YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Resident Evil, Marhawa Desire (T4)
Naoki Serizawa et Capcom
Kurokawa

Ricky se retrouve seul au milieu des zombies. Toutefois, pas question qu’il devienne comme ces créatures et pour cela, il est prêt à se tirer une balle dans la tête pour ne jamais se réveiller sous quelque forme que ce soit. Heureusement, les miracles arrivent de temps en temps et à ce moment, il porte le nom de Chris Redfield. Enfin, le BSAA fait son apparition. Mais un peu tard pour sauver les élèves du lycée car quasiment tous ces derniers ne sont plus que des zombies en quête de chair humaine à dévorer. C’est cette situation catastrophique que découvrent les trois membres du BSAA : la pandémie est déjà en action. Il ne leur reste plus qu’une option : prévenir leur base d’Extrême-Orient pour leur envoyer rapidement des renforts et surtout extraire de ce cauchemar les derniers survivants.



Chris Redfield a une priorité numéro 1 : extraire le professeur. Malheureusement, Nanan est arrivée avant eux et c’est un mort-vivant qui les accueille. Tous s’écroule pour le pauvre Ricky qui n’avait plus que Doug comme parent. Le professeur l’avait élevé et était devenu plus qu’un oncle. De son côté, Merah a retrouvé Bindi dans la chapelle où celle qui est à l’origine de ce chaos a achevé les derniers élèves survivants. Même si cette dernière n’a plus grand chose d’humaine, elle est loin de valoir la combattante d’élite qu’est devenue Merah. Dire que cette dernière était à l’origine une scientifique de talent désirant éradiquer le danger créé par ces bio-virus. Mais la jeune femme a vite compris que, pour cela, il fallait surtout éliminer les bio-terroristes les répandant, et Bindi est l’exemple type de cet ennemi à éradiquer.

JPEG - 56.4 ko

Le chaos commencé dans le tome 3 arrive à son apogée dans ce quatrième tome de « Resident Evil, Marhawa Desire ». Mais ce qui marque ce nouveau volume, c’est évidemment l’arrivée de la troupe du BSAA avec des noms bien connus comme Chris Redfield. Le carnage peut donc s’inverser et les zombies vont en prendre pour leur grade. Attention, le scénario prend alors un grand coup de rabot, se limitant à un thème : un carnage. Les combats seront pléthore et le duel central sera bien sûr l’affrontement entre Bindi et Merah. Mais avant cela, un des héros va mourir. Il fallait augmenter la dramatique pour ne pas trop donner l’impression que ce quatrième tome n’était réduit qu’à du flingage à tout crin et un duel longue durée. Cette première fin sera l’occasion de quelques flash-back, qui n’ont comme but que de faire monter l’émotion... et le nombre de pages.

Efficaces, les planches mettant en scène Bindi et Merah seront graphiquement de qualité. Toutefois, on se demande aussi si il n’y en a pas un peu trop et si Bindi ne met pas un peu trop de temps pour y passer. Surtout que les flash-back feront encore une fois leur apparition pour gagner un peu de temps. Bon, certes, ce souvenir est là pour nous rendre Merah plus sympathique et surtout pour créer un peu d’empathie avec cette nouvelle arrivante. Mais son efficacité au combat se suffisait par lui-même sans besoin d’en rajouter. Ce combat nous offrira de belle transformation de Bindi, créature qui perd peu à peu son humanité. La femme mystère qui a fourni le produit capable de redonner la vie aux morts sera plus présente, mais son identité sera gardée secrète pour encore au moins un tome. Elle aussi aura le don d’être un peu exaspérante en prenant son temps pour torturer ce pauvre Ricky.

Ce tome 4 de « Resident Evil, Marhawa Desire » est un pur produit du jeu vidéo mais aussi l’élément que les fans de la série attendait depuis un certain temps : le bon vieux massacre et l’invasion des zombies. Même en ayant l’habitude, on savoure toujours ce genre d’épisode bien gore.


Resident Evil, Marhawa Desire (T4)
- Scénario : Capcom
- Dessin : Naoki Serizawa
- Traducteur  : Xavière Daumarie
- Éditeur français : Kurokawa
- Format : 128 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176
- Numérotation ISBN : 2-351-42919-2
- Date de Parution : 10 octobre 2013
- Prix public : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Resident Evil, Marhawa Desire (T1)
Resident Evil, Marhawa Desire (T2)
Resident Evil, Marhawa Desire (T3)


© Edition Kurokawa - Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 décembre 2013






JPEG - 32.2 ko



JPEG - 33.8 ko



JPEG - 35.2 ko



JPEG - 38.9 ko



WebAnalytics