YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Catfish : L’interview Muddy Shivers
L’interview d’Amandine Guinchard (Catfish)
5 avril 2014

L’interview d’Amandine Guinchard, la chanteuse, batteuse, claviériste et bassiste de Catfish, un duo de blues-rockers jurassien dans la droite ligne des White Strippes ou de The Kills.



Pour commencer pourrais-tu te présenter et nous raconter ton parcours pré-Catfish ?

Et bien bonjour, je suis Amandine et je joue de la basse, de la batterie (tom basse, caisse claire, cymbale), un peu de clavier et je chante dans Catfish. J’ai commencé la musique par la flûte traversière, et je me suis dirigée vers le chant en chorale. Par la suite, j’ai fait partie de plusieurs groupes, avant d’intégrer « The Washing Machine Cie », groupe dans lequel Damien et moi-même avons joué pendant 8 ans.

Comment vous est venue à chacun la passion du blues ?

En fouillant un peu aux origines de ce qu’on écoute aujourd’hui ! Le caractère très brut et dépouillé du blues des années 20 nous a beaucoup parlé et inspiré pour créer Catfish. Nous nous sommes vraiment trouvés en osmose sur ce style de musique, cela nous semblait évident !

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment Catfish est-il né ?

Nous nous sommes rencontrés, il y a quelques années de cela, au lycée et, comme je le disais précédemment, nous avons créé le groupe « The Washing Machine Cie ». Par la suite, nous avons eu envie d’avoir un side-project plus léger et plus brut, basé sur notre passion pour le blues rock. Notre duo a donc pris forme et s’est développé très rapidement pour devenir notre projet principal. Aujourd’hui, nous avons l’occasion de jouer dans de très belles salles et de gros festivals et nous en sommes très heureux !

Et puisque l’on en parle, comment vous est venu le nom de Catfish ?

Il nous fallait un nom simple et concis qui représente bien deux entités différentes. Ce nom fait aussi référence à un standard « Catfish blues » qui a été interprété par de nombreux bluesmen à travers les âges.

Question bateau mais incontournable. Etes-vous un duo ou un couple ? Ou un couple se cache-t-il derrière ce duo ?

Nous ne sommes pas en couple, nous sommes de vieux amis et nous sommes entourés de nos concubins pour d’autres facettes du métier.

Quels sont vos influences musicales majeures ?

Pour ma part (Amandine), il s’agit de Jack White, Black Keys, Gossip, Ella Fitzegerald…. entre autres !! De manière générale, j’aime les voix et, du coup, je suis très sensible à tous les groupes qui se défendent bien sur ce terrain là, quel que soit le style !!

Dans sont traitement moderne du blues, Catfish s’inscrit un peu dans la lignée de groupes actuels comme The Kills, Black Keys ou encore Jack White et les défunts White Strippes. Vous sentez-vous proches de ses groupes ?

Evidemment, ce sont nos influences directes, comme tu as pu le voir dans la réponse précédente. C’est d’ailleurs un honneur d’être comparé à ces groupes là. Cela veut dire que tu as compris le propos de notre musique !!

Expliquez-nous un peu comment vous composez ? Qui fait quoi, comment et où ?

Notre local de travail est basé en pleine campagne jurassienne, à deux pas de nos maisons. C’est l’idéal pour composer dans le calme, et se consacrer entièrement à la création. Nous avons différentes manières de composer ; parfois cela part d’un bœuf en répétition, parfois Damien arrive avec une maquette plus élaborée sur laquelle je pose ma ligne de chant. Dans tous les cas, nous retravaillons énormément à deux, et enregistrons dans notre laboratoire pour couper un refrain, aouter un couplet, etc.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans la beauté de notre environnement et dans toute la musique que nous écoutons !!! La vie est aussi une source d’inspiration intarissable.

Avant Muddy Shivers vous avez déjà sortie 2 EPs dont on retrouve certains titres sur votre album et que vous avez retravaillés pour l’occasion. Vous pouvez nous en dire plus ?

Le 1er Ep que nous avons sorti a été enregistré dans notre local de répétition. Il nous paraissait donc important de réenregistrer certains titres pour qu’ils soient cohérents avec le reste de l’album. D’autres titres ont été abandonnés en cours de route, parce qu’il faut bien choisir et que, depuis, nous avons composé d’autres titres qui nous semblaient plus intéressants. Le 2ème Ep, quant à lui, est vraiment un extrait de notre 1er album, seul le mastering diffère.

