YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Aventures d’Isidore (Les), tome 4 : Isidore et le Maharadjah
Pierre Stolze
La Clef d’Argent, Jeunesse, roman (France), voyages temporels, 187 pages, janvier 2014, 12€

Isidore, en proie à d’horribles cauchemars, se doute que ceux-ci n’ont que peu à voir avec les prochaines vacances de ses parents en Inde et en Afghanistan. Ces rêves évoquent une époque où l’Empire britannique régnait encore sur ces régions, et les thugs, les assassins dévoués à Kali et drogués au hashish, semaient la terreur.
Mais il sent Imina en danger, aussi, ni une ni deux, avec l’aide de Mémé Restitude, il part un siècle et quelques en arrière, à la cour du maharadjah de Golcopur où, dit-on, l’incarnation de la déesse Sîta va faire sensation pour l’anniversaire du prince héritier... Tout cela sur fond de révolte orchestrée par les partisans de Kali contre le maharadjah et les Britanniques.



Encore une fois, les aventures d’Isidore sont l’occasion pour Pierre Stolze de nous délivrer en douceur, grâce à l’immersion de son héros (et du lecteur), une leçon d’Histoire souvent méconnue en Occident, plus encore pour nous Français, peu concernés par les déboires des Anglais dans leurs colonies (nous avons bien assez des nôtres). On assistera donc à la chute du pouvoir britannique, commentée par les locaux. Les proches d’Isidore ne manqueront pas de faire le rapprochement avec la révolte de 1857, signe avant-coureur des évènements dont nous serons témoins.

Si certains éléments-cadre restent similaires aux aventures précédentes, comme la facilité avec laquelle Isidore, sorti de nulle part, est vite intégré, et avec déférence, au plus près du pouvoir, Pierre Stolze sait varier le reste de sa trame. Ainsi, Imina apparaît-elle tardivement dans ce quatrième volume, laissant Isidore se débrouiller seul un moment. Et quand elle arrive, coup de théâtre, elle est enceinte ! Mais de qui ? s’interroge notre héros adolescent. Lui-même se languit d’elle, depuis qu’elle lui a annoncé, à la fin du tome précédent, qu’ils ne s’uniront que dans un an ! Quel est ce mystère ? Dévoré par une jalousie toute masculine, Isidore ne pense pas aux méandres du temps...

Autre innovation, l’auteur donne une dimension SF aux capacités de nos deux héros, avec l’œil de Kali, un joyau au pouvoir terrifiant, convoité par les thugs et qu’Isidore et Imina sont venus détruire. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, bien entendu...

Je ne veux pas trop vous en dire, seulement que dans cette série où les épisodes pourraient se suivre et se ressembler, l’auteur opère par petites touches intelligentes et efficaces pour ne pas tomber dans le feuilleton, et construit une vraie trame de fond riche en découvertes comme en questionnements adolescents. Alliée à la densité du fond historique, cette histoire se dévore à tout âge avec plaisir.

Vivement la suite !


Titre : Isidore et le maharadjah
Série : Les Aventures d’Isidore, tome 4
Auteur : Pierre Stolze
Couverture : Kara
Éditeur : La Clef d’Argent
Collection : Jeunesse
Site internet : page roman (site éditeur)
Pages : 187
Format (en cm) : 20 x 14 x 1,5
Dépôt légal : janvier 2012
ISBN : 9791090662186
Prix : 12 €


Sur la Yozone :
- Tome 1 : Isidore et le premier empereur
- Tome 2 : Isidore et la pharaonne
- Tome 3 : Isidore et le serpent à plumes


Nicolas Soffray
16 février 2014






JPEG - 41.1 ko



WebAnalytics