Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Boogie
Animation argentine de Gustavo Cova (2010)
17 novembre 2010

***



Genre : Polar noir ultraviolent animé
Durée : 1h23

Avec les voix de Pablo Echarri (Boogie), Nancy Dupláa (Marcia), Nicolás Frías (Blackburn), Marcelo Armand (Jones), Rufino Gallo (Sony Calabria), Diego Brizzi (Lewis Reegan / Jonah), Ricardo Alanis (Derek), Luciana Falcón (Sue), Karin Sabala (Sonia), Hernán Chiozza (Juez), …

Sélection officielle Annecy 2009, Habana Film Festival Cuba 2009, Cinanima Portugal 2009, Biarritz 2010

Boogie est réputé pour être le meilleur tueur à gages de la ville. Alors quand Sonny Calabria, le chef de la maffia locale, fait appel à Jim Blackburn, son plus grand rival, pour qu’il le débarrasse d’un témoin gênant. Boogie voit rouge et décide kidnapper et de séquestrer le fameux témoin pour prouver, si besoin en était, qu’il est toujours le meilleur.

Si, comme moi, vous ne connaissiez pas « Boogie » et que vos yeux ont été accrochés par son affiche, sachez qu’il s’agit de l’adaptation d’une BD culte en Argentine. Créé en 1972 par Roberto Fontanarrosa, « Boogie, el aceitoso » était une relecture du roman noir dont le héros, un vétéran de la guerre du Vietnam devenu tueur à gage, revisitait ironiquement les personnages de durs-à-cuire des romans de Dashiell Hammett, comme « La moisson rouge » ou « Le Faucon Maltais », interprété, pour ce dernier, par Humphrey Boogie, heu…. Bogart au cinéma.

Pour transposer ses aventures musclées à l’écran, Gustavo Cova, le petit prodige argentin de la publicité, a choisit de faire évoluer ses personnages en 2D sur des décors en 3D.
Savait-il à l’époque que son film serait par la suite stéréoscopé pour être exploité en relief ?
La question reste posée.
Car si on passe effectivement un très bon moment avec ce « Boogie », effectivement sexiste, violent et sadique, il peut arriver que l’on soit troublé par le double effet 3D lors des changements de plans en milieu urbain. Une impression fugace, mais non persistance, que le temps d’un instant les décors se retrouvent en avant plan.

Un détail qui n’enlève rien aux qualités intrinsèques de ce premier long-métrage très fun de Gustavo Cova. Tout y est. Maffieux machos, pin-up potiches, gros flingues, bagarres, règlements de compte, fusillades, poursuites en voiture, meurtres de sang froid, torture, y compris clops, alcool et femme fatale.
Notre coup de cœur animé du moment.

JPEG - 21.9 ko


FICHE TECHNIQUE

Titre original : Boogie, el aceitoso

Réalisation : Gustavo Cova
Scénario : Marcelo Paez-Cubells d’après la bande dessinée de Roberto Fontanarrosa

Producteurs : Hugo E. Lauría, José Luis Massa
Coproducteur : Fernando Sokolowicz
Producteur associé : Yadira Orozco, Ruiz de Velasco Gonzalo
Producteur exécutif : Romina Crespolini

Musique originale : Diego Monk
Montage : Andrés Fernández
Direction artistique : Ivan Olszevicki
Son : Jorge Stavropulos
Effets visuels : Axel Bunge, Esteban Orlandi, Jonathan Monroig, María Inés Borgnino
Direction de l’animation : Sebastián Ramseg

Production : Illusion Studios, Proceso
Distribution : Colifilms Diffusion (2010) (France)



Bruno Paul
12 novembre 2010



JPEG - 21 ko



JPEG - 5.5 ko



JPEG - 3.9 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 6.4 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 7.4 ko



JPEG - 4.6 ko



Chargement...
WebAnalytics