Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




George RR Martin à Dijon : la folie !
Un photo vidéo reportage de Nicolas Soffray
3 juillet 2014

George RR Martin en France, c’était l’événement. Et les fans n’auraient manqué cela pour rien au monde !



La nouvelle avait filtré depuis quelques semaines : George RR Martin allait passer par la France. Invité au Festival du film fantastique de Neuchâtel (Suisse) qui se déroule du 4 au 12 juillet, l’auteur entre autres de « Game of Thrones », il a fait une escale par Dijon et la grande librairie Grangier qui avait déjà accueilli Anne Rice il y a quelques temps.

JPEG - 246.9 ko
A 13h30...
JPEG - 359.4 ko


Les efforts de Grégory Morel pour organiser un tel événement dans ses rayons auront payé : 2000 fans d’après mes estimations, 4000 selon la police... euh, non, la presse locale et France3 Bourgogne. Des gens arrivés parfois la veille. D’après la librairie, une vingtaine de personnes attendaient déjà dès 7h... soit 7h avant l’arrivée de l’auteur.

Les grands moyens étaient là, tant au niveau municipal (déploiement de policiers, poste de secours) qu’associatif. Pour l’ambiance (et faire patienter) la compagnie dijonnaise De Taille et d’Estoc faisait des démonstrations d’escrime médiévale (et en armure et cotte de mailles, s’il vous plait ! 40 kg sur le dos en plein soleil...),

JPEG - 296.9 ko
JPEG - 291.3 ko

Gael Amizet de Clair Obscur était en échassier,

JPEG - 350.7 ko

La troupe Leila Galim dévoilait ses danseuses,

JPEG - 258.3 ko

et d’autres encore (tentes de métiers médiévaux, jeux du Moyen-âge, etc.)

En plus des déclinaisons ludiques des « Game of Thrones », Jocade, le magasin de jeux de Dijon,proposait également aux têtes en l’air de corriger un dress-code défaillant, avec toute la gamme de T-shirts aux armes des Stark, Lannister et Targaryen.

JPEG - 291.6 ko

Néanmoins, avec une estimation rapide, si peu sont allés jusqu’à se costumer (mais il y en avait), un bon tiers des geeks et geekettes présents arboraient les couleurs (bon, rouge ou noir, mais noir surtout) des grandes familles de Westeros.

JPEG - 255.4 ko


Cerise sur le gâteau, dont seuls les deux premiers rangs auront profité (je savais que j’étais trop loin !) George Martin est arrivé, à 13h50 escorté par la Garde de nuit, montée à cheval.

JPEG - 236.8 ko
Vous voyez les lances qui dépassent ?
JPEG - 271.1 ko



A 13h30, heure de mon arrivée « en touriste », la foule était très, très dense. Les rues alentour sont bloquées, la rue du Temple entièrement dévolue à une file d’attente de 250 mètres... quasi remplie. Dès 14h15 une employée de la librairie signale aux courageux retardataires... euh, arrivants qu’ils patienteront peut-être pour rien.

JPEG - 231.4 ko
De gauche à droite : la file trèèès longue, Pascal Godbillon, Thibaud Eliroff caché par l’attachée de presse, des soldes dans un magasin de lingerie (pour faire patienter), des gens costumés de La Garde de Nuit et De Taille et d’estoc
JPEG - 231.4 ko
Depuis le nid d’aigle du 3e étage, rayon sciences humaines (très calme)
JPEG - 226.9 ko
JPEG - 247.2 ko
JPEG - 244.7 ko

Soit en mode panoramique :

JPEG - 43.1 ko


Effectivement, après interrogation dans la foule, les fans arrivés à 9h du matin sont à 50m de la porte de la librairie, où la sécurité laisse entrer par groupes, toutes les 10 minutes, une vingtaine de personnes. C’est qu’il y a à l’intérieur encore de la queue, mais au moins on est à l’ombre et avec l’air conditionné. Dehors, les 30 mètres avant l’entrée, les 30 derniers mètres se dit-on, sont en plein soleil, et il fait très, très chaud aujourd’hui à Dijon. Les fans présents n’ont pour la grande majorité pas anticipé cette attente : peu ou pas de bouteilles d’eau ni de protection contre le soleil, les peaux rougissent, on cuit comme sous un souffle ardent.

JPEG - 279.7 ko


A l’intérieur, la librairie a fait le plein de livres, pour les distraits qui seraient venus les mains dans les poches.

JPEG - 276.1 ko

Tout a été monté sur le tracé des visiteurs, car si la dédicace a lieu à l’étage, le rayon Fantasy/SF, très agréable, bien fourni et où les bouquins sont bien mis en valeur, est au sous-sol. Et assez désert aujourd’hui, bizarrement.
C’est néanmoins l’occasion pour quelques-uns de découvrir que George Martin n’a pas écrit que le « Trône de Fer ».

Enfin, au bout de la file du premier étage, IL EST LÀ.

JPEG - 297 ko
JPEG - 289.3 ko
JPEG - 220.6 ko


Et tout est millimétré. On ne chôme pas, pas une seconde à perdre. En organisateurs VIP, Pascal Godbillon, directeur de la collection FolioSF, rappelle à tous de présenter son livre ouvert à la page de titre (parce qu’une dédicace ne peut se faire que sur cette page-là, pas une blanche) tandis qu’à sa droite Thibault Eliroff, son homologue chez J’ai Lu, se charge de vous prendre en photo/filmer/immortaliser cet instant de bonheur pour lequel vous avez patienté 6 heures.

JPEG - 289.1 ko
Pascal Godbillon (FolioSF)
JPEG - 309 ko
Thibaud Eliroff (J’ai Lu)


Si Martin a un mot gentil pour tous, ça tourne à toute allure, 30-45 secondes chacun, puis le vigile vous aiguille vers la sortie. Mais quelle demi-minute !



Voilà, je n’ai même pas cherché à sortir mon « Skin Trade » de mon sac. Je fuis cette folie à 17h15. Dans l’escalier, tandis que je descends, j’interroge ceux qui montent une marche par minute :
« A quelle heure êtes-vous arrivés ?
- 11h30. »
Six heures de patience pour ces fans qui devaient être au bout de la rue à l’ouverture des portes. Encore 15 minutes avant le graal... Je ne veux pas savoir ce qui se passera à 18h : il reste encore 60 mètres de file d’attente, bien dense, dans la rue.

D’après France3 Bourgogne, la séance a duré jusqu’à presque 19h, mais tous n’ont pu recevoir leur dédicace.

Tout George Martin sur la Yozone. (scrollez un peu)


Nicolas Soffray
4 juillet 2014


WebAnalytics