YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Animal Kingdom
Film australien de David Michod
27 avril 2011

***



Genre : policier
Durée : 1h52

Avec James Frecheville (Josh), Guy Pearce (inspecteur Leckie), Ben Mendelsohn (Pope), Joel Edgerton (Baz Brown), Jacki Weaver (Smurf Cody), Luke Ford (Darren Cody), Sullivan Stapleton (Craig Cody),...

Suite à l’overdose de sa mère, Joshuah est recueilli par sa grand-mère, une femme qu’il n’a quasiment pas connue, sa mère et elle étant en froid. Mais la famille Cody n’est pas une banale famille de Melbourne. Ses oncles sont des truands recherchés par toutes les polices australiennes, en particulier son oncle Pope, un homme extrêmement violent et dangereux. Pourtant, Josh va s’intégrer tranquillement, leur présentant même sa petite amie, jusqu’au jour où Barry est abattu comme un chien par les flics. La guerre est déclarée entre la police et les Cody et Josh va devoir choisir son camp.

JPEG - 33.1 ko

Les réalisateurs australiens ont le don pour nous sortir des espèces d’ovnis de derrière le bush. David Michod nous a ici concocté un polar mené sur une sorte de faux rythme, qui parvient à entraîner insidieusement le spectateur dans la descente aux enfers de Josh. Car c’est le jeune homme que nous allons suivre. De l’overdose de sa mère à son arrivée dans cette famille de malades, Josh va devoir passer du côté obscur bien malgré lui.

C’est une sorte de chronique d’une violence ordinaire que nous livre ici David Michod. Il s’est largement inspiré de la triste réalité de Melbourne pour créer la famille Cody. Trois frères complètement frappés, quoique Warren parait plus embrigadé par ses frères qu’autre chose. Barry, l’ami de Smurf, surnage au milieu de tout cela, et semble bien inoffensif. Pourtant, ce sera le premier à mourir. Smurf est, quant à elle, la réincarnation de Ma Dalton. Oui, Cody et Dalton même combat, même si les Cody ne font que peu rire. David Michod utilise avec elle cet humour décalé, typique des britanniques. D’ailleurs, les collègues anglais à mes côtés lors de la projection riaient à chacune de ses répliques.

Le jeu du jeune James Frecheville m’a laissé un rien sceptique, semblant n’avoir qu’une seule expression du visage pendant tout le film, comme shooté pendant près de deux heures. Toutefois, on s’habitue. Guy Pearce, incarnant l’inspecteur Leckie, m’a irresistiblement fait penser au lieutenant Castillo dans la série télévisée « Miami Vice », un jeu assez proche mais surtout des attitudes qui nous oblige à faire la comparaison avec la série de Michael Mann, dont « Animal Kingdom » n’est finalement pas si loin que cela.

Oui, « Animal Kingdom » est un policier efficace, et dont les deux heures passent plus vite que l’on pouvait penser. Violent, à ne pas mettre entre toutes les mains, mais percutant. A voir !


FICHE TECHNIQUE

Réalisateur : David Michôd
Scénario et dialogues : David Michôd

Productrice : Liz Watts

Image : Adam Arkapaw
Montage : Luke Doolan
Décors : Jo Ford
Musique : Antony Partos
Son : Sam Petty
Costumes : Cappi Ireland
Casting : Kirsty McGregor
Direction artistique : Janie Parker
Maquillage & Coiffure : Kirsten Veysey

Production : Screen Australia, Porchlight Films

Distributeur France : ARP Sélection
Distributeur à l’étranger : Sony Pictures Classics

Attaché de presse : Michel Burstein

LIEN(S) YOZONE

=> Le film annonce (vost)
=> L’interview exclusive de David Michôd


© Photos : ARP Sélection - Tous droits réservés



Frédéric Leray
21 avril 2011






JPEG - 30.1 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 10.5 ko



JPEG - 11.6 ko



JPEG - 12.8 ko



JPEG - 17.4 ko



JPEG - 10.1 ko



JPEG - 7.2 ko



WebAnalytics