YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

42 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Critiques

Vertige
Frank Thilliez
Fleuve Noir, Grand Format, roman ( France), thriller spéléo, 330 pages, octobre 2011, 20,90€

Jonathan Touvier se réveille au fond d’une grotte humide. Autour de lui, juste une tente, quelques ustensiles et deux autres personnes.
Que fait-il là ?
Qui sont ces hommes ?
Pourquoi ?


Franck Thilliez a étonné dès ses premiers romans avec des ambiances noires et angoissantes traduites dans un verbe fascinant. Chaque fois, il installe son intrigue dans des paysages de notre Hexagone, ce que beaucoup d’auteurs français redoutent, pensant que leur histoire manquera d’exotisme. Mais c’est justement ce côté réaliste, près de soi, que l’on apprécie chez Thilliez.

Après « La forêt des ombres », il s’essaie à un nouveau huis-clos.
Son décor, une grotte. Humide, glauque, noire, sans vie. L’enfermement à l’état pur.
Installez dans cet environnement hostile et claustrophobique des personnages qui derrière leur côté innocent vont tous révéler leur part des ténèbres.

Du classique diront les blasés. Et pourtant Frank Thilliez réussit la gageure, et bien mieux que dans « La forêt des ombres », de créer une atmosphère dérangeante. Les indices sur chaque personnage sont distillés au compte-gouttes mais trouvent leur place dans une imbrication finale machiavélique.

On vit chaque minute du calvaire des antihéros de Thilliez. On sent parfois la sueur couler le long de sa colonne. Ou est-ce une goutte d’humidité tombée des stalactites qui menacent de chuter à n’importe quel moment ? On se prend à étouffer à chaque fois que les flammes du réchaud à gaz vacillent. On devient paranoïaque avec Jonathan. On se pose des milliers de questions. On vit l’épreuve.

Frank Thilliez installe une crainte permanente. Les trahisons, les faux-semblants, les déceptions, les colères humaines explosent et résonnent encore plus fort contre les murs de cette prison naturelle qu’est la grotte.

Celle-ci met aussi à jour les prisons que l’on se crée dans sa propre vie. Certaines personnes sont capables de construire, d’autres de se détruire et de détruire autour d’elles. Les dernières ne sortent pas de leur cage oppressante, ce qui les mène inexorablement à une issue fatale.

Une fois encore, Thilliez expose son lecteur à un univers sale, presque dépressif. Mais il le fait avec un talent qui force l’admiration et qui donne envie de le suivre, même dans les recoins les plus sombres de la psyché humaine.


Titre : Vertige
Auteur : Frank Thilliez
Couverture : Axel Mahé
Éditeur : Fleuve Noir
Collection : Grand Format
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 330
Format (en cm) : 14 x 22,5 x 2,6
Dépôt légal : octobre 2011
ISBN : 978-2265093768
Prix : 20,90 €




Michael Espinosa
14 janvier 2012







JPEG - 18.1 ko