YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alias
Une création de J. J. Abrams
(2001-2006)

« Alias » quel nom bien choisi car jamais on ne peut faire confiance aux apparences. Rien n’est ce qu’il est et tout est vrai, à la fois..



Distribution : Jennifer Garner (Sydney Bristow), Victor Garber (Jonathan « Jack » Bristow), Ron Rifkin (Arvin Sloane), Amy Irving (Emily Sloane), Michael Vartan (Michael Vaughn), Carl Lumbly (Markus Dixon), Merrin Dungey (Francine « Fran » Calfo), Bradley Cooper (Will Tippin) Kevin Weisman (Marshall Flinkman), Lena Olin (Irina Derevko/Laura Bristow), David Anders (M. Sark), Melissa George (Lauren Reed)

Elle, c’est Sydney Bristow, une fille pas comme les autres. Elle est étudiante en Littérature à l’Université de Los Angeles. Mais les apparences sont trompeuses.

Elle travaille pour une banque, le Credit Dauphine. Mais là aussi les apparences sont trompeuses.

Le Credit Dauphine est la planque d’une organisation secrète, le SD-6, selon les dires du patron, Arvin Sloane, une branche secrète de la C.I.A. En réalité, une antenne de l’Alliance des douze, le pire ennemi des Etats-Unis. Et Sydney est un de leurs meilleurs agents jusqu’au jour où elle avoue ses activités à Daniel Hecht, son fiancé. A son retour de mission, Daniel est mort, assassiné par l’organisation qui ne peut tolérer la moindre fuite.

Et Sydney va le payer cher : mise sur la touche, menacée de mort elle aussi, elle doit regagner la confiance de ses supérieurs en finissant seule une mission particulièrement risquée. En contre-partie, pour sa satisfaction personnelle, elle s’engage à la vraie C.I.A, pour abattre le SD-6.

Mais la vie n’est pas si gentille avec Sydney. Déjà que sa mère est morte alors qu’elle n’avait pas 7 ans, que son père est un presque inconnu glacial et que son amie Emily, la femme de Sloane, se meurt d’un cancer, encore faut-il qu’elle découvre que son père lui a toujours menti car il est aussi membre du SD-6 ET membre de la C.I.A.

Tout est tromperie : même l’Alliance doute de la fidélité d’Arvin Sloane et le Monsieur, l’ennemi suprème du SD-6 est une femme.
Et pas n’importe quelle femme : la mère de Sydney, « disparue » il y a presque 20 ans, Laura Bristow ou plutôt Irina Derevko.. Elle que Sydney idéalisait, le professeur de littérature, polyglotte et mère aimante dans ses souvenirs.

A ce stade, Sydney perd les pédales dans le dédale de sa vie et de ses missions : il faut reconnaître qu’à part son contact à la C.I.A, Michael Vaughn, tout le monde joue double ou même triple jeu. Seuls ses amis, Will Tippin et Fran lui servent de piliers, bien ancrés dans la réalité.

Mais il y a le travail et son action pour la C.IA. : la course aux objets de Rambaldi, sorte de Léonard De Vinci de la Renaissance, qui a inventé toutes sortes d’engins extraordinaires pour son temps : l’ancêtre du téléphone cellulaire, des polymères synthétiques, une horloge GPS, un sérum de vie éternelle. Et autant Sloane, le Monsieur que la C.I.A convoitent ces objets incroyables, dignes de l’imagination du monsieur-bricoleur du SD-6, Marshall Flinkman.

Petit à petit, Sydney apprend à connaître son père, enfin ce qu’il veut bien lui apprendre. Sa mère ? Entre attirance et rejet, amour et haine, confiance et crainte, Sydney est parfois bien mal à l’aise.

Mais elle finira par avoir la peau du SD-6 et par trouver l’amour de Vaughn avant de découvrir qui est vraiment son amie Fran et de se réveiller au bout du monde, 3 ans après avoir assassiné le double de Fran.

