YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Star Trek IX : Insurrection
Film américain de Jonathan Frakes (1998)
3 mars 1999

****



Genre : space-opera
Durée : 1h40

Avec Patrick Stewart, Jonathan Frakes, Brent Spinner, LeVar Burton, Michael Dorn, Gates McFadden, Marina Sirtis, F. Murray Abraham, Dona Murphy, Anthony Zerbe

Etranglé par l’étroitesse de sa distribution française, étouffé par une critique aux idées préconçues, visible sur Paris dans 2 salles de poche en VOST après seulement deux semaines d’exploitation, « Star Trek Insurrection » n’a effectivement pas fait un carton dans notre pays.

C’est de nouveau Jonathan Frakes - Riker l’officier en second de l’USS-Enterprise - qui se retrouve aux commandes de la réalisation. Il avait déjà sévi de main de maître sur le film précédent et semble, d’ailleurs, avoir trouvé sa voix derrière la caméra.
Après le sombre « Premier Contact », où la fédération se retrouvait confronté à l’implacable menace biotechnologique du peuple BORG, « Insurrection » change totalement de style.

Jonathan Frakes abandonne, ici, l’atmosphère claustrophobe de sa réalisation précédente, nerveuse et torturée, pour une narration plus bucolique.

Cette fois-ci le principal théâtre des opérations est le monde des Ba’ku, un ancien peuple d’explorateurs galactiques ayant trouvé son havre de paix et, finalement abandonné toute technologie.

Mais leur planète d’accueil, située aux confins de l’espace de la fédération, recèle un secret : celui de leur exceptionnelle longévité. En effet, sa position spatiale et l’environnement hostile qui les entoure a pourvu l’atmosphère de ce monde de propriétés toutes particulières. Le temps ne semble plus avoir de prise sur ces habitants et semble affecter, également, les nouveaux arrivants.

Bien entendu, un tel état de fait ne peut qu’attirer la convoitise. Le peuple Son’a, nouveau membre de la fédération utilise ses puissant alliés, par l’intermédiaire de l’amiral Dougherty qui, au nom du plus grand nombre, fait fis de la « Prime Directive » et décide de les aider à s’emparer de cette « fontaine de jouvence ».

Ce ne sera pas du goût du Capitaine Jean-Luc Picard qui, pour défendre les valeurs auxquelles il a prêté serment, n’hésitera pas à déposer l’uniforme et à prendre les armes.

Le résultat est bien au dessus de la moyenne, un bon space-opera exploratoire avec des vaisseaux spatiaux, des mondes étranges et inconnus, des méchants pas beaux, une interprétation d’un très bon niveau, aux accents parfois shakespeariens (Patrick Stewart, Brent Spinner). Même si ce film fait obligatoirement référence à la saga télévisuelle, il n’en est pas moins abordable par tous - à quelques touches d’humour de connivence prêtes. La série s’étant arrêtée quatre ans plus tôt, c’est un équipage frais et enthousiaste qui nous narre cette nouvelle aventure. Un film à découvrir, si ce n’est déjà fait.

FICHE TECHNIQUE

Titre original  : Star Trek Insurrection

Réalisation  : Jonathan Frakes
Scénario
 : Rick Berman Michael Piller

Producteur  : Rick Berman
Coproducteurs
 : Peter Lauritson, Michael Piller
Producteur associé  : Patrick Stewart
Producteur exécutif  : Marty Hornstein

Musique originale : Jerry Goldsmith
Photographie
 : Matthew R. Leonetti (A.S.C.)
Montage
 : Peter E. Berger (A.C.E.)
Casting
 : Junie Lowry-Johnson, Ron Surma
Décors
 : Herman F. Zimmerman
Direction artistique
 : Ron Wilkinson
Costumes : Sanja Milkovic Hays

Production  : Paramount Pictures
Distribution
 : Paramount Pictures

LIEN(S) YOZONE

Les films :
=> Star Trek Le film
=> Star Trek II - La Colère de Khan
=> Star Trek III - A la recherche de Spock
=> Star Trek IV - Retour sur Terre
=> Star Trek V - L’ultime frontière
=> Star Trek V - Terre Inconnue
=> Star Trek : Generation
=> Star Trek : Premier Contact
=> Star Trek : Insurrection
=> Star Trek : Nemesis
=> Star Trek, Sans Limites

Les séries
=> Star Trek : La série classique
=> Star Trek : La nouvelle génération
=> Star Trek : Deep Space Nine
=> Star Trek : Voyager
=> Star Trek : Enterprise

INTERNET

http://www.startrek.com/
http://www.unification-online.org/


Bruno Paul
20 janvier 1998






JPEG - 10.8 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 4.7 ko



WebAnalytics