Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Timeport : Chronogare 2044
Kevin Bokeili
Quatrième zone, 2005


Kevin Bokeili, jeune auteur français dont la Yozone avait déjà salué par le passé la sortie du précédent roman (cf. critique de « Gorck’s Land »), publie aujourd’hui le premier opus de son “hénaurme” et future saga (plus de 20 volumes en prévision) consacrée aux “Voyages dans le Temps”.

Avec « Timeport : Chronogare 2044 » , Bokeili attaque son épopée dans un futur proche (en 2044) via une piste familiale. Prenez les O’Hara : un père historien et passablement réfractaire aux voyages dans le temps, une mère pilote d’élite de ces engins spatio-temporels du futur, une adolescente assez aventureuse et branchée, un petit frère aux préoccupations très contemporaines (la vitesse et le débridage des motos) et enfin, une petite sœur informaticienne émérite et hackeuse number one des réseaux de demain. Saupoudrez le tout d’un beau-père scientifique, directeur d’une agence internationale de surveillance des tentatives d’altérations dont notre passé pourrait être la victime... Et vous obtenez un cocktail assez ravissant et juvénile.

Auteur résolument optimiste et humaniste, Kevin Bokeili ne produit pas une SF surchargée de considérations sociales ou anticipatives -bien que de nombreuses petites remarques sur nos sociétés bien contemporaines ne soient pas absentes de son roman comme le lecteur attentif pourra le constater. Il renoue plutôt avec un style de récits distractifs qui n’est pas sans rappeler les péripéties rencontrées par le David Starr de Isaac Asimov. Ce n’est donc pas du côté de « La Patrouille du Temps » de Poul Anderson -même si- que l’on ira chercher des références mais plutôt dans une espèce de « Club des 5 familial du futur ». Nulle note péjorative dans cette remarque car on oublie souvent que la SF fut aussi et pour notre plus grand bonheur, une littérature du plaisir instantané avant d’être une réflexion plus interrogative sur d’éventuels futurs qui rigoleraient un peu moins.
L’action de ce « Timeport : Chronogare 2044 » est paradoxalement d’abord basée sur les dialogues plutôt que sur une narration des situations. Un choix que l’on pourrait regretter tant ce jeune auteur se montrait efficace dans son précédent roman en privilégiant la piste de l’action pour l’action. La relative simplicité de l’intrigue n’étant pas ici le moteur fondamental du suspense, on se rabattra heureusement sur les nombreuses pointes d’humour émaillant le récit. De même, si les dialogues auraient sans doute mérité un travail plus soutenu dans l’identification des personnages (on se perd parfois entre la grande et la petite sœur, entre la maman et sa copine), les personnages sont suffisamment bien campés pour acquérir une réalité convaincante. Mais l’auteur a plusieurs cordes à son arc et cet intéressant petit roman de SF se lit vite, sans fatigue aucune, tout en s’avérant très distrayant.
Tout au plus, se permettra-t-on de conseiller à son auteur de ne pas toujours céder à la relative facilité que procure une imagination fertile et un réel sens du rythme, pour densifier sa narration. Un petit effort supplémentaire qui permettra à Kevin Bokeili de très vite devenir un auteur dont on attendra les “suites” avec une impatience non mesurable. Si l’art des séries réussies (cf. « La Compagnie des Glaces ») est incontestablement dans l’imaginaire exubérant des situations, il est aussi dans la discipline de fer que l’auteur est capable d’imposer à son écriture.

Kevin Bokeili s’est sans doute bien amusé en écrivant ces aventures assez trépidantes et, cerise sur le gâteau temporel, le lecteur percevra aussi ce plaisir à la lecture de ce « Timeport : Chronogare 2044 » .

Un bilan final qui nous fait souhaiter une publication assez rapide des prochains épisodes de la saga temporelle de la famille O’Hara. Une œuvre distrayante et rafraîchissante, dotée d’une superbe couverture de Stéphan Martinière en bonus, publiée par une jeune maison d’édition à suivre attentivement.


Timeport : Chronogare 2044 (T1)
Kevin Bokeili
Couverture : Stéphan Martinière
220 pages
Dépôt légal : février 2005
Format : 13,5 x 20,5 cm
Éditions quatrième zone (136, rue Championnet, 75018 Paris)
Site Internet : http://www.quatriemezone.com
ISBN : 2-915795-01-0
EAN : 9 782915 795011
Prix : 17,80 €

Commander « Timeport : Chronogare 2044 » avec Amazon :
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2915795010/qid%3D1114090539/171-0900226-6384231


Stéphane Pons
1er mai 2005


JPEG - 29.5 ko



WebAnalytics