Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Perfect Blue
Film d’animation japonais de Satoshi Kon (1998)
8 septembre 1999


Genre  : animation
Durée
 : 1h21

Avec les voix de Junko Iwao (Mima Kirigoe), Rica Matsumoto (Rumi), Shinpachi Tsuji (Tadokoro), Masaaki Ôkura (Uchida)

Mima est une Idole, une star adolescente suivie de près par des fans Otaku, c’est-à-dire des fans qui se renseignent sur les plus petits détails de sa vie professionnelle mais également privée. De statut de chanteuse adorée, Mima passe à celui d’actrice débutante, véritable tournant dans sa carrière qui inquiète tout autant ses parents que ses fans qui ne la reconnaissent plus. Au point qu’elle-même ne va plus se reconnaître et finalement perdre pieds dans cette réalité où jeu d’acteur, reste de vie de chanteuse et jeune femme décidée à réussir coûte que coûte s’entremêlent pour former quelque chose qui semble vouloir se détacher d’elle. Comme si notre reflet dans un miroir pouvait un jour nous certifier que nous sommes son image, qu’il n’en a jamais été autrement, et que tout ce que nous avons toujours cru n’a été rien d’autre qu’un écho déformé de la réalité. C’est alors que les meurtres vont commencer.

Thriller psychologique violent, étendard sur l’être et le paraître, ce que l’on est et ce que l’on désire être aux yeux des autres mais également vis-à-vis de soi-même, la grande réussite de ce film, en plus de nous présenter la vie d’une Idole est de nous conduire sur une suite de fausses pistes qui perdurent même au-delà de la dernière image. On ne sait plus d’où vient le danger, voire même s’il existe, confondant vie privée et vie du personnage virtuel. Est-ce finalement un film dans le film auquel nous assistons, et toute cette violence n’est-elle rien d’autre que des instants du tournage auquel participe notre jeune actrice ? Les faux semblants nous tirent par la main, et quand on se persuade que la solution est sous nos yeux, les pièces du puzzle se dispersent pour s’imbriquer d’une nouvelle façon.

Si visuellement on est assez loin des ténors du genre, loin des tueries graphiques et technologiques auxquelles on est habitué, le résultat n’en est pas moins spectaculaire. Qu’il s’agisse de l’animation, du réalisme des décors ou de l’univers d’une Idole, tout est criant de vérité. On rentre ainsi très rapidement dans l’histoire, et finalement dans la tête même de Mima, pour 78 minutes de folie où l’on ne sait jamais ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Un excellent animé.


FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Satoshi Kon

Scénario : Sadayuki Murai d’après le roman de Yoshikazu Takeuchi
Producteurs : Hiroaki Inoue, Masao Maruyama
Producteurs exécutifs  : Koshiro Kanda, Yuichi Tsurumi
Musique originale : Masahiro Ikumi
Image : Hisao Shirai
Montage : Harutoshi Ogata
Direction artistique : Nobutaka Ike
Son : Shizuo Kurahashi, Masafumi Mima
Supervision de l’animation : Katsuhiro Ôtomo

Production : Rex Entertainment
Distribution : Metropolitan Filmexport


Gregory Covin
8 septembre 1999



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 5.5 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 3.7 ko



JPEG - 6.2 ko



Chargement...
WebAnalytics