Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Fairy Tail (T21 à 24)
Hiro Mashima
Pïka

Tous les membres de la guilde Fairy Tail ont été emprisonnés dans un cristal Lacryma géant et envoyés dans un autre monde, parallèle à Hearthland : Edolas.

Dans ce monde, nos héros découvrent des versions d’eux-mêmes inversées dans un monde dénué de magie. Mais ils n’ont pas de temps à perdre car les membres de la guilde emprisonnés dans le cristal vont être changés en énergie magique dans quatre jours et pour les libérer, ils devront compter sans leur magie.



L’aventure en Edolas est une manière intéressante pour Hiro Mashima de réinterpréter le thème du « Doppleganger ». En effet, dans ce monde parallèle à Hearthland, le monde d’origine de nos héros, tout est à priori inversé. Ainsi on retrouve un Natsu qui ne se sent à l’aise que dans les moyens de transports. Transport également, celui d’un Grey trop vêtu pour une Jubia désintéressée, un elfman sensible et pleurnichard, une Wendy grande et généreusement dotée par mère nature et une Lisana en vie.

JPEG - 46.9 ko

Autant dire que cela fait beaucoup de surprises pour Natsu et Happy, mais ce n’est rien à côté de la découverte de la version Edolas d’Erza. Car si au départ tout semble inversé, l’auteur tente de nous faire comprendre que que les deux versions des personnages sont en réalité les deux faces d’une même pièce et que leurs différences ne changent pas la nature de leur moi profond. C’est en tout cas la leçon d’Erza et de son combat contre son Doppleganger.

Cette aventure nous permet aussi d’explorer le background de Happy et Carla, un peu vide jusqu’ici, il faut l’admettre. On y découvre donc tout un peuple, les Exceeds, dont Happy et Carla sont issus. C’est donc l’occasion idéale pour Gaijil de réaliser sa dernière lubie. Ayant remarqué que Natsu et Wendy avaient un chat pour compagnon, il en a déduit qu’un chasseur de dragon qui se respecte devait être accompagné d’un chat. Cela donnera lieu à une situation particulièrement drôle avec un Exceed.

Si les apports en background de l’épopée en Edolas sont riches, on regrettera des combats moins palpitants qu’à l’accoutumée. A part au début de l’aventure où ils sont privés de leurs pouvoirs, nos héros ne seront jamais vraiment en danger pendant les affrontements. Cela tient à une raison très simple : les antagonistes n’ont pas accès à la magie et doivent faire appel à des artefacts. On retiendra donc que l’intérêt de cette arc se situe plutôt dans les différents « twists » scénaristiques qui ne manqueront pas de surprendre le lecteur dans les scènes d’actions.

Comme à l’accoutumée la fin d’un arc se situe au milieu d’un tome (le 24) qui marque également le commencement d’un nouveau. Içi, le début d’une épreuve au sein de Fairy tail dont la récompense est l’accession pour UN SEUL membre au rang très convoité de Classe-S.


Fairy Tail (T21 à 24)
- Auteur : Hiro Mashima
- Traducteur : Vincent Zouzoulkovsky
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages (T21 ,22 & 24), 208 pages (T23)
- Date de parution : 2 novembre 2011 (T21), 4 janvier 2012 (T22), 29 février 2012 (T23), 2 mai 2012 (T24)
- Numéro ISBN : 978-2811605629 (T21), 978-2811606022 (T22), 978-2811606381 (T23), 978-2811606381 (T24)
- Prix : 6,95 €


A lire sur la Yozone :
Fairy Tail (T1 et 2)
Fairy Tail (T3)
Fairy Tail (T20)

Fairy Tail, box 1
Fairy Tail, box 2


© Pika Edition - Tous droits réservés



Gianni Zablot
31 octobre 2014




JPEG - 42.9 ko



JPEG - 41.5 ko



JPEG - 42.9 ko



JPEG - 48.3 ko



WebAnalytics