YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Voyage Fantastique (Le)
Film américain de Richard Fleischer (1966)
20 octobre 2010 (13 janvier 1967)

*****



Genre : Science fiction
Durée : 1h40

Avec Stephen Boyd (Grant), Raquel Welch (Cora), Edmond O’Brien (General Carter), Donald Pleasence (Dr. Michaels), Arthur O’Connell (Col. Donald Reid), William Redfield (Capt. Bill Owens), Arthur Kennedy (Dr. Duval), Jean Del Val (Jan Benes), Barry Coe (Communications Aide), Ken Scott (Agent des services secret),Shelby Grant, James Brolin, Brendan Fitzgerald, ...

Génial inventeur repoussant sans cesse les limites de la science, le professeur Bérès vient d’être victime d’un terrible attentat. Les médecins s’avouant impuissant à opérer le caillot de sang qui lui obstrue le cerveau, ses collaborateurs décident d’utiliser sa toute dernière invention pour tenter de le sauver. Une machine capable de réduire pendant une heure la matière inerte et vivante à une taille microscopique. Grant, le capitaine Bill Owens, le Dr. Michaels, le Dr. Peter Duval et son assistante, Cora Peterson prennent alors place à bord du Protéus, un sous-marin atomique qui est ensuite réduit et injecté dans le flux sanguin du savant. Leur mission, atteindre le cerveau par les artères et détruire à coup de rayon laser l’amas de sang récalcitrant.

Réalisé en 1965-66, « Le Voyage Fantastique », comme « Planète interdite » quelques années avant lui, marque une date dans le cinéma de science fiction. Certes, Ernest B. Schoedsack et son « Docteur Cyclops » (1940), puis Jack Arnold et « L’homme qui rétrécit » (1957) s’étaient déjà frotter à la miniaturisation de l’humain, mais jamais cinéaste n’avait encore utilisé l’intérieur d’un corps comme décors de film. Richard Fleischer en est bien conscient. Inspiré par le scénario développé par Harry Kleiner et David Duncan, d’après une histoire d’Otto Klement et Jerôme Bixby (le film sera ensuite novélisé par Isaac Asimov), le réalisateur va superviser avec les décorateurs et son directeur de la photographie, Ernest Laszlo, tous les aspects formels de son voyage au centre du corps humains. Par le choix de couleurs, le travail sur la lumière, et les scènes d’action filmées à 60 images par seconde, puis ramenées à 24 pour créer un effet de flottement dans les séquences nagées par les protagonistes du film, Fleischer et son équipe parviennent à créer un univers crédible. La traversée du cœur et les attaques des anticorps sont, en ce sens, de très grandes réussites.

A la cérémonie des Academy Awards 1966, « Le Voyage Fantastique », décroche l’Oscar des meilleurs décors et des meilleurs effets spéciaux visuels.
Il est également nominé la même année pour le Prix Hugo de science fiction.


FICHE TECHINQUE

Titre original : Fantastic Voyage

Réalisation : Richard Fleischer
Scénario : Harry Kleiner David Duncan d’après une histoire d’Otto Klement Jerome Bixby

Producteur : Saul David
Musique originale : Leonard Rosenman
Image : Ernest Laszlo
Montage : William B. Murphy
Direction artistique : Dale Hennesy Jack Martin Smith
Décorateur de plateau : Stuart A. Reiss Walter M. Scott
Assistant réalisateur : Ad Schaumer
Son : David Dockendorf Bernard Freericks
Effets spéciaux : Greg C. Jensen
Effets Visuels : L.B. Abbott, Art Cruickshank, Emil Kosa Jr.

Production : Twentieth Century Fox Film Corporation
Distribution : 20th Century Fox (1967) – Swashbuckler Films (2010)

INTERNET

Le site du distributeur : http://www/swashbuckler-films.com-&...



Bruno Paul
20 octobre 2010






JPEG - 18.7 ko



JPEG - 13.9 ko



JPEG - 14.1 ko



JPEG - 11.5 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 10.4 ko



JPEG - 9 ko



WebAnalytics