Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Grande Evasion (La) (T7) Asylum
S. Lehman & D. Teague
Delcourt

A une époque inconnue, Mark-11 est un des derniers prisonniers classés « vert » à la prison futuriste et isolée d’Asylum. Une classe rare, issue de l’union interdite entre un psychotique et un politique. Cette originalité contrarie Pastor, le directeur de l’établissement. Comment dispenser le bon traitement à un prisonnier dont on ignore la pathologie ? Serait-ce la limite de son système basé sur la génétique criminelle ?



Cet album était sensé être le dernier de la série “La Grande Évasion”. C’est du moins ce qui était écrit sur la quatrième de couverture. Finalement, les deux derniers opus ont été inversés. Était-ce pour conserver le meilleur album à la fin de la série ? Le prochain volume, titré “La Balade de Tilman Razine”, nous apportera la réponse. En attendant, il faut admettre qu’“Asylum” est une BD au scénario, certes classique, mais très bien ficelé.

Mark-11 est enfermé, avec de nombreux autres prévenus, dans une prison isolée, aux règles implacables. A Asylum, des robots remplacent les surveillants. Le directeur Pastor est le seul visage humain « extérieur » que les captifs peuvent voir, par écrans interposés. La violence domine dans cette microsociété. Lorsqu’un individu commet une faute, il est irrémédiablement conduit à l’incinérateur. Une nouvelle version de lui-même, une nouvelle « incarnation », est alors élevée et éduquée dans le but de corriger cette erreur. Les prisonniers « traités » sont supposés regagner la vie civile. Oui mais…
Cela fait maintenant très longtemps qu’un détenu n’a pas quitté Asylum. Et l’établissement futuriste a été créé dans le but de traiter des lignées génétiques précises, classées par couleur. Or, Mark-11 et Sophie-3 sont les derniers représentants de la lignée verte, nés de l’union entre un « jaune » et une « bleue ». Cette génétique bâtarde perturbe les travaux de Pastor. L’avenir de Mark-11 s’assombrit encore un peu plus. Mais des éléments nouveaux vont lui permettre de préparer son évasion.

JPEG - 47.2 ko

Ce récit d’anticipation présente une société isolée et contrôlée à distance par un individu énigmatique et autoritaire. Un univers classique mais parfaitement crédible. L’environnement présenté ici, finalement assez peu original, nous rappellera sans doute de nombreuses histoires de science fiction. Pourtant, l’ensemble reste immersif. Le suspens est bien dosé et les personnages demeurent attachants. Une belle réussite.

Côté dessin, le travail de Dylan Teague, qui a notamment planché pour DC Comics et Marvel UK, est parfaitement maîtrisé. Les arrières plans sont riches et les figurants nombreux. Les textures sont variées, offrant des décors détaillés et originaux. Vous passerez de longues minutes à contempler les planches de cet album. Les couleurs et les nombreux effets de lumière accentuent l’esthétique générale.
Un bel album donc, qui fait passer un bon moment.

Si David Chauvet a interverti les deux derniers épisodes pour nous offrir le meilleur pour la fin, j’ai hâte de découvrir “La Balade de Tilman Razine”. “Asylum” a mis la barre assez haute.


(T7) Asylum
- Série : La Grande Évasion
- Scenario : Serge Lehman
- Dessin : Dylan Teague
- Couleur : Cyril Saint-Blancat
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Conquistador
- Dépôt légal : 5 mars 2014
- Format : 230 x 320 mm
- Pagination : 64 pages couleurs
- ISBN : 978-2-7560-2521-6
- Prix Public : 14,95 €


A lire sur la Yozone :
La Grande Evasion (T2) Le Labyrinthe
La Grande Evasion (T4) Fatman
La Grande Evasion (T5) Dien Bien Phû
La Grande Evasion (T6) Tunnel 57


Illustrations © Teague et Delcourt (2014)



Allison & Julien
1er août 2014




JPEG - 26.9 ko



JPEG - 22.7 ko



JPEG - 37.6 ko



JPEG - 72.6 ko



Chargement...
WebAnalytics