YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Age de Glace 4 (L’) la dérive des continents
Film américain de Steve Martino et Mike Thurmeier (2012)
27 juin 2012

****



Genre : animation
Durée : 1h34

Avec les voix originales de Ray Romano (Manny), Denis Leary (Diego), John Leguizamo (Sid), Jennifer Lopez (Shira), Nicki Minaj (Steffie), Wanda Sykes (Mémé), Queen Latifah (Ellie), Seann William Scott (Crash), ...

Et dire que si ce maudit gland n’avait pas ouvert une fissure menant au centre de la terre, Scrat n’aurait pas joué bêtement avec le noyau terrestre et provoqué la dérive des continents, leur donnant leurs formes actuelles. Seulement, pour Manny, ce n’était pas du tout le bon moment. Bon, le rôle de père n’est pas simple surtout avec une ado mammouth. Mais un tremblement de terre l’a séparé de sa femme et de sa fille, l’amenant loin au large, au coeur de l’océan. Heureusement, il se retrouve sur son iceberg d’infortune avec Diego et Sid... et sa mémé. Mais leurs mésaventures ne font que commencer car, sur l’océan, sévit le plus terrible des pirates : Gutt l’orang-outan.

JPEG - 31.3 ko

Quatrième opus de la saga humoristique « L’Age de Glace », « La dérive des continents » a été confié au duo de réalisateurs composé de Steve Martino, qui s’était déjà chargé des aventures de Scrat, et de Mike Thurmeier, scénariste du premier opus et réalisateur sur le troisième. Le risque de tomber dans une certaine routine qui fut fatale par exemple à Shrek, était non négligeable, les deuxième et troisième opus marquant une baisse certaine de régime. Afin de revenir aux bases qui ont fait le succès du premier « Age de Glace », il fallait que le trio vedette reprenne sa liberté de délirer et l’isoler des autres personnages qui s’étaient un peu trop multipliés avec le temps.

Et le résultat est particulièrement efficace. Tout d’abord, l’action reprend ses droits, finis les dialogues à l’infini sur des thèmes trop ressassés comme l’amour, les enfants... Nous revenons à des dialogues punchy, avec ces réparties qui font très souvent mouche. Le personnage totalement décalé de la mémé de Sid offre une ouverture idéale pour accroître considérablement l’humour naissant uniquement des dialogues. Car soyons franc, les saynètes seront surtout drôle pour les enfants qui réagiront automatiquement aux mimiques de Scrat ou aux mésaventures de Sid. Les adultes seront plus touchés par les réparties ou encore la petite société de rongeurs qui vont nous faire une parodie excellente de « Braveheart ».

Les nouveaux personnages ont un véritable plus qui renforce l’intérêt de ce quatrième volet. Gutt est le premier vrai méchant réellement intelligent qui n’hésitera pas à monter une terrible vengeance contre Manny. Ce capitaine pirate crève l’écran et élève le niveau du film. Ce sera au tour de Diego de trouver son âme soeur à travers la belle panthère Kira (doublée par Jennifer Lopes) qui amène une pointe de féminité à cette partie de l’histoire. Côté mammouths, nous aurons droit à l’adolescence de Pêche et son premier amour pour un beau jeune mammouth. Cette partie est extrêmement convenue, sans la moindre surprise, voire même un brin barbante... remplie des sempiternels poncifs sur l’amour vrai et la beauté de coeur qui doit prévaloir sur la beauté physique.

JPEG - 25.5 ko

Comme toujours, les graphismes sont bluffants, nous faisant presque oublier que nous regardons un dessin animé. Ayant vu la version 2D, je ne peux préjuger de la réalisation 3D mais dans plusieurs scènes, on devine de véritable effort pour élaborer une 3D digne de ce nom, ce qui démontrerait l’intérêt de voir ce quatrième opus dans sa version à lunettes.

« L’Age de Glace 4, la dérive des continents », sans transcender au niveau du scénario, possède toutes les qualités pour satisfaire petits et grands et c’est bien là le principal.


FICHE TECHNIQUE

Titre original : Ice Age : Continental Drift

Réalisateurs : Steve Martino, Michael Thurmeier
Scénaristes : Michael Berg et Jason Fuchs
Histoire de : Michael Berg et Lori Forte

Producteurs : Lori Forte, John C. Donkin
Producteurs exécutifs : Chris Wedge, Carlos Saldanha

Compositeur : John Powell
Personnages créés par : Peter De Sève
Directeur artistique : Nash Dunnigan
Chefs monteurs : James M. Palumbo, David Ian Salter, A.C.E.
Casting : Christian Kaplan, CSA
Directeur de production : Anthony Nisi
Superviseur infographie : Kirk Garfield
Superviseurs d’animation : James Bresnahan, Nick Bruno
Directeur de la photographie : Renato Falcão
Superviseur éclairages : Jeeyun Sung Chisholm
Pipeline de production : Christopher Moore
Superviseur technique – Imagerie : Andrew Beddini
Responsable caméra : Robert Cardone
Superviseur prévisualisation : Bryan Useo
Superviseur modélisation : David Mei
Superviseur squelette d’animation : Justin Leach
Superviseur simulation personnages : Keith Stichweh
Superviseur matières : Brian Hill
Superviseur fourrure et géométrie procédurale : Eric Maurer
Superviseur assemblage : Gareth Porter
Superviseur effets : Elvira Pinkhas
Superviseur compositing : Dan Cayer
Superviseur stéréoscopie : Daniel Abramovich
Superviseur rendu : Michael Kingsley
Responsable ingénierie production : Roberto A. Calvo
Directeur recherche et développement : Carl Ludwig
Scientifique en chef : Eugene Troubetzkoy
Décors : Jacqueline Jones Gladis, Jennifer Birmingham, Arden Chan, Jon Townley, Michael Knapp, Kyle Macnaughton, Andrew Hickson, Jason Sadler, Vicki Saulls
Modélisation : Lisa Durr Olivo, Alexander Levenson, Ian M. Burkard
Squelette d’animation : Elizabeth Malpelli, Hae-Sook Song, Yu-Li Liao,
Todd E.J. Hill, Brendan Condit, Mark Edwards, Stephen Gressak, Erik Ortega Malvarez, Scotty Sharp, Aaron « Noodles » Walsman
Monteur musique : Tom Carlson
Superviseur orchestrations : John Ashton Thomas
Orchestre dirigé par : Pete Anthony
Musique interprétée par : The Hollywood Studio Orchestra

Distributeur France : Twentieth Century Fox France
Production : Blue Sky Studios

Attaché de presse : Alexis Rubinowicz, Emilie Gruyelle


LIEN(S) YOZONE
=> L’age de glace 4, la bande annonce


Copyright © 2012 Twentieth Century Fox Film Corporation


Frédéric Leray
24 juin 2012






JPEG - 24.7 ko



JPEG - 23.1 ko



JPEG - 21.5 ko



JPEG - 19.9 ko



JPEG - 16.4 ko



JPEG - 17.8 ko



JPEG - 17.6 ko



JPEG - 17 ko



JPEG - 13 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 18.7 ko



JPEG - 21.2 ko



WebAnalytics