Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




ACAB (All Cops Are Bastards)
Film italien de Stefano Sollima (2012)
18 juillet 2012

****



Genre  : Crime Action Drame
Durée  : 1h30

Avec Pierfrancesco Favino (Cobra), Filippo Nigro (Negro), Marco Giallini (Mazinga), Andrea Sartoretti (Carletto), Domenico Diele (Adriano), Roberta Spagnuolo (Maria), Nick Nicolosi (Le directeur Scuola), ….

ACAB, ou « All Cops Are Bastards » était un slogan initialement utilisé en Angleterre dans les années 70 par les skinheads. Rapidement, il s’est propagé dans les rues et les stades, propices aux guérillas urbaines.
Cobra, Néro et Mazinga sont 3 bâtards de flics qui, à force d’affronter le mépris quotidien, ont pris l’habitude d’être les cibles de cette violence, reflet d’une société chaotique, dictée par la haine. Leur seul but est de rétablir l’ordre et de faire appliquer les lois, même s’il faut utiliser la force.

JPEG - 30.5 ko

Si Sergio, son père, faisait dans le western spaghetti, Stefano Sollima semble lui s’être spécialisé dans le polar social néo-réaliste.
En effet, après quelques épisodes de la série « LA Squadra », trois téléfilms pour la série « Crimini », et plus récemment « Romanzo Criminale, la série », il signe avec « ACAB (All Cops Are Bastards) », un premier long-métrage de cinéma immersif, librement adapté du roman éponyme de Carlo Bonini, lui-même inspiré de faits réels qui ont défrayé la chronique transalpine de 2001 à 2007 : à savoir l’assassinat d’un opposant au G8 à Gènes en 2001, la mort de l’inspecteur Fiippo Raciti en février 2007, l’agression, le viol et le meurtre de Giovana Reggiani par un roumain à proximité de la gare de Tor Di Quinto le 30 octobre 2007, et celle de Gabrile Sandri, un supporter de la Lazio tué le 11 novembre 2007 dans une station service par l’agent de police Luigi Spaccarotella.

Un film coup de poing, donc, qui plonge le spectateur aux côtés d’un groupe de CRS dans les immeubles sordides des faubourgs populaires où gens de peu, laissés pour compte et prolétaires n’ont plus en commun que la haine, la détestation de l’autre et de l’étranger.
Une chronique du fascisme ordinaire où les casques affrontent les grévistes, les matraques fracassent les cranes des skinheads dans une Italie en perte totale de ses repères.
Un film témoignage, porté par un époustouflant Pierfrancesco Favino qui, au-delà de son réalisme et de sa violence crue, fustige, sans discours ni justification facile, politiques et puissants (« Là-haut. Ils veulent du sang. Le reste…. »).
Une histoire de flics ancrés dans une réalité complexe, désorganisée, désespérée et sous haute tension et se révèle comme une ode à la tolérance et la réconciliation.


FICHE TECHNIQUE

Réalisation  : Stefano Sollima
Scénario  : Daniele Cesarano, Barbara Petronio, Leonardo Valenti, Stefano Sollima d’après le roman de Carlo Bonini
Producteurs  : Marco Chimenz, Giovanni Stabilini, Riccardo Tozzi
Producteurs exécutifs  : Franco Bevione, Fabio Massimo Cacciatori, Gina Gardini
Musique originale : Mokadelic
Images  : Paolo Carnera
Montage  : Patrizio Marone
Distribution des rôles  : Anna Maria Sambucco
Direction artistique  : Paola Comencini
Décors  : Maurizio Leonardi
Costumes  : Veronica Fragola
Effets spéciaux  : Luca Ricci
Production : Cattleya
Distribution  : Bellissima Films

LIEN(S) YOZONE

=> La bande annonce (vost)


© Images : Bellissima Films - Tous droits réservés



Bruno Paul
16 juillet 2012



JPEG - 25.1 ko



JPEG - 14.6 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 12.6 ko



JPEG - 15 ko



JPEG - 12.3 ko



Chargement...
WebAnalytics