Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tron, l’Héritage
Film américain de Joseph Kosinski (2010)
9 février 2011

*



Genre  : science fiction
Durée  : 2h06

Avec : Jeff Bridges (Kevin Flynn / Clu 2.0), Olivia Wilde (Quorra), Michael Sheen (Castor), Garrett Hedlund (Sam Flynn), James Frain (Jarvis), Bruce Boxleitner (Alan Bradley), Beau Garrett (Siren Jem), Serinda Swan (Siren), ....

Sam Flynn, 27 ans, rebelle de la société, est hanté par la disparition de son père Kevin Flynn, un homme autrefois réputé comme le plus grand développeur de jeux vidéo et bâtisseur d’un véritable empire industriel. Cherchant à percer le mystère entourant cette disparition, il se retrouve aspiré dans un monde virtuel, la Grille, sous le contrôle de Clu, le programme créé par Flynn pour développer cet univers. Son père est devenu un paria, un bug à éliminer. Avec l’aide d’une combattante de sang-froid, Quorra, père et fils s’engagent dans un voyage qu’ils n’auraient jamais imaginé pour s’échapper et rejoindre le monde réel…

JPEG - 22 ko

Faire un remake (ou une pseudo séquelle) d’un film qui révolutionna son temps est toujours un colossal défi. Et « Tron » fait partie de ces films qui ont émerveillé une génération par son innovation. Alors quand l’annonce d’un « Tron, l’Héritage » est arrivée à mes oreilles, comme à celles de beaucoup de personnes de ma génération, une certaine euphorie est née. Avec les progrès phénoménaux réalisés en 30 ans et le développement de la 3D, tous les espoirs étaient mis dans ce nouveau « Tron ». Monumentale erreur !

Avant de s’attaquer au film lui-même, finissons en définitivement avec cette arnaque qu’est devenue la pseudo 3D. Tout d’abord « Tron, l’Héritage » est un semi-film en 3D car l’intégralité des scènes se déroulant dans le monde réel est en 2D classique. Un conseil, retirez vos lunettes pour la première demi-heure, les couleurs sont bien plus éclatantes sans. Ensuite, et je vais finir par péter un câble : ce n’est pas de la 3D ! Juste un ridicule effet de profondeur qui n’apporte strictement rien dans ce film.

Maintenant passons au pire : le film lui-même. La première demi-heure est purement et simplement un hommage avec multitude de références au film original, à tel point que ceux qui n’ont pas vu ou revu récemment le premier film passeront totalement à côté de certaines répliques tirées purement et simplement du « Tron » original ou de l’apparition des descendants d’anciens personnages. Mais ce qui commence à frapper le spectateur et qui le poursuivra pendant 2h, c’est l’absence totale d’innovation. Et le passage dans le monde informatique va confirmer cette impression. Tous les vaisseaux sont des copies conformes, modernisées, des premières créations. Et quand la course de motos était un véritable moment de rêve il y a 30 ans, elle n’est plus qu’une vulgaire copie insipide aujourd’hui. Oui, les motos se matérialisent en plein vol et alors ? Les Transformers le font depuis des dizaines d’années !

Comble du pitoyable, quand les scénaristes ne savaient plus quoi pomper dans le script original, ils ont puisé sans vergogne dans « Star Wars » ou « Matrix ». Entre un Tron ressemblant plus à un Dark Maul, des scènes risibles ou Jeff Bridges se la joue Obi-Wan Kenobi. Sans oublier la scène dans le vaisseau, mélange entre « L’Attaque des Clones » et la réunion des clans fremen dans « Dune ». Vraiment, rien ne va dans ce scénario, mal écrit (les dialogues sont affligeants) mais aussi mal scénarisé, avec 45 mn à cent à l’heure, suivi d’une bonne heure soporifique à mourir, bavarde mais aux dialogues sans le moindre intérêt. Au final, « Tron l’Héritage » est sans âme et surtout sans humour.

En fait, la seule réplique drôle viendra du seul personnage qui ressort de ce ratage, la superbe Olivia Wilde. Mais il est toutefois dommage qu’elle soit remarquée plus pour sa plastique irréprochable que pour son jeu d’actrice. Mais à côté de l’inexistence de Garrett Hedlund qui, en plagiant Desproges, a moins de charisme qu’un topinambour, un Jeff Bridges, vieux maître jedi sur le retour, elle n’a pas grande difficulté à sortir du lot.

Vous l’avez compris, « Tron, l’Héritage » est l’arnaque de ce mois, un remake (ou séquelle) raté(e), sans intérêt et aux effets spéciaux sans la moindre originalité. Plutôt que de dépenser bêtement 10€ pour aller voir ce ratage, achetez le film original que Disney DVD vient de rééditer ! (mais qu’on ne vous critiquera pas ici ne l’ayant pas reçu)


FICHE TECHNIQUE

Titre original : Tron : The Legacy

Réalisation : Joseph Kosinski
Scénario : Adam Horowitz, Richard Jefferies, Edward Kitsis, Brian Klugman, Steven Lisberger, Lee Sternthal

Producteurs : Sean Bailey, Steven Lisberger, Jeffrey Silver
Coproducteurs : Justis Greene, Julien Lemaitre
Producteurs associés : Bruce Franklin, Steve Gaub
Producteurs exécutifs : Donald Kushner

Musique originale : Daft Punk
Image : Claudio Miranda
Montage : James Haygood
Distribution des rôles : Heike Brandstatter, Sarah Finn, Coreen Mayrs
Création des décors : Darren Gilford
Direction artistique : Kevin Ishioka
Décorateur de plateau : Lin MacDonald
Création des costumes : Michael Wilkinson
Maquillage : Anji Bemben, Rosalina Da Silva

Production : LivePlanet, Walt Disney Productions
Distribution : The Walt Disney Company France - Studios


INTERNET

Le site officiel : http://www.disney.fr/tron/

A VOIR SUR LA YOZONE
=> Un premier teaser
=> Le film annonce (vost)
=> Une nouvelle bande annonce (vost)
=> La Nuit TRON : L’expérience 3D IMAX
=> Une 1ère photo des Daft Punk
=> TRON : Evolution disponible le 3 février


© The Walt Disney Company France- Tous droits réservés



Frédéric Leray
2 février 2011



JPEG - 17.9 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 9.5 ko



JPEG - 6.9 ko



JPEG - 14 ko



JPEG - 7.6 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 10.8 ko



JPEG - 7.4 ko



JPEG - 18.4 ko



WebAnalytics