YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Projet Blair Witch (Le)
Film américain de Daniel Myrick & Eduardo Sánchez (1999)
1999

****



Genre : horreur
Durée : 1h27

Avec Heather Donahue (Heather Donahue), Joshua Leonard (Joshua ’Josh’ Leonard), Michael C. Williams (Michael ’Mike’ Williams), Bob Griffin, Jim King, Sandra Sánchez, Ed Swanson, Patricia DeCou, Mark Mason, Jackie Hallex

Si ce petit film a été l’une des surprises cinématographiques et réussites commerciales de l’année passée, c’est principalement grâce à son astucieuse promotion bâtie autour d’un mythe, inventé de toutes pièces, et dont Internet a fait un brillant relais. Un an après leur disparition, on aurait retrouvé, aux côtés des cadavres atrocement mutilés, et en état de décomposition avancée, les bobines de films et K7 vidéos du reportage qu’était en train de tourner un trio d’étudiants. Le Projet Blair Witch ne serait, selon la production, que le montage de ces rushs.
On retrouve donc les 3 jeunes étudiants reporters au cours des préparatifs de leur expédition, et nous les suivons jusqu’au berceau de la légende de la sorcière de Blair. Après avoir rejoint la localité la plus proche et récolté quelques témoignages, les trois jeunes gens quittent la civilisation, sac au dos et caméra sur l’épaule, pour s’enfoncer sur les lieux du mystère, le fin fond de la forêt de Black Hill.

Bon, c’est vrai, le scénario tient sur un timbre-poste, les moyens sont à la hauteur du professionnalisme de notre trio de reporters, c’est-à-dire dérisoires, et de plus, la fin est connue d’avance puisque l’on sait qu’aucun ne survivra à l’aventure. Filmé en caméra subjective, c’est principalement par l’intermédiaire de la bande son que l’on suit leur parcours, tandis que les prises de vue, embarquées, chaotiques et maladroites font partager la réalité du terrain. Si la conception du Projet Blair Witch, sorte de vrai-faux reportage monté à partir d’images réelles, n’est pas sans rappeler certaines tentatives au goût incertain, comme « Cannibal Holocaust », elle s’en éloigne totalement par sa capacité à angoisser, voir effrayer, sans absolument rien montrer.

Le montage volontairement réaliste, les perpétuelles voix-off, et les images tournées dans une quasi obscurité remplissent totalement leur mission et parviennent à nous faire partager les émotions des trois jeunes gens, et à nous plonger dans l’effroi malgré le confort de notre salon : en un mot, une expérience.


FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Blair Witch Project

Réalisation : Daniel Myrick, Eduardo Sánchez
Scénario : Daniel Myrick, Eduardo Sánchez

Producteurs : Robin Cowie, Gregg Hale
Coproducteur : Michael Monello
Producteurs exécutifs : Bob Eick, Kevin J. Foxe

Musique originale : Tony Cora
Image : Neal Fredericks
Montage : Daniel Myrick, Eduardo Sánchez
Création des décors : Ben Rock
Direction artistique : Ricardo Moreno

Production : Blair Witch Film Partners, Haxan Entertainment
Distribution : Mars Distribution


Bruno Paul
13 juillet 1999






JPEG - 12.3 ko



JPEG - 9.8 ko



WebAnalytics