre 14-18, d’épouvantables revenants, du Fantastique plutôt macabre, mais heureusement également des Femmes... bon, certes pas toutes recommandables...

Entre les Lignes

Un jour, Vincent Odin - l’homme des belles mises en pages des Beaux Livres chez Daniel Maghen - découvre dans le grenier de sa grand-mère une valise contenant les archives de son arrière-grand-père, Lucien Lafougère, sur la Guerre 14-18.

Vite, l’idée de faire illustrer ces archives pour une exposition à la Galerie Maghen est envisagée. Maêl est contacté.
Maël, lui, pensait bien en avoir fini avec la Guerre 14-18 sur laquelle il s’est énormément documenté pour réaliser avec Kris la série « Notre Mère la Guerre », ces quatre Complaintes publiés entre 2009 et 2012 chez Futuropolis. Mais voilà, l’idée le séduit, il a lui-même des tonnes d’archives sur la Première Guerre mondiale et les cahiers, croquis, herbiers et autres photos de celui qui était instituteur et se faisait appeler Marceau Lafougère l’interpellent.

JPEG - 80.4 ko

« Entre les Lignes » est né, un livre partagé entre vécu et fiction, adossant les descriptions très précises et techniques de l’instituteur devenu élève-offcier aux histoires en bandes dessinées et illustrations que Maël va leur relier.

La plume du combattant qui se veut rigoureuse, pour expliquer et garder en mémoire, rejoint celle de Maël qui imagine la vie au front, par le texte, le dessin, l’aquarelle et des illustrations en pleines pages qui relatent l’expérience de la Guerre au niveau de l’homme. Allemands, Français, Anglais sont réunis au front dans les tranchées, face aux techniques de destruction phénoménales qui broient la chair à canon, horrifie l’esprit d’hommes qui essaient d’échapper au naufrage dans ce mélange de boue et de sang.

L’ouvrage est étonnant dans sa diversité, réel et imaginaire accompagnent Marceau Lafougère, racontant ces hommes épris d’une vie simple et emplie de sens et cette affreuse machine à torturer l’âme et la chair des hommes, de quelque origine qu’ils soient.

JPEG - 87 ko

Ce très beau livre est un bel hommage en cette année de centenaire de l’innommable !

NB : j’aborderai l’Intégrale de « Notre Mère la Guerre » dans le prochain artcile sur les Intégrales et autres pépites BD pour Noël.
- A lire sur la Yozone : Expo Maël, de Notre Mère la Guerre à Entre les Lignes


Entre les Lignes, Vincent Odin et Maël, Daniel Maghen, 112 pages couleurs, 19,50 €
Parution : 23 octobre 2014


L’Effroyable encyclopédie des revenants

Vous savez à peu près tout sur les fantômes ? Bien… Il est temps maintenant de passer à une autre espèce d’ectoplasmes : les revenants.

Plus sombres, plus méchants et plus vicieux, ils font même peur aux fantômes. Après la visite des greniers, souvent chargés de découvertes amusées qui renvoient à l’enfance, cette fois, il faut descendre à la cave. Et là, c’est une autre histoire qui invite des peurs au royaume des morts et des revenants. Cela rampe, colle aux cheveux, fourmille, crisse sous le pas et joue avec nos nerfs, dans l’obscurité humide...

L’Effroyable Encyclopédie des Revenants from Arsenic et Boule de Gomme on Vimeo.

Après « L’Épouvantable Encyclopédie des fantômes », paru en novembre 2012 chez Glénat, ce sont d’effroyables revenants qui viennent aujourd’hui nous hanter, toujours sous la plume inspirée de l’elficologue Pierre Dubois et la délicatesse du travail graphique d’Elian Black’Mor et de Carine-M.

Un très, très beau livre, qui fera un peu peur, mais éblouira surtout par l’extraordinaire inventivité de ce trio d’auteurs captivants. Juste incontournable.

JPEG - 85.1 ko

Et si la cave vous fait vraiment trop peur, grimpez donc au grenier, si vous préférez vous replonger dans « L’Épouvantable Encyclopédie des fantômes » qui saura aussi vous séduire...


L’Effroyable encyclopédie des revenants, Pierre Dubois, Elian Black’Mor et Carine-M, Glénat, 224 pages extraordinaires et en couleurs, 39,50 €
Parution : 13 novembre 2014


Le cabinet du docteur Black

Qui était réellement le Docteur Black, au sujet desquels coururent tant de rumeurs, un moment loué par tous, mais dont on affirma plus tard qu’il pratiqua des abominations blasphématoires ?

JPEG - 66.5 ko

Quel fut son rôle dans le développement de la médecine et de la chirurgie, quels furent réellement ses théories les plus excentriques. A travers deux documents – la biographie de Spencer Black et la reproduction d’un de ses traits – un point sur un savant d’exception « dont les exploits personnels et professionnels », rapporte la chronique, « étaient nettement plus scandaleux que ne l’étaient les romans gothiques si populaires à l’époque. »

Voilà un étrange bouquin, bien en phase avec ces zones obscures et fantastiques que la Yozone aime à explorer, entre Littérature et Illustration. Les Éditions Le Pré aux Clercs présentent une superbe version française de « The Resurrectionist » paru en 2013, que les amateurs d’anatomie, de mythologie, de cryptozoologie, de supercheries scientifiques et d’êtres imaginaires auront plaisir à voir figurer dans leurs rayonnages.

JPEG - 65.3 ko

Je vous invite à découvrir l’avais éclairé d’Hilaire Halrune sur « Le cabinet du docteur Black ».


Le cabinet du docteur Black (The Resurrectionist, 2013), E.B. Hudspeth, Le Pré aux Clercs, 192 pages couleurs, 26 €
- Parution : septembre 2014


Elles, Femmes, aventurières et autres héroïnes de la bande dessinée

Si vous aimez les personnages emblématiques de la bande dessinée, Christophe Quillien est votre homme. Après avoir publié « Méchants ! Crapules et autres vilains de la bande dessinée » chez Huginn & Muninn, il récidive sur le même principec avec « Elles », sous-titré « Femmes, aventurières et autres héroïnes de la bande dessinée » chez le même éditeur.

JPEG - 100.2 ko

Retrouvez pour la première fois les héroïnes, les adversaires, les pestes, les femmes fatales, les aventurières, bref toutes les femmes de la bande dessinée, dans un seul ouvrage. Beaucoup de personnages inoubliables à travers des portraits écrits par Christophe Quillien. Est inclus, un carnet spécial dédié aux femmes dévêtues.

JPEG - 66.5 ko

Deux présentations à votre choix, selon que vous soyez amateurs des grands rôles féminins de Blueberry ou de XIII. Moi, je vote pour « Elles » dans sa version avec la très jolie jaquette représentant le Major Jones.


Elles, Femmes, aventurières et autres héroïnes de la bande dessinée, Christophe Quillien, Huginn & Muninn, 224 pages couleurs, 39,95 €
Parution : 2 octobre 2014


Lire la seconde sélection des Beaux Livres 2015 sur la Yozone.

JPEG - 42.2 ko

Fabrice Leduc
14 décembre 2014






WebAnalytics