YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Pénombres n°5
Horloges et Engrenages
Fanzine, n°5, fantastique, science-fiction, nouvelles-poésie - article, 68 pages, 4,90€

Pour commencer, une petite présentation extraite du site du fanzine : « Transition est une association loi 1901 qui a pour but l’édition et la promotion d’œuvres textuelles et picturales, ceci principalement au sein de ses deux revues : « Éveil » et « Pénombres » ».
Dans le cas présent, c’est le cinquième numéro de « Pénombres » qui nous intéresse.



La partie thématique, consacrée aux « Horloges et Engrenages », comporte cinq nouvelles et une poésie : “Le Pacte” de Thomas Spok.

Une roue dentée sur l’oreiller” a le privilège de nous mettre dans l’ambiance. Et d’emblée, c’est très bon avec un professeur qui trouve une roue dentée dont il ignore la provenance… C’est très bien mené, Ophélie Bruneau fait bien marcher le lecteur.

Avec “Une explosion de soleil bleu”, Sylvain Lasjuilliarias nous convie à une visite guidée de Périgueux. Un ado en vacances, en mal d’occupation (pas de télé, de jeux vidéos, de copains), cherche une rupture dans le réel, une brèche par laquelle lui apparaitra le programmeur de tout ça. Dieu ? Une trouvaille change sa vie. Un fantasme que beaucoup doivent partager devient accessible. Agréable, plus fouillé que de prime abord, ce texte donne même le tournis à la fin.

Connaître l’heure de la mort d’un proche ou plus simplement de la sienne, est-ce une bénédiction ou une malédiction ? “Compte à rebours” de Magali Couzigou est très bien écrit, très bien construit et la fin donne froid dans le dos. Magistral !

Prosopagnosie. Qu’est-ce ? En lisant “Le successeur” de Philippe Deniel, le lecteur en apprend vite plus, il est happé par cette nouvelle qui emprunte une direction que l’on n’attendait pas du tout. L’auteur réussit, avec la manière, à nous surprendre. Bravo !

Le réveil du cyborg” de Blanche Saint-Roch ou un remake de Frankenstein avec le tournage de la dernière scène qui s’éternise. Et pourquoi ? Pour une surprise finale inattendue et du meilleur cru.

Tous les auteurs de la section « Horloges et Engrenages » se sont montrés inspirés par le thème. Chacun parvient à intéresser et surprendre le lecteur. Belle performance d’ensemble !
D’autant que chaque nouvelle est rehaussée par au moins un dessin, apportant un bonus agréable.
Et puis, pour le plaisir, pour la beauté du geste aussi, figure une galerie d’illustrations se rapportant au thème.

Ce « Pénombres » contient également une partie athématique. Après le très bon niveau des textes précédents, on pouvait attendre le meilleur de “Comme un boomerang” de Marthe Machorowski. Hélas, cette histoire ne soutient pas la comparaison. Son humour tombe à plat, l’idée m’a paru facile.

Un article court et instructif de Tsaag Valren sur les Tangies complète cette cinquième livraison.

En conclusion : une excellente partie « Horloges et Engrenages » avec des auteurs inspirés.
Mon seul bémol sur ce numéro repose sur la partie athématique avec une nouvelle sans grand intérêt et un article au sujet par trop différent du reste.

On ne peut parler de « Pénombres » sans évoquer une présentation impeccable, un bel objet à feuilleter pour le plaisir des yeux.

Il est à signaler que jusqu’à nouvel ordre les parutions de « Pénombres » et d’« Éveil » sont suspendues, dans l’attente de vendre suffisamment d’anciens numéros pour financer les prochains.
Alors n’hésitez pas à soutenir l’association Transition, elle le mérite amplement pour la qualité de ses titres.


Titre : Pénombres
Numéro : 5
Directrice de publication : Vanessa Terral
Couverture : Anne-So Deligny et Yohan Vasse
Type : fanzine
Genres : nouvelles, poésie, article
Site Internet : Transition
Parution : décembre 2011
ISSN : 2106-3826
Format : A5
Pages : 68
Prix : 4,90€



François Schnebelen
2 décembre 2011






JPEG - 19.1 ko



WebAnalytics