Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Chasses Olympiques
Nicolas Cluzeau
Gulf Stream, Courants Noirs, roman (France), polar historique, 268 pages, mars 2010, 13,50€

Sonia Bergsen participe aux cinquièmes Jeux olympiques d’été à Stockholm, où elle dispute les épreuves de natation féminine.
C’est pour elle l’occasion de rencontrer John, le cousin du célèbre athlète américain James Thorpe, ainsi que de renouer avec un passé qu’elle aurait préféré oublier.
En effet, elle est l’unique survivante du massacre de sa famille quinze années auparavant. Malgré les efforts assidus de sa grand-mère, la famille Swahr n’a jamais été condamnée, ni même inquiétée.
Sonia parviendra-t-elle à venger l’honneur des siens disparus ?



Après « Rouges Ténèbres » et les deux nouvelles au sommaire de « Zoo Criminel », Nicolas Cluzeau signe là sa troisième participation à la collection Courants Noirs de Gulf Stream.
Pour l’occasion, il s’éloigne de l’histoire turque largement mise en scène dans ses précédents romans : « Le Jour du Lion », « Les Cavaliers du Taurus », « Rouges Ténèbres » et « La Voix des Dieux », en situant son récit lors des Jeux olympiques de Stockholm en 1912.

Dans « Chasses Olympiques », Nicolas Cluzeau multiplie les personnages à travers deux trames distinctes mais appelées à se rejoindre.
Alors que Sonia Bergsen s’intéresse à la famille Swahr à cause de son lourd passé, quatre jeunes gens lorgnent du côté de leurs richesses. Sonia va trouver de l’aide en la personne de John Thorpe, athlète algonquin représentant les États-Unis, et les petites frappes, rêvant d’émigrer en Amérique, s’attireront l’attention d’un policier véreux, désireux de s’enrichir. L’enlèvement de l’entraîneur de Sonia servira de poudrière à la situation et entraînera tout ce monde dans un final haletant.

Le nombre important d’intervenants rend l’histoire assez confuse au début, jusqu’à ce que le rôle de chacun soit bien cerné et que leurs routes se croisent. À partir de ce moment, « Chasses Olympiques » monte en puissance, la folie d’un des deux frères Swahr dénoue l’intrigue et pousse chacun à dépasser sa nature.
D’ailleurs, on peut légitimement se poser la question de l’âge à partir duquel « Chasses Olympiques » est recommandé, du fait de la violence du dernier tiers, qui n’est pas sans rappeler “Les Plaisirs de la Chasse”, nouvelle de Richard Connell, plus connue par son adaptation cinématographique sous le titre de “La Chasse du comte Zaroff”.

Les Jeux olympiques de Stockholm en 1912 offrent une belle toile de fond, permettant d’étoffer le récit. Lors d’une soirée en l’honneur des médaillés, en plus de rencontrer les bourreaux de sa famille, Sonia échange des propos avec le baron Pierre de Coubertin, l’initiateur des olympiades modernes. Il est amusant de découvrir un homme prônant les vertus du sport, vouloir démontrer à Sonia que les femmes ne sont pas faites pour le pratiquer et que c’est inesthétique au possible. D’une mauvaise foi totale, il va à l’encontre du désir féminin de l’époque d’avoir les mêmes égards que les hommes, notamment en revendiquant le droit de vote.
Les annexes clôturant le roman s’avèrent des plus intéressantes et instructives. En plus de tracer dans les grandes lignes le passé de la Suède et ses relations avec la Norvège, nous sont aussi présentés les Jeux. D’ailleurs, sur 2407 sportifs ne figuraient que 48 femmes !

Nicolas Cluzeau rajoute une touche de chamanisme pour relever son récit. Sonia Bergsen a été sauvée par un renne qui continue à veiller sur elle. Cette présence de l’ombre a justement attiré sur elle l’attention de John Thorpe, un autochtone d’Amérique du Nord, sensible aux forces de la nature.

Comme les autres volumes de Courants Noirs, « Chasses Olympiques » s’inscrit dans l’Histoire. Nicolas Cluzeau a imaginé une intrigue sombre, au final violent mais passionnant. Le lecteur referme le livre des images fortes plein la tête et l’impression de mieux connaître cette époque.
Une nouvelle preuve du talent de Nicolas Cluzeau et une belle livraison de plus à l’actif de la collection.

Depuis sa sortie, l’auteur a récidivé chez Gulf Stream avec « Lame de Corsaire » paru en mars 2011.


Titre : Chasses Olympiques
Auteur : Nicolas Cluzeau
Couverture : Aurélien Police
Éditeur : Gulf Stream
Collection : Courants Noirs
Directeur de collection : Thierry Lefèvre
Site Internet : Roman (site éditeur) ; Blog de la collection
Pages : 268
Format (en cm) : 14 x 22
Dépôt légal : mars 2010
ISBN : 978-2-35488-063-7
Prix : 13,50 €


À lire également l’entretien exclusif donné à la Yozone par Nicolas Cluzeau


François Schnebelen
23 avril 2011


JPEG - 9.5 ko



WebAnalytics