YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ivresse de l’argent (L’) - Edition simple DVD
Edition simple DVD - Wild Side Vidéo
22 mai 2013

Suite indirecte du film « The housemaid », lui-même remake du film éponyme de Kim Ki-Young des années 60, « « L’ivresse de l’argent » » apporte une touche finale aux propos du réalisateur sur cet univers déshumanisant.



En résumé

Nouveau secrétaire de Mme Baek, dirigeante d’un puissant empire industriel coréen, l’ambitieux Young-jak devient vite son esclave sexuel. Pour gravir les échelons dans un univers où l’argent et le sexe règnent en maîtres, il sait qu’il va devoir transiger avec la morale.

Mon avis

Attention : ce film n’a pas de piste en français

Dans « The Housemaid », Im Sang-Soo, le réalisateur, avait déjà traité du sujet du pouvoir et de la façon dont cela affectait les relations humaines au point de devenir plutôt inhumain.
Cette fois il n’est pas question de pouvoir mais d’argent. Les deux sont liés bien évidemment, mais l’accent est vraiment mis sur ce point et on le comprend dès la première séquence. Contrairement à ce que pourrait faire croire le résumé, il n’est pas vraiment question d’esclavage sexuel, alors ne vous attendez pas à un film érotique, mais le principe d’esclavage est quand même bien là, en filigrane.
Le film est relativement complexe. La multitude des thèmes développés durant ces deux heures demande un peu de concentration et heureusement la mise en scène facilite grandement la tâche. Comme pour « the Housemaid », l’histoire est centrée sur les choix de l’employé dans cet environnement, dans notre cas ceux du jeune Young-Jak et leurs conséquences.
Bien que salarié, on se doute très rapidement qu’il est, en fait, l’homme à tout faire, à la limite de l’esclave. Ceci étant dit, c’est un choix qu’il a fait et dont il doit assumer les répercussions. Il fait donc le nécessaire pour être utile tout en restant discret afin de pouvoir apprendre de ces gens si riches.
Il est évident que cette famille richissime a des accointances avec différents groupes influents et que leur but est de tout simplement s’enrichir encore plus de quelque manière que ce soit. Ce qui compte c’est l’argent, le reste n’est pas vraiment important.

JPEG - 26.5 ko

Pourtant tout n’est pas si parfait dans ce monde et certains membres montrent une certaine humanité et même des remords.
En fait je dois vous avouer qu’il est difficile de vous parler de ce drame sans rentrer dans les détails et analyser pour vous les différents éléments du scénario. Ils sont tellement nombreux que ça triplerait la taille de cet article.
Je me contenterai de vous dire que les propos du réalisateur sont cohérents, intelligents et profondément humains.
Le tout est, en plus, servi par une réalisation sans faille, une photographie glaciale qui retranscrit cette ambiance si impersonnelle et des très bons acteurs.
En somme, je vous conseille ce drame socio-économique qui laisse transparaître en filigrane une humanité peut être pas si désespérante.

Les suppléments

Les interviews des acteurs/trices ne sont pas très intéressants, très promotionnel et peu approfondis ; hormis celui de Yun Yeo-Jung, qui incarne la mère prête à tout.
Le making of, quant à lui, dure 15 mn et ne contient aucun commentaire. On suit juste certains moments lors du tournage, ce qui au final est plus intéressant que d’avoir tout le temps une personne pour donner une description ou un avis.

JPEG - 21.1 ko

Descriptif technique

Acteurs  : Kim Kang-woo, Yun-Shik Baek, Yun Yeo-Jung, Hyo-jin Kim, Maui Taylor
Réalisateur  : Im Sang-soo
Format  : Couleur, Dolby, DTS stéréo, Plein écran, Cinémascope, PAL
Audio  : Coréen (Dolby Digital 2.0), Coréen (DTS 5.1)
Sous-titres  : Français
Région  : Région 2
Rapport de forme  : 2.40:1
Nombre de disques  : 1
Studio  : Wild Side Video
Date de sortie du DVD  : 22 mai 2013
Durée  : 115 minutes


© Wild Side Vidéo



OSJ \(^__^)/
21 septembre 2013






JPEG - 20.9 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 10.1 ko



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 8.7 ko



WebAnalytics