YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Personne ne te sauvera
Fabrice Colin
Flammarion, Etonnantiss !mes, roman français, vampire, 150 pages, août 2012, 4,50 €.

Manon a dix-sept ans.
Manon doit passer le bac.
Manon doit avoir des amies, des petits copains, une vie.
Mais Manon apprend qu’elle a un anévrisme qui peut la tuer d’un moment à l’autre.
Alors Manon lâche tout et s’enfuit. À Las Vegas. Où elle rencontre Dorian. Un garçon se faisant passer pour un vampire.
Est-ce vrai ?
Aurait-il le pouvoir de lui offrir la vie éternelle pour échapper à la mort ?



Fabrice Colin est venue s’attaquer au thème du vampire à la sauce Anne Rice. Mais à sa manière, comme il est capable de le faire, avec brio.

Les crocs et tout l’attirail du vampire n’est ici que breloques. L’auteur en profite pour en mettre une petite derrière les oreilles de toutes les dernières productions littéraires et cinématographiques, même si on a l’impression au début d’être tombé finalement dans la même veine de texte.
Mais Colin s’intéresse à la métaphore du vampire. Pas uniquement celle romantique, mais celle autour de la vie éternelle.

Car le questionnement de l’héroïne au fil des pages est bien celui de sa survie. Elle est malade, bon dieu ! Elle sait qu’elle va mourir !
Un peu comme nous tous, dirait les plus philosophes. La différence ici, est le côté imminent. Mais après tout, ne suffit-il pas sortir de chez soi aujourd’hui, d’être distrait par son téléphone portable, de mal regarder à droite et à gauche, et de finir écrasé par une voiture ?
L’unique peur, c’est bien celle de la mort.

Alors, vie éternelle ou pas ?

Manon va se balader entre raison et désespoir, cherchant ses réponses dans ses discussions avec Dorian. Un peu comme une adolescente à l’aube de son âge adulte, qui doit prendre des décisions concrètes, qui définiront le reste de sa vie, et qui cherche les vérités. Une quête initiatique en quelque sorte.

Fabrice Colin utilise le vampirisme pour parler d’adolescence, de vie, de mort, de doute, de regret, d’espoir et de responsabilité.
Un joli conte initiatique, écrit avec toujours autant de talent, et peint d’une plume légère qui s’oublie lors de la lecture. Envoûtant.

Et en bonus, un petit atelier d’écriture ou « comment écrire une histoire en cinq étapes ».


Titre : Personne ne te sauvera
Auteur : Fabrice Colin
Couverture : Frédérique Deviller (d’après photo)
Éditeur : Flammarion
Collection : Etonnantiss !mes
Pages : 150
Format (en cm) : 12,6 x 17,8 x 1
Dépôt légal : août 2012
ISBN : 978-2081249967
Prix : 4,50 €


- Fabrice Colin sur la YOZONE


Michael Espinosa
4 septembre 2012






JPEG - 21.4 ko



WebAnalytics