YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Wollodrïn (T2) Le matin des cendres 2/2
Jérôme Lereculey, David Chauvel, Christophe Araldi et Xavier Basset
Éditions Delcourt

La bataille a été sanglante et dévastatrice. Notre « communauté » de prisonniers de la cellule XXVII a été séparée en deux groupes. D’un côté, le premier rétiaire Etzarn, l’éclaireur Onikamu et le maître archer Ivarr sont prisonniers des orcs, de l’autre Ebrinh et Rohrr ont réussi à échapper aux combats et à s’enfuir. Quant à maître Jokkï, plus une trace, pas même de son cadavre. Pour célébrer leurs morts, les orcs incinèrent les corps des défunts, tombés valeureusement au combat, et organisent une grande cérémonie. Pour accompagner leurs compagnons dans leur dernière demeure, ils organisent des duels contre leurs prisonniers. Pendant que maître Rohrr observe le camp orc, afin d’évaluer les possibilités de sauver leurs compagnons, c’est au tour de maître Etzarn de combattre...



JPEG - 75.7 ko

Poursuivant son récit trépidant, David Chauvel continue à nous surprendre. Un compagnon disparaît dès la première page et un autre meurt à la douzième. Il n’hésite pas à sacrifier ses personnages pour enrichir le récit. En incluant des flash-back, qui mettent en perspective chaque personnage et ses motivations, il apporte au lecteur une profondeur et une cohérence dans sa narration. Tenir un bon récit sur deux albums n’est pas évident, mais le pari est réussi. Dans ce tome, l’auteur s’attarde plus sur les personnages, sur leurs interrogations, sur leur humanité. Il engage une réflexion sur la guerre, plus précisément les guerres coloniales et les conflits ethniques, comme les guerres indiennes, amenant le lecteur à se questionner sur les réelles motivations des belligérants. Reste en suspend l’histoire d’Onikamu (seul personnage dont on ne connait pas le passé) et qui commence à prendre faits et causes pour les orcs.

JPEG - 41.4 ko

La qualité et la finesse du dessin sont toujours de mises. Jérôme Lereculey fignole son découpage pour apporter du mouvement et de l’épique dans le récit. Le détail des personnages orcs, les présentant sous un aspect sanguinaire et repoussant, accentue la volonté scénaristique de nous les montrer affreux, sales et méchants. En nous les proposant avec ces mines patibulaires et sans humanité, le lecteur ne peut que trouver les orcs antipathiques. Alors que dans le récit, ceux-ci vont apparaître beaucoup plus « humains », voire philosophes, que certains hominidés.

JPEG - 36.6 ko

Ce tome conclut correctement ce récit, en apportant l’essentiel des réponses. Un diptyque qui demanderait une suite, au moins pour savoir ce que va devenir maître Onikamu.


(T2) Le matin des cendres 2/2
- Série : Wollodrïn
- Scénario : David Chauvel
- Dessin : Jérôme Lereculey
- Couleurs : Christophe Araldi & Xavier Basset
- Éditeur : Delcourt
- Collection :Terres de légende
- Format : 230x320mm
- Pagination : 56 pages
- Dépôt légal : 24 août 2011
- ISBN : 978-2-7560-2581-0
- Prix public : 13,95 €


A lire sur la Yozone :
Wollodrïn (T1) Le matin des cendres 1/2


© Delcourt /Chauvel/Lereculey 2011


arjulu
21 novembre 2011






JPEG - 16.4 ko



JPEG - 20 ko



JPEG - 24.6 ko



WebAnalytics