Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Main qui tue (La)
Film américain de Rodman Flender (1999)
1999


Genre  : comédie horrifique
Durée
 : 1h28

Avec Devon Sawa (Anton), Seth Green (Mick), Elden Henson (Pnub), Jessica Alba (Molly), Christopher Hart (La main), Vivica A. Fox (Debi), Jack Noseworthy (Randy), Katie Wright (Tanya), Sean Whalen (McMacy), Nicholas Sadler (Ruck), Fred Willard (Le Père), Connie Ray (La mère), Steve Van Wormer (Curtis), Kelly Monaco (Tiffany), Timothy Stack (Le Principal Tidwell)

Une population adolescente à quelques jours d’Halloween, ça ne vous rappelle rien ? Vraiment rien ? De toute façon, ce n’est pas très important car ce n’est absolument pas le sujet de « La main qui tue » (Ce film d’ailleurs a-t-il vraiment un sujet ?).

Ici, c’est le Diable qui se manifeste.
Il prend possession d’une main et oblige son propriétaire, en l’occurrence Anton, un adolescent plus porté sur la fumette que sur ses perspectives d’avenir, à commettre des méfaits.
Après avoir, manuellement donc, buté une partie de son entourage, Anton tente de lutter, sans y parvenir, contre la volonté de sa main récalcitrante. Mais heureusement, une jolie chasseresse est aussi sur les traces de la « chose », cette main maléfique, ... le Malin quoi !!

Tous les clichés du genre sont agglomérés dans ce pastiche haut en couleurs, malgré une nette dominance rouge, comme « Les mains d’Orlac » bien sûr, mais également quelques clins d’œil divers et variés vers « Evil Dead » ou « Brain Dead », « La famille Adams » ou encore « Chucky ».

Bon, si la teneur innovatrice et les réflexions métaphysiques sont absentes, il reste une parodie gore assez hilarante, au rythme endiablé, interprétée avec enthousiasme sur fond de rock hardcore (à noter la présence « live » du groupe Offspring), résolument provocatrice et politiquement incorrecte.

On pourra regretter, tout de même, les disparitions prématurées du chien et du chat d’Anton, dont la présence, auprès de notre malheureux héros, se trouve remplacée par celle de ses deux potes devenus, pour quelques temps, de banals morts-vivants (à noter dans ce registre Seth Green qui, pour l’occasion, a troqué son costume « buffyesque » de loup-garou).

FICHE TECHNIQUE

Titre original  : Idle hands

Réalisation
 : Rodman Flender
Scénario
 : Terry Hughes, Ron Milbauer

Producteurs : Andrew Licht, Jeffrey A. Mueller, Jennifer Todd, Suzanne Todd
Producteur exécutif : Jeffrey Sudzin

Musique originale : Greme Revell et les chansons de Dexter Holland, Tommy Lee, Mick Mars, Vince Neil, Nikki Sixx, Rob Zombie
Image  : Christopher Baffa
Montage : Stephen E. Rivkin
Distribution des rôles : John Papsidera
Création des décors : Gregory Melton
Direction
artistique : Roland Rosenkranz
Décorateur de plateau : Evette Knight

Production : Columbia Pictures Corporation, Licht/Mueller Film Corporation, Team Todd, TriStar Pictures
Distribution : Columbia TriStar Films
Effets spéciaux  : Cannom Creations Inc., F/X Concepts Inc., Visual Concept Engineering (VCE)


Bruno Paul
13 juillet 1999



JPEG - 6 ko



JPEG - 4.9 ko



JPEG - 5.9 ko



JPEG - 4.6 ko



JPEG - 4.7 ko



Chargement...
WebAnalytics