YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Scribuscules, 365 micronouvelles
Jacques Fuentealba
La Clef d’Argent, KholekTh, nouvelles (France), fantastique humouristique, 92 pages, 2011, 9€ / ActuSF numérique, avril 2013, 2,99€

Ouroboros, les vampires, le joueur de flûte d’Hamelin, les voyages temporels, HPL, les fées du logis, le Golem, la Mort, et plein d’autres joyeusetés... Voilà ce qui vous attend dans ce recueil dont la brièveté est inversement proportionnelle à la qualité.



La micronouvelle est un art à part, qui fait le bonheur du prix Pépin, mais dans lequel peu se lancent puisque, c’est une réalité, sans être payé à la ligne, l’auteur d’imaginaire est quand même aujourd’hui plus incité à faire dans le pavé que la feuille volante. Le premier va mieux à ranger sur les étagères.

C’est donc sur la quantité qu’il faut travailler, en plus de la qualité. Jacques Fuentealba est reconnu pour la valeur de ses textes, qu’il a essaimé dans la plupart des grandes revues de l’imaginaire. L’exercice auquel il se livre ici n’est pas facile : il s’agit de décortiquer un thème jusqu’à l’épuisement, sans tomber dans la répétition.

Et c’est une réussite. Parce que le ton varie, du plus léger au plus grave, et l’humour est très présent. Allant du calembour approximatif (“L’Ouroboros fait sa mue. Par contre, il ne s’occupe pas des urgences médicales”. Relisez-la une fois au deux...) au trait d’esprit le plus fin, en passant par les jeux de mots et même parfois les subtilités typographiques (à l’image d’un vampire mort d’une coquille, ses ailes devenant « ails »), chaque micronouvelle démonte le mythe, en révèle la face cachée, voire en rappelle simplement les plus noirs aspects (notamment avec les adultes d’Hamelin). Si le rire est quasi-omniprésent, la réflexion n’est jamais loin.

Véritable ventre sur pattes, l’ogre avait forcément toujours l’estomac dans les talons.

Les histoires les plus courtes sont les meilleures, et il m’a semblé que lorsque l’auteur s’enferre dans un long paragraphe (voire quelques fois une page entière !), si la chute est appréciable du fait du suspense, j’y préfère le sel d’un bon mot, de la phrase qui fait mouche.

J’ai arrêté de le lire. Lovecraft, moi, ça me fout les shoggoths.”

Vient enfin le risque de saturer. La dernière historiette de voyage dans le temps a-t-elle autant de saveur que la première ? C’est là que le lecteur devra agir, décider comment lire non pas ce livre, mais ces 365 histoires. D’une traite, ou en picorant ?

On trouvera aussi ces « Nouvelles de Poches » de Jean-Pierre Andrevon, également à la Clef d’Argent.


Titre : Scribuscules, 365 micronouvelles
Auteur : Jacques Funtealba

Éditeur : La Clef d’Argent
Couverture : Thomas Balard
Collection : KholekTh
Site Internet : page roman (site éditeur)
Numéro : 8
Pages : 92
Format (en cm) : 18 x 11 x 0,7
Dépôt légal : 2011
ISBN : 9782908254884
Prix : 9 €

Éditeur : ActuSF Numérique
Site Internet : page roman (site éditeur)
Format et volume : ePub sans DRM, 700 Kio
Dépôt légal : avril 2013
Prix : 2,99 €
- Acheter le fichier sur emaginaire



Nicolas Soffray
3 juillet 2014






JPEG - 49.9 ko



JPEG - 27.7 ko



WebAnalytics