Après tant d’énigmes solutionnées, les scénaristes ont trouvé une nouvelle astuce pour relancer la saison 3 : Sydney se réveille à Hong-Kong lors du dernier épisode de la saison 2. Elle ne sait pas ce qu’elle fait là, ni pourquoi Vaughn est marié et surtout pourquoi deux années se sont passées depuis son combat contre Fran. Deux années en forme de trou noir...J.J. Abrams a consacré la moitié de cette saison à la mémoire à retrouver de Sidney puis a introduit un nouveau méchant (Lauren Reed) qui arrange pas mal de monde (les romantiques) puisque c’est l’épouse de Vaungh. Lorsque le suspens n’a plus concerné ces deux aspects, il a resorti Rambaldi et on se retourve dans le mystère du message à travers les siècles, des manipulations génétiques et autres fictions scientifiques.

Parfois une excellente série n’est qu’une déconnade de potaches : J. J. Abrams, créateur de « Felicity » exprimait des idées farfelues à faire vivre à son ado-héroïne dont celle de la faire entrer à la C.I.A tout en restant sur le campus. De cette réflexion découlèrent les aventures de Sydney, l’étudiante-agent secret. Mais seulement cela, cela serait trop léger et les rebondissements dans Alias sont devenus légion.

L’idée de base est simple : tout n’est qu’apparence et les apparences sont trompeuses, même au sein d’une famille. Sydney n’est pas une simple étudiante, son père n’est pas dans l’aéronautique, Will n’est pas un simple journaliste, Fran n’est plus elle-même, Laura Bristow n’est ni morte ni la simple mère de famille. Arvin Sloane est-il un membre fidèle de l’Alliance et sa femme est-elle morte, Sydney est-elle une tueuse professionnelle...

Bref, un autre titre pour la série aurait pu être « Double jeu » et à chaque seconde, le téléspectateur reste avec des incertitudes (ou la seule certitude que quelque chose se prépare de totalement inattendu).

Pour la première saison, il faut reconnaître qu’au delà du contenu, le suspens a été maintenu d’épisode en épisode par un montage à ciffhangers permaments : chaque épisode finissait au plein milieu de l’action ! Il fallait dépasser ce genre d’artifice, agacant à la longue, pour découvrir d’autres qualités au suspens.

Le côté fantastique de Alias se situe dans deux éléments : Rambaldi et les missions. C’est pour cela que la saison 3 fait sortir la série de l’appellation « fantastique » dans sa première moitié avant de revenir au génial Rambaldi.

La série n’accorde aucune importance à la vraissemblance de la préparation des missions, pas plus qu’à la manière dont tant le SD6 que la C.I.A extrait ses agents. Mêmes les décors ressemblent à des clichés de carte postale (on ne nous les épargne pas avec le panneau qui indique les lieux de l’action).

Milo Rambaldi, né il y a 5 siècles, est l’autre élément fantastique. Fils impossible de Nostradamus et de Léonard de Vinci, ce génie invente le concept du transistor, les polymères et le téléphone cellulaire. De plus, il parsème ces écrits de prédictions. Toute l’approche « Rambaldi » est résumable à un chiffre : 47. Il y a 47 objets à retrouver, la page 47 est manquante, un boeing 747 et plein d’autres apparitions codées qui peuvent se résumer à 4 ou 7... De plus, dans un épisode, un vieil horloger vénitien, toujours en vie, aurait connu Rambaldi....

Alias est une synthèse des héros : 007, Nikitia, la femme fatale, Mission impossible, Le Caméléon ..... Chacun de ces films, séries, héros ou héroïnes ont prêté des caractéristiques ou des qualités à « Alias ».

De nouveau, la série a accueilli de nombreuses vedettes venues le temps d’un épisode ou deux : le réalisateur Quentin Tarrentino, Rutger Hauer, Ethan Hawke, Christian Slater et Faye Dunaway furent ceux des deux premières saisons. Isabella Rosselini est une des invitées de la saison 3 comme david Cronneberg et Quentin Tarrentino.

