YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Walking Dead (T03) Sains et Saufs ?
Robert Kirkman et Charlie Adlard
Delcourt

Une prison ? Est-ce vraiment le meilleur endroit pour commencer une nouvelle vie ? Certes, une fois débarrassée des locataires zombies, ses grillages semblent une murailles infranchissable pour les morts-vivants devenant de plus en plus virulents avec la fin de l’hiver. Comme d’habitude, le sale travail du nettoyage des créatures errantes sera pour Rick et Tyreese. Toutefois, nos survivants ont oublié un petit détail. Une prison est principalement peuplée par des détenus. Et quand Rick et les autres découvrent 4 personnes recluses dans la cantine, ce ne sont évidemment pas des gardiens. Pourtant, seul Dexter avoue voir été incarcéré pour meurtre. Et encore, c’était pour ceux de sa femme et de son amant. Toutefois, Lori reste peu confiante. Etant enceinte et ne sachant si son enfant est vraiment de Rick, ses hormones n’aident pas à accepter des repris de justice.



Vu la taille du bâtiment, Rick part proposer à Hershel et sa famille de les rejoindre. Bon, c’est surtout une bonne occasion de retrouver Glenn. Il reste tout de même à finir le nettoyage de toutes les ailes de l’édifice. Malheureusement, le sort va s’acharner sur les survivants. Tout d’abord, la fille de Tyreese et son petit ami vont enfin réaliser le plan qu’ils élaboraient de longue date : finir comme Roméo et Juliette, se suicider en s’abattant l’un l’autre. Mais comme les amants de Vérone, rien ne se déroulera comme prévu et Tyreese va découvrir le corps de sa fille alors que le garçon est toujours vivant. La santé mental de cet homme va alors basculer. Et pour ne rien arranger, les deux filles de Hershel sont retrouvées décapitées... Les zombies sont loin d’être les pires prédateurs sur cette terre.

JPEG - 24.7 ko

Quand l’ennemi est bien vivant ! Robert Kirkman va être sans pitié pour ses personnages dans ce tome qui va être fatal pour un bon nombre d’entre eux. Tout d’abord, il va nous prendre à froid avec le double suicide des jeunes romantiques. Bon, comme je le disais plus tôt, comme Roméo et Juliette, tout va foirer ! Mais cela aura une double conséquence : celle de leur apprendre que même sans être mordu, les morts reviennent à la vie et Tyreese va avoir son tour de déprime. Vraiment, impossible d’échapper proprement à toute cette horreur.

Robert Kirkman a vraiment décidé d’être pessimiste et ses prisonniers n’échapperont pas à son moral du moment. Finalement, nos survivants vont plus souffrir à cause d’un psychopathe bien vivant que par la faute des zombies à l’extérieur. Qui est vraiment le pire ? Vision pas très positive de l’espèce humaine entre un Rick devenant un petit dictateur, un Tyreese cherchant à noyer sa peine dans le massacre de morts-vivants et ce tueur qui va décimer les rangs du groupe d’Atlanta. En trois tomes, le groupe a quasiment été renouvelé. Pour l’anecdote, l’édition chez Delcourt fournit un bilan des dispartions, histoire de tenir le compte de ce massacre.

Charlie Adlard va accumuler les scènes de boucherie. Entre le hachis de zombies et les corps des filles de Hershel, Adlard va nous faire dans le gore et le viscéral. On a quasiment autant de morts dans ce tome que le cumul des cadavres des deux précédents. Et heureusement que la série est en noir et blanc car sinon, il aurait fallu avoir le coeur bien accroché pour supporter de telles scènes. Mais Charlie Adlard en grand professionnel parvient à ne pas dégoûter son lecteur tout en assumant le scénario de Kirkman.

Dire que tous les tomes de “Walking Dead” sont cruciaux et sont par définition cultes est vraiment une évidence.


(T3) : Sains et Saufs ?
- Série : Walking Dead
- Scénario  : Robert Kirkman
- Dessin : Charlie Adlard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Dépôt légal : 21 novembre 2007
- Format : 173x264 mm
- Pagination : 144 pages couleurs
- Prix public : 12,90 €
- Numéro ISBN : 2-7560-1283-4


A lire sur la Yozone :
Walking Dead (T1)
Walking Dead (T2)
Walking Dead (T12)


© Editions Delcourt - Tous droits réservés



Frédéric Leray
11 décembre 2010






JPEG - 21.2 ko



JPEG - 33.4 ko



JPEG - 28.2 ko



JPEG - 32.1 ko



WebAnalytics