YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hokuto no Ken, The Fist of the North Star (T15)
Buronson et Tetsuo Hara
Kaze Shonen

Le poing de Raoh n’aura finalement pas pu vaincre la puissance de l’amour que Ken ressent pour ce monde en lambeaux. Alors que l’héritier du Hokuto a ouvert son coeur à la tristesse des hommes, Raoh a toujours refusé d’admettre ce sentiment et pourtant... Pourtant, quand il a voulu tuer Julia pour qu’elle soit à lui pour l’éternité, il n’a pu achever son geste. Car la jeune femme se meurt, tout comme Toki, elle doit faire face à la maladie issue des retombées radioactives. Devant l’abnégation de cette femme admirable, l’inflexabilité de Raoh se trouve ébranlée. Finalement, s’il s’était ouvert à l’amour comme ses frères, peut-être aurait-il été digne d’être l’héritier du Hokuto. Mais avant de partir vers les cieux, il va faire un cadeau à ce jeune frère qui fut son meilleur ennemi et cette femme qui fut son unique amour...



Quelques années sont passées depuis que Ken et Julia se sont retirés du monde. Malheureusement, la paix que Kenshiro avait instaurée n’a pas permis d’ouvrir le coeur des hommes. Les inégalités se sont encore développées, séparant irrémédiablement les riches des pauvres. Avec l’apparition d’une nouvelle monnaie, les vie s’achètent, surtout celles des rebelles à l’establishment. Parmi les fortes têtes les plus recherchées se trouvent les leaders de l’armée du Hokuto, ces renégats qui tentent d’instaurer un ordre plus juste. Leur nom : Lynn et Batt. Nos deux jeunes héros ont bien grandi. Le garçon plutot froussard est devenu un véritable guerrier, prêt à donner sa vie pour celle qu’il aime, Lynn. Devenue une superbe jeune femme, elle essaye de rétablir la paix au sein de ces terres dévastées. Mais où est donc passé celui qui devait être le sauveur de l’humanité ? Où est Kenshiro ?

JPEG - 66.7 ko

Ce 15e tome d’“Hokuto no Ken” sert de transition entre la première saison, l’ère de Raoh, et la seconde. Ce tome commence sur la fin du combat entre Raoh et Kenshiroh. Le duel est même déjà achevé et ce sera plus une réflexion sur la puissance de l’amour qu’un affrontement entre deux techniques de combat. Buronson revient à des valeurs plus classiques. Même si elles ont dirigé son récit depuis le début, le mangaka se prenait un malin plaisir de les mettre à mal. Cette fois, il démontre que seul celui qui a son coeur rempli d’amour peut survivre. Et comme Raoh n’est pas un personnage comme les autres, il ne va pas lui offrir une mort classique. Car en fait, c’est debout, le poing levé que son personnage rendra son dernier souffle, préférant se porter lui-même le coup fatal. On notera toutefois une petite baisse de qualité dans le graphisme de Raoh, dont les proportions vont être quelques peu aléatoires dans certaines cases.

Toutefois, Buronson va vite revenir à sa démonstration première. Entre « chassez le naturel, il revient au galop » et « quand le chat n’est pas là les souris dansent », il va suffire de quelques années pour que le chaos reprenne ses droits. Encore une fois, la raison du plus fort est toujours la meilleure, mais cette fois avec un autre point de mire : l’argent. Si le troc était le seul échange possible dans la première saison, Buronson introduit une monnaie dans son récit. Les têtes des rebelles sont mises à prix et le mangaka s’attaque au mercnatilisme de l’être humain. Pouvoir et argent sont un mélange explosif et il va nous le démontrer.

Tetsuo Hara semble avoir entamé la seocnde saison avec l’idée de coloriser ses planches. Il est clair que de nombreuses pages ont été préparées par le mangaka pour un passage à la colorisation, et cela nous donne encore une fois des rendus incroyables, d’une grande puissance. Bien sûr, impossible de ne pas voir l’influence chez le dessinateur de la sortie à l’époque sur les écrans du “Retour du Jedi”. Le personnage de Geila est une caricature de Jabba the Hutt, reprenant de nombreuses mimiques de la créature de George Lucas. Rappelons qu’“Hokuto no Ken” a 25 ans et la sortie en 1983 de l’épisode VI de la saga “Star Wars” est concomittente avec la parution de la sage du Hokuto (de 1983 à 1988).

La seconde saison de “Hokuto no Ken” commence donc doucement, la véritable intrigue ne sera introduite que dans le prochain tome.


Hokuto no Ken, The Fist of the North Star (T15)
- Scénario : Buronson
- Dessin : Tetsuo Hara
- Traducteur  : Tristan Brunet
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Kaze Shonen
- Format : 112 x 170, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208 pages
- Date de parution  : 8 juillet 2010
- Numéro IBSN : 2-84965—882-6
- Prix : 6,50 €


A lire sur la Yozone :
Hokuto no Ken (T1 à 2)
Hokuto no Ken (T3)
Hokuto no Ken (T4)
Hokuto no Ken (T5)
Hokuto no Ken (T6)
Hokuto no Ken (T7)
Hokuto no Ken (T8)
Hokuto no Ken (T9)
Hokuto no Ken (T10)
Hokuto no Ken (T11)
Hokuto no Ken (T12)
Hokuto no Ken (T13)
Hokuto no Ken (T14)


© Edition Kaze Manga - Tous droits réservés


Frédéric Leray
1er août 2010






JPEG - 31.6 ko



JPEG - 37.4 ko



JPEG - 38.8 ko



JPEG - 36 ko



WebAnalytics