YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alien, le 8ème passager
Film anglais américain de Ridley Scott (1979)
12 septembre 1979

*****



Genre : huit-clos spatial horrifique
Durée : 1h57

Avec Sigourney Weaver (Ellen Ripley), Tom Skerritt (Dallas), Veronica Cartwright (Lambert), Harry Dean Stanton (Brett), John Hurt (Kane), Iam Holm (Ash), Yaphet Kotto (Parker), Bolaji Badejo (Alien), Helen Horton (Mère)

Dans l’espace, personne ne vous entend crier

Au cours de son voyage de retour vers la Terre, le « Nostromo », un vaisseau de transport spatial d’une compagnie minière interplanétaire, reçoit un message de détresse en provenance de la planète LV-426.
L’ordinateur de bord décide de réveiller les sept membres d’équipage, plongés en sommeil cryogénique, afin de porter assistance.
Sur la surface, ils découvrent un vaisseau spatial, d’origine inconnue, qui semble abandonné depuis des siècles.
A son bord, Kane, l’un des hommes du Nostromo, pénètre dans une gigantesque salle abritant une multitude d’étranges modules, un nid rempli d’œufs Aliens. Lorsqu’il s’approche, un des oeufs s’ouvre et une créatures en jaillit pour s’accrocher sur son casque. Après avoir tenté, sans succès, d’arracher Kane à l’étreinte de la chose - elle semble avoir transpercé son casque et s’être accroché à son visage - ses coéquipiers décident de le ramener avec eux. Malgré les procédures de quarantaine, Ash, l’officier scientifique de l’équipage, décide de laisser pénétrer Kane et, avec lui, le huitième passager.

Avec Alien, le cinéma de science-fiction se voit offrir un nouvel avatar horrifique dont la saga (à ce jour composée de quatre films) se déclinera sur près de 20 ans et marquera à jamais l’imaginaire collectif.
A l’instar de La mouche ou de La chose d’un autre monde, Alien, la créature, rejoint le panthéon de croquemitaines qui se repaissent depuis des générations de nos peurs et de nos angoisses.
C’est Ridley Scott qui entame la carrière cinématographique du monstre, et de sa propre carrière dans la science-fiction. Il utilise les talents du dessinateur suisse Hans Rudi Giger pour donner forme à la créature.
La trame, qui perdurera au long des quatre longs métrages qui complètent la saga, est assez simple ; un huit-clos mettant en présence une poignée d’êtres humains face à l’instinct de conservation d’une incroyable créature, un terrible prédateur, l’Alien.
Mais au-delà de la créature, Alien, le film, bouleverse, quelques peu, les conventions de l’époque (je vous rappelle que nous sommes en 1979) en matière de production SF, a commencer par le personnage principal (exception faite du monstre), une femme que les circonstances vont pousser à agir comme le plus terrible des guerriers.
Mais aussi, car la vision présentée ici échappe aux clichés, souvent usités, nous présentant une hypothétique civilisation spatiale futuriste, utopique ou totalitaire, mais toujours située à des années lumières de nos repaires contemporains. Cette fois, conflits sociaux, appât du gain, intérêts militaro-industriels et autres consortiums multinationaux sont parties intégrantes du récit.
Quant à la mise en scène, c’est indéniablement une réussite. Pour un coup d’essai dans le domaine de la science-fiction et de l’horreur, Ridley Scott réalise un coup de maître.
Les décors et les éclairages sont extrêmement soignés. Les lieux, les coursives du vaisseau, sont utilisés à merveille et renforcent l’atmosphère « claustrophobique » du vaisseau, sombre, glauque et humide, accentuant l’angoisse oppressante de l’équipage, sous tension, face à cet ennemi implacable, insaisissable.
Une autre arme de la narration est la montée du ton et du rythme qui trouve son apogée dans la scène d’anthologie, où Ripley réussit à rejoindre la navette de sauvetage et se retrouve seule, dévêtue ... la créature tapie dans l’ombre.

Bruno Paul

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Alien

Réalisation : Ridley Scott
Scénario : Dan O’Bannon, Ronald Shusett

Producteurs : Gordon Caroll, David Giler, Walter Hill
Producteur exécutif : Ronald shusett

Création de l’Alien : Hans Rudi Giger
Photographie : Derek Vanlint
Effets spéciaux : Brian Johnson, Carlo Rambaldi, Nick Allder, Alan Bryce, Roger Dicken, Denys Ayling
Costumes :John Mollo
Maquillages : Tommie Manderson
Musique originale : Jerry Goldsmith
Direction artistique : Roger Christian, Leslie Dilley

Production : Brandywine-Ronald Shuset Productions
Distribution : 20th Century Fox

INTERNET

http://www.alien-movies.com/


Bruno Paul
9 février 2000






JPEG - 6.3 ko



JPEG - 8.7 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 15.2 ko



JPEG - 13.5 ko



WebAnalytics