La série a un certain penchant pour les scènes sadiques de torture et bien que très prude, elle n’hésita pas à mettre Jennifer Garner en sous-vêtements dans l’épisode qui fut diffusé juste après la finale du SuperBowl américain, histoire d’appâter les spectateurs masculins. D’ailleurs la série a toujours bénéficié d’une campagne publicitaire aasez soutenue et d’épisodes récapitulatifs où on proposait une synthèse de l’histoire afin de permettre aux nouveaux venus d’intégrer au mieux l’aventure.

Jennifer Garner est aussi pratiquement de toutes les scènes et fait la majeure partie des petites cascades sans aide (les grosses cascades ne sont pas couvertes par ses assurances !)Ces efforts lui ont valu un Golden Glode en 2002.

Alias en un seul mot ? Imprévisible !

Véronique

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Alias

Création : J. J. Abrams

Producteurs exécutifs : J. J. Abrams, John Eisendrath, Alex Kurtzman, Ken Olin, Roberto Ocri
Producteurs : Jesse Alexander, Sarah Caplan, Jeff Pinkner, Lawrence Trilling
Co-productreurs : Daniel Arkin, Nico Carrasco, Tiffany Roquemore-Delorme, Vanessa Taylor
Producteurs associés : Josh Appelbaum, Andre Nemec, Jeff Pinkner

Consultant exécutif : Chad Savage
Photographie : Michael Bonvillain, Donald Thorin
Musique : J. J. Abrams, Michael Giacchino
Production : Bad Robot et Touchtone Pictures
Distribution : Buena Vista Distribution
Scénarios : J. J. Abrams, Jesse Alexander, Laurence Andries, Josh Appelbaum, Daniel Arkin, Jeffrey Bell, Monica Breen, andi Bushell, John Eisendrath, Debra J. Fisher, Breen Frasier, R. P. Gaborno, Sean Gerace, Drew Goddard, Crystal Nix Hines, Christopher Hollier, Steven Kane, Alex Kurtzman-Counter, Michael Loceff, Luke McMullen, Jeff Melvoin, Andre Nemec, Erica Messer, Roberto Ocri, Jeff Pinkner, Alison Schapker, Joel Surnow, Vanessa Taylor, Lawrence Trilling.
Réalisation : J. J. Abrams, Dan Attias, Guy Bee, Jeffrey Bell, Jack Bender, Maryann Brandon, Richard Coad, Jennifer Garner, Tucker Gates, Marita Grabiak, Davis Guggenheim, Jeff Habberstad, Steven Hopkins, Kevin Hooks, Barnet Kellman, Alex Kurtzman-Counter, Perry Lang, Max Mayer, Nelson McCormick, Ken Olin, Robert Orci, Mikael Salomon, Donald Thorin, Jay Torres, Frederick Toye, Lawrence Trilling, Brad Turner, Harry Winer, Tom Wright, Greg Yaitanes, Craig Zisk.

GUIDE DES EPISODES

Saison 1

01. Agent double / Truth be told
02. Opération « tonnerre six » / So it begins...
03. Meilleures ennemies / Parity
04. Coeur Brisé / A broken heart
05. Copie conforme / Doppleganger
06. Véritable identité / Reckoning
07. Ciel jaune / Color blind
08. Sale temps / Time will tell
09. Mea culpa / Mea culpa
10. In extremis / Spirit
11. Zones d’ombres / The confession
12. Jeux dangereux (1) / The box (1)
13. Jeux dangereux (2) / The box (2)
14. Poker menteur / The coup
15. Page 47 / Page 47
16. La prophétie / The prophecy
17. Questions-réponses / Q and A
18. Point faible / Masquerade
19. Face cachée / Snowman
20. Mauvaise posture / The solution
21. Rendez-vous / Rendez-vous
22. Danger immédiat / Almost thirty years

