YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Seuls (T6) La quatrième dimension et demie
Fabien Vehlmann, Bruno Gazzotti et Usagi
Dupuis

Les enfants ont enfin une réponse sur leur étrange situation : ils sont morts. Ils se remémorent, tous, la cause de leur décès. Le plus intriguant, pour eux, ce n’est pas qu’ils soient décédés le même jour, non, mais c’est que cette « nouvelle vie » soit très proche de l’ancienne. Ils mangent, ressentent des émotions. Ils organisent même une messe afin de faire le deuil de leurs disparus et d’eux-mêmes, par la même occasion. Mais les ambitions de Saul se font de plus en plus précises.



A la tête de sa coterie, il s’approprie les bâtiments en taguant dessus un signe, celui du clan du soleil. Voyant les édifices vitaux (supermarché, dépôt d’essence, bibliothèque…) leur échapper, Dodji et les siens font de même, en choisissant pour emblème un étendard. La guerre des territoires a commencé.

JPEG - 32.8 ko

Début du deuxième cycle pour nos jeunes héros. Fabien Vehlman repart de plus belle, après avoir conclu le premier cycle en révélant la situation des enfants. Dans cette semi-réalité, les jeunes robinsons tentent de récréer une société. Mais le pouvoir dans les mains d’un enfant est il plus dangereux et plus horrible que dans les mains d’un adulte ? Saul (et son « clan ») se positionne comme un petit dictateur, utilisant la peur pour se faire obéir et voulant soumettre tout le monde à sa botte (bien évidemment toute ressemblance avec des événements historiques est purement volontaire). La course aux bâtiments et au territoire, sous un aspect ludique, devient vite le prétexte à une escalade de la violence.

« La guerre des boutons » est bien loin et la candeur d’un « p’tit Gibus » n’a pas sa place dans cette lutte fratricide. Pour étoffer son récit, Vehlman entoure celui-ci de mystère comme celui des « 15 familles » ou le sigle « 9 » qui apparaît sur les murs, laissant des portes entrouvertes pour la suite du récit. Alternant les moments forts et comiques, il trouve un rythme qui accroche le lecteur, tout au long de l’album.

JPEG - 23.6 ko

Bruno Gazzotti continue de nous livrer des dessins collant bien au lectorat de cette série, dans un style semi-réaliste, et très en rondeurs. Rien à dire (c’est un compliment) pour les couleurs d’Usagi, elles sont en harmonie avec le ton du récit.

JPEG - 36.5 ko

Un bon redémarrage pour ce deuxième cycle, prévu sur quatre albums, avec une sortie plus rapprochée, Bruno Gazzoti ayant indiqué sur son blog : « Je ne dessinerai pas au moins les deux prochains « Soda » ».


(T6) La quatrième dimension et demie
- Série : Seuls
- Scénario : Fabien Vehlman
- Dessin : Bruno Gazzotti
- Couleur : Usagi (Patricia Tilkin)
- Éditeur : Dupuis
- Dépôt légal : 3 juin 2011
- Pagination : 48 pages couleurs
- Format : 22 cm x 30 cm
- ISBN : 9782800150246
- Prix public : 10,45 Euros


A lire sur la Yozone :
- Seuls (T4) Les cairns rouges
- Seuls (T5) Au cœur du maelström


Illustrations © Bruno Gazzotti et Éditions Dupuis (2011)


arjulu
9 février 2012






JPEG - 27.6 ko



JPEG - 19 ko



JPEG - 20.6 ko



WebAnalytics