YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Art préhistorique en BD (L’) (T1) Première époque
Eric Le Brun
Éditions Glénat

Dernière grande période glaciaire, la glaciation de Würm (du nom d’une rivière allemande) a vu le niveau de la mer baisser d’une centaine de mètres. C’est à cette époque qu’apparaît « Homo Sapiens » (ou homme de « Cro-magnon ») côtoyant certainement pendant quelques temps encore, l’homme de Neandertal (sa fin est datée vers -29 000 avant notre ère). Nomade, il s’est parfaitement adapté à son milieu. Il vit de chasse, de pêche et de cueillette, Homo Sapiens sait aussi faire un feu, qui lui sert à se réchauffer, faire cuire sa viande et éloigner les prédateurs. Il sait aussi tailler le silex qui lui permet de fabriquer des outils (couteaux, grattoirs, poinçons). Il confectionne des vêtements et des bijoux à partir de dents ou des coquillages, fabrique des instruments de musique et sculpte dans l’ivoire, des figurines. Ces chefs-d’œuvre parvenus jusqu’à nous sont représentatifs de l’art mobilier (objets que l’on peut transporter). L’autre forme d’art qui nous est parvenu, c’est l’art pariétal, regroupant l’ensemble des dessins, peintures, gravures et sculptures trouvés dans les grottes ou les abris, et donc la grotte Chauvet en est un témoin exceptionnel. Mais je vous laisse avec l’auteur pour découvrir ce trésor.



JPEG - 33 ko

Quand on est touché par le virus de la préhistoire, c’est pour la vie.
Tel est le témoignage d’Éric Le Brun, passionné d’art pariétal (l’art sur paroi) qui, avec ce fascicule, nous initie à l’art préhistorique. L’auteur a décomposé son travail sur trois tomes représentant chacun une période du paléolithique supérieur. Le premier porte sur l’aurignacien, il sera suivi par un deuxième sur le gravettien (et le solutréen) et le dernier traitera du magdalénien. Ces cultures tirent leur noms de lieux représentatifs : la grotte d’Aurignac pour l’aurignacien, la roche de Solutré pour le solutréen ou la grotte de la madeleine à Tursac pour le magdalénien. Elles sont intégrées au paléolithique supérieur couvrant les années de 40 000 à 12 000 avant notre ère, faisant lui-même partie de la préhistoire. Loin d’un « Rahan » ou d’un « Tounga », cette B.D. est d’abord un ouvrage de vulgarisation, solidement documenté et facilement accessible. Plus proche du documentaire, il n’y a de scénario que celui de l’Histoire et les héros sont les artistes eux mêmes. Bien ficelé, plutôt à destination des collégiens mais les adultes curieux trouveront aussi leur compte, ce petit bouquin est agréable. Un petit lexique ainsi qu’une liste (par département) des sites à visiter concluent le livre.

JPEG - 32.2 ko

Utilisant principalement le noir est blanc, gardant la couleur pour rendre hommage aux œuvres, Éric Le Brun nous offre un dessin de qualité. D’un trait précis, il redonne vie à nos ancêtres, cherchant à reproduire le plus précisément les œuvres. Il est aussi scénariste (en compagnie de Priscille Mahieu au dessin) de deux tomes de BD jeunesse : « Ticayou, le petit Cro-Magnon » aux éditions Milan (Collection Petit Bonum).

JPEG - 27.1 ko

Éric Le Brun a eu la gentillesse de répondre a quelques questions (par mail) au sujet de sa passion.

Jean Clottes, professeur et préfacier de cet ouvrage, est responsable de l’étude scientifique de la grotte Chauvet et de la grotte Cosquer.

Surtout, n’hésitez pas à acheter votre ticket, vous ne regretterez pas ce voyage.


(T1)Première époque
- Série : L’Art préhistorique en BD
- Scénario : Éric Le Brun
- Dessin et couleur : Éric Le Brun
- Éditeur : Glénat
- Collection : Hors Collection
- Dépôt légal : 11 mars 2012
- Pagination : 40 pages
- Format : 165 x 240 mm
- ISBN : 9782723486880
- Prix public : 5 €


© LE BRUN / Glénat 2012 pour les images et planches issues de la BD.
© Dessin : Éric Le Brun pour les illustrations issus du blog.


arjulu
11 octobre 2012






JPEG - 24.9 ko



JPEG - 21.8 ko



JPEG - 31.9 ko



JPEG - 28.5 ko



JPEG - 27.2 ko



WebAnalytics