Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Troll Hunter
Film norvégien d’André Øvredal (2010)
27 juillet 2011

**,5



Genre  : comédie fantastique horreur
Durée  : 1h43

Avec Otto Jespersen (Hans), Glenn Erland Tosterud (Thomas), Johanna Mørck (Johanna), Tomas Alf Larsen (Kalle), Urmila Berg-Domaas (Malica), Hans Morten Hansen (Finn Haugen), Robert Stoltenberg (Polsk bjørnejeger), Knut Nærum (E-verkssjef), …

Venus dans les montagnes norvégiennes pour réaliser un reportage sur les dégâts causés par les ours, trois étudiants en journalisme se retrouvent à suivre caméra au poing le 4x4 d’un mystérieux individu qui va se révéler être un Chasseur de Troll. Car on ne nous dit pas tout. Les ours sont des boucs émissaires. Comme en attestent les images retrouvées dans la caméra des 3 apprentis journalistes… forcément disparus.

Le ton est donné. Le docu-menteur horrifique est un genre porteur (« REC », « Paranormal Activity ») et André Øvredal s’en saisit pour le conjuguer avec comédie et folklore norvégien en une fable surréaliste inédite. Enfin inédite, façon de parler, si on en croit Fausto Fasulo dans Mad Movies qui crie au plagiat du « Dai Nippojin / Big Man Japan » d’Hitoshi Matsumoto (à moins que ce soit un Troll ?).
Quoi qu’il en soit, après un premier acte qui relate la prise de contact difficile avec Hans, le chasseur de Troll, le long-métrage d’André Øvredal se démarque définitivement des docu-menteurs suggestifs à la « Projet Blair Witch » ou « Paranormal Activity », pour s’inscrire dans la veine d’un « Cannibal Holocaust », d’un « Cloverfield » ou d‘un « REC » (autrement dit des docu-menteurs où il se passe des trucs), la caméra épileptique en moins. Car l’autre parti-pris d’André Øvredal c’est de nous montrer la Norvège, ses montagnes, ses forêts et ses trolls sous leur meilleur jour et, de ce côté-là, « Troll Hunter » est une vraie réussite.
Les effets spéciaux qui donnent vie aux créatures sont vraiment bluffants. A tel point qu’ils mettent en relief la platitude des dialogues, des personnages ainsi que l’absence d’enjeux réalistes, métaphoriques ou dramatiques du récit.

On y apprend, certes, un tas de choses sur les différentes espèces de Trolls et leurs modes de vie, mais l’effet « C’est arrivé près de chez vous » (inspiration avouée par le réalisateur de « Troll Hunter ») ne fonctionne pas.
Déjà, parce que la Norvège c’est loin de chez nous (hi hi), mais surtout parce que le film de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde, racontant les turpitudes d’un tueur en série, était ancré dans le réel, dans une France qui découvrait que les tueurs en série n’étaient pas l’apanage des américains et jouait avec l’idée qu’un de ces psychopathes arpentaient votre quartier, voire qu’il soit votre voisin. Mais avec un chasseur de Trolls, même en forêt de Fontainebleau, le principe d’identification et l’approche cynique du propos n’ont pas cours.

Reste une sympathique farce sur la vie de merde d’un chasseur de monstres en mal de reconnaissance après avoir bossé dans l’ombre pendant de nombreuses années pour le compte du gouvernement du royaume de Norvège.

JPEG - 26.3 ko

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Trolljegeren

Réalisation  : André Øvredal
Scénario  : Håvard S. Johansen et André Øvredal

Producteurs  : Sveinung Golimo, John M. Jacobsen
Coproducteur  : Lars L. Marøy
Producteur exécutif  : Trond G. Lockertsen
Producteur post-production : Marcus B. Brodersen

Image  : Hallvard Bræin
Montage  : Per-Erik Eriksen
Création des costumes  : Stina Lunde
Maquillage  : Sarah Helen Adolfsen
Directeur de production : Trond G. Lockertsen
Son  : Baard H. Ingebretsen
Effets Visuels : Marcus B. Brodersen

Production  : Filmkameratene A/S, Film Fund FUZZ
Distribution  : Universal Pictures International (UPI) (2011)

Relation presse  : Sylvie Forestier et Mélanie Henriksen


© Images : Universal Pictures internationa - Tous droits réservés



Bruno Paul
27 juillet 2011



JPEG - 17.7 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 8.7 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 8.8 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 7.9 ko



Chargement...
WebAnalytics