En raison de votre approche parfois rock du blues et de votre formation en duo, on vous compare souvent à The Kills. Mais, à ce que j’ai pu entendre sur votre disque, mais je peux me tromper, contrairement à Alison Mosshart et Jaimie Hince, votre approche est plus roots, plus brute, plus “acoustique”, sans effets ni machinerie électronique. Est-ce un choix artistique, votre conception du blues ou parce que nous n’aviez ni le matos ni l’expérience pour en user ?

Non, justement comme tu le dis, de nombreux autres avant nous ont utilisé des samplers et autres machines, et c’est pourquoi nous avons décidé de ne pas en avoir. Cela permet aussi d’avoir vraiment un côté performance en live, car tous les sons que nous produisons sont créés sous les yeux du public. « ils sont deux mais jouent comme quatre ».

Comme je ne vous ai encore jamais vus en concert, est-ce pareil sur scène ?

Je pense que je viens de répondre à cette question du coup !! Notre formation est vraiment basée sur l’énergie du live. Le fait d’avoir une rythmique très présente nous apporte un côté parfois stoner voire tribal qui va ensuite s’enchaîner sur des ambiances plus douces et folk . Nous essayons de varier les ambiances et de jouer avec la dynamique de nos instruments.

Et puisque nous parlons concert, vous êtes actuellement en tournée, et au Nouveau Casino Paris dans quelques jours où je vais avoir enfin l’occasion de vous découvrir sur scène, quel est votre ressenti sur ce genre de tournée marathon où vous débarquez dans une nouvelle ville pas chaque jour mais presque ?

Nous sommes très contents de partir en tournée, c’est un des moments les plus excitants dans la vie d’un artiste, avec la composition et l’enregistrement de ses œuvres. Les concerts nous permettent de faire découvrir au plus grand nombre ce que nous faisons, le but étant de conquérir des cœurs ! Par contre, effectivement, nous ne pouvons pas dire que nous avons visité beaucoup de villes. Malheureusement, nous restons souvent dans la salle et n’avons pas l’occasion de profiter des environs. Chaque chose en son temps, nous y reviendrons en vacances !!!

Y-a-t-il des gens, soit en France, soit à l’international avec lesquels vous aimeriez travailler ? Soit en les invitant sur scène, soit pour une session en studio ?

Nous avons déjà invité Narrow Terence, qui est un très bon groupe français, sur notre release party au Nouveau Casino. C’était un vrai bonheur !! Sinon, j’aimerais énormément enregistrer ou partager une scène avec Jack White (mon idole)… je crois que Damien ne serait pas contre une scène avec Anna Calvi….

J’aurai évidemment plein d’autres questions à vous poser, mais l’interview par mail ne permettant pas l’interaction, impossible de rebondir sur vos réponses. Et comme notre site, YOZONE.FR, est axé sur l’imaginaire, le cinéma de genre, la BD, je vais terminer par une petite question pour cerner un peu plus vos univers intérieurs.

Pourriez-vous chacun me dire si vous êtes cinéphiles et, si oui, quels sont les films qui vous ont marqués, éventuellement influencés ? Même chose pour la BD, la littérature, la télé ou les jeux vidéos ?

Nous sommes assez cinéphiles…. la route de tournée nous permettant d’apprécier de nombreux DVD !! Pour ma part, j’aime beaucoup les films de Tarantino, Burton, Genet ou encore Gondri. Ce sont des films avec des ambiances très particulières à leurs réalisateurs, et j’apprécie cette façon de personnaliser une œuvre…. lorsqu’on regarde leurs films, on sait tout de suite qui l’a réalisé ! C’est le même travail que pour personnaliser un son !

Et je vous dis bien évidemment merde pour mercredi (9 avril 2014) au Nouveau Casino où je serai dans la fosse pour vous regarder sur scène.

LIEN(S) YOZONE

=> La critique de Muddy Shivers
=> Vidéo Live : Make Me Crazy
=> Clip Vidéo : Make Me Crazy

INTERNET

Le site de Catfish : http://www.catfish-music.com
La page Facebook : http://www.facebook.com/catfish.officiel
Catfish sur Deezer : http://www.deezer.com/artist/5241397


Remerciements à Marina de l’agence BMK, à Amandine Guinchard qui a trouvé le temps entre deux concerts de répondre à nos questions, ainsi qu’à son alter ego au sein de Catfish, le multi instumentiste, pour ne pas dire homme orchestre, Damien Félix.



Bruno Paul
5 mai 2014






JPEG - 44.7 ko



JPEG - 14.1 ko



JPEG - 18.1 ko



JPEG - 12.3 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 9.8 ko



JPEG - 14 ko



JPEG - 11.3 ko



JPEG - 12.3 ko



JPEG - 13.6 ko



JPEG - 11 ko



WebAnalytics