YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

41 visiteurs en ce moment


YozoneCinéma Sorties en salle

Star Trek : Into Darkness
Film américain de J.J. Abrams (2013)
12 juin 2013

Ingrid : ***** (coup de coeur)
Bruno : **,5


Genre : Science fiction
Durée : 2h10

Avec Chris Pine (James T.Kirk), Zachary Quinto (Spock), Benedict Cumberbatch (John Harrison ), Zoé Saldana (Nyota Uhura), Alice Eve (Dr. Carol Marcus ), Karl Urban ( Dr. Leonard ’Bones’ McCoy ), John Cho (Hikaru Sulu), Anton Yelchin (Pavel Chekov ), Simon Pegg (Montgomery ’Scotty’ Scott ), Bruce Greenwood (Christopher Pike), Peter Weller (Amiral Marcus)

GRANDIOSE  !!!

Mené avec brio par des comédiens talentueux, le nouvel opus de « Star Trek » est à couper le souffle autant sur le plan technique que scénaristique !
Une immersion dans USS Enterprise qui ne pourra vous laisser indifférent.
J.J. Abrahams accompagné de ses fidèles triture le mythe de « Star Trek » pour nous servir un joyau.
Tourné avec des caméras IMAX pour le plus grand désarroi du réalisateur ( lourdeur, des caméras, bruits et panne régulière....), le résultat est sublime.

Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son
organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos…

Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser
celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive.
Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être
faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipage.

Lors de sa master-class, J-J Abrahams a confié son amour du secret. Il a également dénoncé les bandes-annonces qui relatent tout le film
en 1min30.
Cette culture du secret intime l’ordre de ne pas dévoiler, de ne pas spoiler sur Star Trek.

Juste n’oubliez pas de révisez votre Klingon !!

Une interrogation persiste lors des dernières secondes du film, J-J pourra t-il réaliser le 3ème volet de la sage ou sera prix vers une autre sphère étoilée ?

Ingrid Etienne

JPEG - 16.9 ko

UN AUTRE AVIS --- ATTENTION SPOILERS ---

C’est vrai qu’après son parfait reboot parfait de la franchise « Star Trek » (je sais, franchise, dans ce sens, n’est pas très français), on attendait avec beaucoup d’impatience la suite des aventures intergalactiques du Capitaine Kirk, de Spock et de l’équipage de l’USS Enterprise.

Mais contre toute attente, le créateur de « Lost » et de « Fringe », et ses collaborateurs, ne capitalisent pas les horizons de la nouvelle trame temporelle ouverte dans l’excellent opus précédent, et se contentent de remaker très librement , le second film de la série réalisé par Nicholas Meyer , « La Colère de Khan » il y a maintenant 30 ans.

Une première déception pour l’inconditionnel de la création de
Gene Roddenberry , d’autant plus que J.J.Abrams et son équipe se targuent d’avoir revisionné l’intégrale de la série et des films….
Tout ça pour en arriver là !
Apparemment, ils sont passés à côté de l’essentiel, la devise du trek dans les étoiles : « nous emmener là où nul homme n’est allé ». Car Khan, et sa colère, même réaménager, on connait déjà.

Certes, le scénario n’est pas exempt de petites surprises, et n’hésite pas à inter changer les protagonistes dans les moments de grande tension, créant, il est vrai, une temporaire perte de repères chez les fans de la première heure, dans la séquence de la chambre intermix.
Mais en dépit de son nombreux clins d’yeux, adroits ou maladroits, à la série originale, l’intrigue fait preuve d’un manque d’imagination, pour ne pas dire d’indigence, qui ne cadre pas avec Star Trek : techno bla-bla bidon, ambition et résonance zéro du propos, sans parler des plans quasiment décalqués sur le premier film.
Cela n’est pas pour autant un mauvais film.
Le Star Trek nouveau du J.J.,, c’est du lourd !
Du blockbuster hyper spectaculaire qui file à warp 9.
Ca cours, ça tire, ça téléporte et ça explose à qui mieux mieux.
Chapeau, au passage, aux magiciens d’ILM pour la qualité de leurs effets spéciaux qui donnent vie à cet univers que la 3D rend quasiment palpable. Et aussi à J.J. pour quelques séquences d’anthologie.
Mais ce n’en est, malheureusement, pas pour autant, Roddenberryment parlant, du très gand Star Trek.

Bruno Paul

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Star Trek Into Darkness
Réalisation  : J.J. Abrams
Scénario  : Roberto Orci, Alex Kurtzman, Damon Lindelof d’après la série télévisée de Gene Roddenberry
Producteurs  : J.J. Abrams, Bryan Burk, Alex Kurtzman, Damon Lindelof, Roberto Orci
Coproducteurs  : Tommy Harper, Tommy Gormley, Michelle Rejwan, Ben Rosenblatt
Producteurs exécutifs : Jeffrey Chernov, David Ellison, Dana Goldberg, Paul Schwake
Musique originale : Michael Giacchino
Image  : Daniel Mindel
Montage  : Maryann Brandon, Mary Jo Markey
Création des décors : Scott Chambliss
Direction artistique  : Ramsey Avery
Décorateur de plateau : Karen Manthey
Costumes  : Michael Kaplan
Maquillages  : Don Lanning, Mary L. Mastroedited)
Son  : Will Files
Production  : Bad Robot, Paramount Pictures, Skydance Productions

LIEN(S) YOZONE

=> Un premier trailer (vost)
=> Les 30 premières minutes
=> La bande annonce (vost)
=> La séquence d’ouverture
=> La master Class J.J.Abrams

=> Le jeu concours

INTERNET

Le site officiel : www.startrek-lefilm.fr
Facebook : https://www.facebook.com/StarTrek.fr


Image © Paramount Pictures France




Ingrid Etienne Bruno Paul







JPEG - 22.4 ko



JPEG - 10.8 ko



JPEG - 9.5 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 10.4 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 9.9 ko



JPEG - 12.7 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 9.1 ko