Saison 2

23. Ennemie intime / The enemy walks in
24. Confiance aveugle / Trust me
25. Code secret / Cipher
26. Eaux troubles / Dead drop
27. Nouvelles générations / The indicator
28. Haute trahison / Salvation
29. Dangereuse alliance / The counteragent
30. Double jeu (1) / Passage (1)
31. Double jeu (2) / Passage (2)
32. Désigné coupable / The abduction
33. Sables mouvants / A higher echelon
34. Maître chanteur / The getaway
35. Phase un / Phase one
36. Trompe-l’oeil / Doucle agent
37. Electron libre / A free agent
38. Jugement dernier / Firebomb
39. Talon d’Achille / A dark turn
40. Liens sacrés / Truth takes time
41. Roulette russe / Endgame
42. 48 heures / Countdown
43. Faux amis / Second double
44. Risque maximum /The telling

Saison 3

45. Les deux / The two
46. Succession / Succession
47. Arme secrète / Reunion
48. Chaînon manquant / A missing link
49. Black Jack / Repercussions
50. Noir et blanc / The nemesis
51. Sans issue / Prelude
52. Volte face / Breaking point
53. Salle 47 / Conscious
54. Jeux de piste / Remants
55. Passé recomposé / Full disclosure
56. Ennemi intérieur / Crossings
57. Nid d’abeilles / After six
58. Duel masqué / Blowback
59. Sueurs froides/ Façade
60. Trou noir / Taken
61. Le passager / The frame
62. Il dire / Unveiled
63. Compte à rebours / Hourglass
64. Protocole d’enfer / Blood Ties
65. Traque infernale / Legacy
66. Objectif ultime / Resurrection

Saison 4

67. Jeux d’espions (1) / Authorized Personnel Only (1)
68. Jeux d’espions (2) / Authorized Personnel Only (2)
69. Cruelle vérité / The Awful Truth
70. Cryo 5 / Ice
71. Le village / Welcome To Liberty Village
72. Confusion mentale / Nocturne
73. Thorine noire /Detente
74. Face à face / Echoes
75. Dernier recours / A Man of His Word
76. Intime conviction / The Index
77. Service commandé / The Road Home
78. Cicatrice intérieure / The Orphan
79. Le fantôme / Tuesday
80. Contre-mission / Nightingale
81. Haute voltige / Pandora
82. Sloane et Sloane / Another Mister Sloane
83. En sursis / A Clean Conscience
84. Rêve empoisonné / Mirage
85. L’orchidée sauvage / In Dreams...
86. De Charybe... / The Descent
87. ...en Scylla / Search and Rescue
88. Il Diluvio /Before the Flood

Saison 5

89. Prophet Five
90. ...1...
91. The Shed
92. Mockingbird
93. Out of the Box
94. Solo
95. Fait Accompli
96. Bob
97. The Horizon
98. S.O.S.
99. Maternal Instinct
100. There’s Only One Sydney Bristow
101. 30 Seconds
102. I See Dead People
103. No Hard Feelings
104. TBA

INTERNET

Site officiel

http://www.abc.go.com/primetime/alias/

Autres sites

http://www.alias-tv.com
http://www.sd-6.com
http://www.alias-media.com
http://www.aliasfrance.com
http://www.aliasparfil2001.com
http://www.inthemoonlight.com/aliasfile/
http://aliasfile.free.fr
http://membres.lycos.fr/dossieralias


Véronique
10 juillet 2004






JPEG - 3.3 ko



JPEG - 6.3 ko
Sydney Bristow



JPEG - 4.6 ko
Sydney Bristow



JPEG - 6.6 ko
Lauren Reed



JPEG - 8.4 ko
Arvin Sloane



JPEG - 4.7 ko



JPEG - 19.1 ko
Michael Vaughn



JPEG - 13.4 ko
MR Sark



JPEG - 9.9 ko
Jack Bristow



JPEG - 18.3 ko
Marshall Flinkman



JPEG - 13.3 ko



JPEG - 15.9 ko
Irina Derevko



JPEG - 16.4 ko
Marcus Dixon



JPEG - 19.3 ko
Will Tippin



JPEG - 14.4 ko
Sydney Bristow



WebAnalytics