YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Blood Lad (T6 et 7)
Yuki Kodama
Kurokawa

Blaz a déclaré la guerre au roi, mais ce dernier ne se laisse pas intimider. Toutefois, plutôt que le tuer facilement, Wolf Daddy lui lance un défi : il donne trois jours à Blaz pour lui ramener la créature capable de prendre sa place sur le trône. Pendant ce temps, Staz tente de récupérer Fuyumi, enlevée par le frère de Bell. Seulement, la mère de Bell a une grande nouvelle à leur apprendre concernant la jeune fantôme. A peine remis de ses émotions, Staz est transféré dans le monde d’Hydra, ou règne le père de Bell. Ce dernier teste le jeune vampire pour savoir quelles sont ses véritables intentions concernant la jeune femme et l’oblige à accepter une malédiction devant se déclencher sous deux conditions...



Neyn a mis la tête de Staz à prix et c’est la terrible équipe de tueurs de vampires, la Team Fearless qui est chargée de la ramener. Seulement, Staz sera en réalité le premier vampire qu’ils devront chasser. Bon, il y a un peu tromperie sur la marchandise, toutefois, Siam, leur chef, est des plus confiants. Il compte bien s’approcher de sa cible et la capturer. Seulement, quand vous êtes en fait un chat, les distractions ne manquent pas. Heureusement, ses coéquipiers sont plus efficaces. Grace à sa capacité de lire dans l’esprit de celui dont il a ingéré un cheveu et des armes en argent, la Team Fearless parvient non seulement à blesser gravement Staz mais surtout à récupérer Fuyumi qui avait accepté de suivre le vampire.

JPEG - 61.3 ko

Nos frères vampires n’ont pas une seconde à eux durant ces deux tomes et ils se sont mis dans de sacrés pétrins. Tout d’abord Blaz, qui vient purement et simplement défier le roi, Wolf Daddy. Un premier fil rouge se génère à travers l’ultimatum lancé par le roi. La petite course poursuite qui suivra l’évasion de Blaz n’apporte strictement rien à l’histoire, mais joue fortement sur l’humour de la série. L’ambiance est franchement légère, ce qui sera aussi le cas de celle dans laquelle se retrouve Staz. La discussion entre Heads et Staz est un grand n’importe quoi, sous fond de pub pour la PS3, sans le dire ouvertement bien évidemment mais tout de même... Mais le coeur du tome 6 est bien la révélation sur le lien entre Neyn et la jeune Fuyumi. Cela éclaire le lecteur sur pas mal d’aspects dans les premiers tomes, mais génère surtout le second fil rouge : la fuite de Fuyumi et de Staz.

Le tome 7 introduit d’entrée les chasseurs de primes mis aux trousses de Staz : la Team Fearless. Mais dès leur apparition, Yuki Kodama nous les met dans une atmosphère de parfaits losers. Le grand délire de Yuki Kodama n’est donc pas prêt de finir. Si l’affrontement est dans un premier temps à l’avantage de la Team Fearless, très vite, le « loser power » prend le dessus et les cinq compères sont vite ridicules. Ils ne vont, à partir de ce moment, ne faire qu’enchaîner les boulettes et les plans à deux balles qui ne font qu’échouer. Nous allons aussi en savoir plus sur les pouvoirs des fantômes et des règles de survie dans le monde des démons. Blaz ne fera qu’une petite apparition dans le tome 7, mais qui nous explique une partie du plan qu’il élabore afin de terrasser Wolf Daddy. Et comme si deux fils rouges ne suffisaient pas, Yuki Kodama clôt son tome en introduisant une troisième quête avec comme personnage central Wolf. Les réunions de famille auront donc été le grand thème de ces deux tomes.

Yuki Kodama nous laisse sur trois cliffhangers qui montrent la richesse de cette série de qualité.


Blood Lad (T6 et 7)
- Auteur : Yuki Kodama
- D’après l’œuvre de : Kotaro Isaka
- Traducteur  : Kayo Chassaigne-Nishino
- Éditeur français : Kurokawa
- Format : 128 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176 pages
- Date de parution : 22 aout et 14 novembre 2013
- Numéro IBSN : 2-351-42900-1 ; 2-351-42901-X
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Blood Lad (T1)
Blood Lad (T2)
Blood Lad (T3)
Blood Lad (T4 et 5)


© Edition Kurokawa - Tous droits réservés


Frédéric Leray
1er mars 2014






JPEG - 31.6 ko



JPEG - 31.8 ko



JPEG - 27.9 ko



JPEG - 28.9 ko



WebAnalytics