YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Divergente, tome 3
Veronica Roth
Nathan, traduit de l’anglais (États-Unis), roman dystopique initiatique, 467 pages, février 2014, 16,90€

La vie de Tris a basculé à cause d’une simple vidéo. La possibilité d’une meilleure vie ailleurs, loin de sa ville d’origine qui a perdu tout charme à ses yeux suite aux nombreuses trahisons dont elle a été victime. Mais souvent on croit que l’herbe est plus verte de l’autre côté avant de se rendre compte que tout le monde a ses mauvais penchants. Entre sauver son ancienne communauté ou s’adapter à son nouveau foyer, Tris doit se décider et assumer toutes les conséquences de son choix.



Lorsque Tris, avec l’aide de ses amis, réussit le tour de force de lancer le visionnage public de la vidéo d’Edith Prior, elle est persuadée d’avoir fait le plus dur. Mais les révélations contenues dans la vidéo ont finalement entraîné plus de questions que de réponses. Il semble que les Divergents soient le but ultime de leur communauté, et non des anomalies à abattre. Une bonne chose certes, mais alors quoi faire ?
Avec l’arrivée au pouvoir d’Evelyn et des sans-factions, la ville est sens dessus dessous. Le désordre et la violence règnent dans les rues, et personne n’est vraiment rassuré sur son sort. Alors Tobias, Tris, Uriah, Christina, Cara, Peter et même Caleb rencontrent les Loyalistes, un groupuscule qui souhaite restaurer le système de faction, et organisent leur départ par-delà les frontières de leur monde connu afin de rencontrer les descendants de ceux qui ont créé leur enclave. Impossible, bien sûr, de savoir si cette organisation existe toujours ou même s’il y a encore quelqu’un à l’extérieur. Nos jeunes gens partent donc à l’aventure dans le plus grand secret. Mais ce qu’ils vont découvrir pourrait bien modifier leur perception du monde ainsi que leur confiance en ceux qui sont censés savoir.
Heureusement notre groupe de rebelles, qu’ils soient Audacieux, Érudits ou Sincères, reste soudé, fidèle aux valeurs de sa communauté… et accro à l’action. Malheureusement, pour la liberté, la justice ou la vérité, le prix à payer est parfois bien lourd.

Comparé aux tomes 1 et 2, « Allégeance » est plus lent, le changement de situation des personnages avec le déracinement et le changement de perspective explique en grande partie cette modification de rythme. Les personnages principaux naviguent à vue pendant quelque temps, ce qui permet aussi à Veronica Roth de pimenter un peu le couple Tobias/Tris qui prend plus de place dans ce dernier opus. L’explication donnée pour la mise en place des implantations est également un peu bancale et s’il est aisé de comprendre l’expérimentation, il est par contre plus difficile de saisir comment les humains extérieurs à ces expérimentations espèrent vraiment régler leurs problèmes grâce à ce qui peut ressortir de ces vases clos. D’autant plus qu’ils disposent d’ores et déjà d’individus « sains ».
Ce n’est pas la première fois que le lecteur pourra remarquer une belle qualité d’écriture, souvent sur des dystopiques par ailleurs bien menés avec une idée intéressante, voire carrément originale, mais où l’explication finale ne tient pas vraiment la route. Comme s’il fallait forcément que la raison du nouveau fonctionnement des communautés relaté soit autre chose qu’une réelle catastrophe. Pour l’instant, sur ce point bien précis, « Never Sky » ou « Enclave » sont probablement les plus cohérents que je connaisse car ils ne cherchent pas à rajouter une explication sur l’explication première. Une simplicité qui manque parfois à ces récits jeunesse.


Titre : Allégeance (Allegiant, 2013)
Série : Divergente (Divergent), tome 3/3
Auteur : Veronica Roth
Traduction de l’anglais (États-Unis) : Anne Delcourt
Couverture : François Caillon
Éditeur : Nathan
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 467
Format (en cm) : 15,4 x 22,5 x 3
Dépôt légal : février 2014
ISBN : 9782092532324
Prix : 16,90 €



À lire également sur la Yozone :
- Divergente, tome 1
- Divergente, tome 2


Emmanuelle Mounier
10 juillet 2014






JPEG - 23.8 ko



WebAnalytics