Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Carthago Adventures (T1) Bluff Creek
Christophe Bec & Jaouen Salaün
Les Humanoïdes Associés

Le Bigfoot (ou Sasquatch) est-il une invention de quelques plaisantins, un fantasme ? Peut-on trouver des preuves réelles de son existence ? Est-il possible d’en observer des spécimens, voire d’en capturer ?
Autant de questions (et bien d’autres) que le Centenaire, collectionneur et cryptozoologue, se pose avant de monter une expédition vers Willow Creek.

Bien évidemment, ce qu’il va découvrir avec ses collaborateurs dépasse l’entendement et éclairera d’un jour nouveau (et plutôt sympathique) la personnalité du Centenaire.



Après avoir énormément (et justement) séduit un bon petit paquet de lecteurs avec les deux excellents premiers tomes de « Carthago » (« Le Lagon de Fortuna » et « L’Abysse Challenger ») , Christophe Bec lance une nouvelle série intitulée « Carthago Adventures ».

Située dans la passé de « Carthago », chaque nouvel album sera l’occasion de découvrir une aventure inédite sous la forme d’un one-shot dont la prise en charge graphique sera assumée par un dessinateur différent.
Un des objectifs avoués par Christophe Bec étant d’éclairer l’ensemble de la saga ainsi que les destins de certains des principaux personnages qui y apparaissent.

Intitulé « Bluff Creek », ce premier volume laisse augurer de belles choses. Centré sur le mythique Bigfoot (ou Sasquatch), l’histoire se passe en 1985, mais débute par un prologue introductif qui remonte à 1924.
À Willow Creek, deux chercheurs d’or sont confrontés à l’étrange apparition d’une bête géante et velue en plein jour. Prenant peur et lui tirant dessus, ils vont déclencher la fureur de l’animal et de ses frères de race et subir une violente attaque de nuit sur leur refuge. Ils survivront par miracle, mais personne ne croira vraiment à leur histoire...
En 1985, soixante ans plus tard, dans son nid d’aigle des Carpates en Roumanie, le Centenaire fait le bilan de ce qu’il sait sur le Bigfoot à London Donovan et lui demande d’organiser une expédition scientifique sur les lieux mêmes du mystère.

JPEG - 63.4 ko


Dans ce premier opus, l’association Bec-Jaouen est d’une grande efficacité tant sur le sujet traité que sur la forme adoptée.
Le scénario de Christophe Bec entremêle ce qu’il faut d’éléments fantastiques (en associant par exemple assez finement le mythe du Wendigo à celui du Bigfoot), de théories de la conspiration (présences et interventions militaires sur le site et dans la région) et d’informations liées à la cryptozoologie, pour rester d’une belle logique. Incontestablement, la narration se tient et s’avère plus que réfléchie.
Sans doute très cadré par le scénario, Jaouen Salaün se focalise vraiment sur son trait et son graphisme, utilisant des principes de découpage et d’organisation des cases qui visent principalement à l’efficacité du propos.
De la belle ouvrage sérieusement pensée. Le résultat est sans faute de goût apparente, riche de détails (variété des paysages et des décors, joli travail sur les visages des multiples personnages) et témoigne d’une très belle maîtrise technique et artistique.

JPEG - 37.2 ko

Néanmoins, on pourra quand même faire quelques reproches, certes mineurs, à cette BD tant « qui aime bien, châtie bien ».
L’histoire ne surprend pas autant que pressentie - comme si Christophe Bec avait été coincé par sa volonté de ne pas trahir son sujet en brodant finalement assez peu dessus. On aurait a priori pensé qu’il irait plus loin et serait moins « sage » dans son imaginaire.
Il s’agit bien évidemment plus d’un petit bémol à nos louanges globales sur cet album que d’une réelle déception, mais on s’attendait à plus de la part du co-créateur de « Carthago », de « Sanctuaire », etc.
Autre point de discorde surgissant à la fin du récit, on a le sentiment que cette histoire est surtout développée pour nous parler du Centenaire et de London Donovan, le Bigfoot n’étant qu’un outil passager de la narration... Du coup, le suspense de base, présenté dans dix premières pages survoltées, a tendance à s’étioler peu à peu.
Par contre, les amateurs de la série mère « Carthago » seront sans doute enchantés par la tournure des événements et la découverte d’un Centenaire beaucoup plus humain (et humaniste) que prévu.

JPEG - 139.1 ko

Toute critique objective s’établissant dans les intervalles du délicat mouvement de balancier entre la raison du lecteur-critique et ses folles espérances, nous tirerons donc quand même un bilan très positif de ce « Bluff Creek ».
Et si l’on nous dit que la lecture préalable des deux tomes de « Carthago » n’est pas impérative, tout cela ne nous empêchera pas de penser que nous conseillons et encourageons fortement leur découverte.
En effet, on ne voit pas pourquoi on se priverait de deux belles BD à l’occasion de la sortie d’un récit connexe intéressant et largement au-dessus du niveau de la production éditoriale actuelle.

Bon, bref, résumons-nous, « Carthago Adventures (T1) Bluff Creek », c’est très bien et investir dans la totalité de la série, c’est très bien aussi.



(T1) Bluff Creek
- Série : Carthago Adventures
- Scénario : Christophe Bec
- Dessin & couleur : Jaouen Salaün
- Éditeur : Les Humanoïdes Associés
- Pages : 56 pages couleurs
- Format (en cm) : 24 x 32
- Parution : 13 avril 2011
- ISBN : 978-2-7316-2292-8
- Prix : 13,95 €


À lire sur la Yozone

Série Carthago
- Le Lagon de Fortuna (T1, critique)
- L’Abysse Challenger (T2, critique)

Série Carthago Adventures
- Carthago Adventures : Bluff Creek (présentation)
- Carthago Adventures : 6 planches de Bluff Creek (dessins)


Illustrations © Carthago Adventures : Bluff Creek, Christophe Bec & Jaouen Salaün - Les Humanoïdes Associés (2011)



Stéphane Pons
15 avril 2011




JPEG - 85 ko



JPEG - 139.8 ko



JPEG - 135.4 ko



JPEG - 81.3 ko



JPEG - 99.3 ko



JPEG - 67.7 ko



JPEG - 110.9 ko



JPEG - 61.3 ko



JPEG - 64 ko
Carthargo, la série-mère



WebAnalytics